Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Citoyenneté

5 points clés à retenir du discours du Trône du Canada


Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
Les dirigeants mondiaux peuvent et doivent jouer un rôle clé dans la réalisation des Objectifs mondiaux des Nations Unies d'ici 2030. À l'heure où la pandémie de COVID-19 anéantit des décennies de progrès vers la réalisation de cet objectif, un leadership fort n'a jamais été aussi essentiel. Vous pouvez nous aider en passant à l'action ici.

Mercredi, le gouvernement du Premier ministre Justin Trudeau a dévoilé son plan d'action pour « un Canada plus fort et plus résilient » dans le cadre du discours du Trône de 2020.

Ce plan, présenté par la gouverneure générale Julie Payette dans le très attendu discours du Trône au Parlement, expose une série de mesures visant à aider le pays à se remettre des effets de la pandémie de COVID-19. Des engagements ont également été pris pour faire face à des problèmes urgents tels que le changement climatique, l'égalité de genre, le racisme systémique, et bien d'autres.

Au cas où vous l'auriez manqué, voici quelques éléments clés de ce discours et ce qu'ils signifient pour les Global Citizens.

1. La lutte contre la COVID-19 est ressortie comme une priorité absolue.

Dans son discours, Mme Payette a souligné l'urgence d'une action efficace contre la COVID-19.

Face à la menace d'une deuxième vague qui se profile au Canada et dans le monde, le gouvernement a promis d'augmenter les capacités de dépistage dans tout le pays, y compris dans les communautés éloignées et isolées. 

Le discours a également souligné la nécessité d'obtenir suffisamment d'équipements de protection individuelle (EPI) alors que la recherche d'un vaccin s'intensifie. 

« Durant la première vague, nous avons accéléré le dépistage et la recherche de contacts dans tout le pays. La poussée de cet automne confirme ce que nous savions déjà : il faut en faire encore plus, a déclaré Mme Payette. Le gouvernement fédéral sera là pour aider les provinces à accroître leur capacité de dépistage. Les Canadiens ne devraient pas avoir à faire la queue pendant des heures pour se faire tester. »

Bien que le discours ait promis aux Canadiens un accès au vaccin COVID-19 dès qu'il sera disponible, le gouvernement n'a pas encore étendu cet engagement au reste du monde en collaborant avec d'autres pays. 

Articles liés 8 septembre 2020 Le dispositif mondial de vaccination contre la COVID-19 dont les Canadiens ne sont pas informés

2. La nécessité de s'attaquer au changement climatique a été soulignée.

Le Canada s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 % par rapport aux niveaux de 2005 d'ici 2030, mais il est encore loin du compte pour atteindre cet objectif.

Le discours a reconnu la nécessité de faire davantage d'efforts. Pour lutter contre le changement climatique, le gouvernement a déclaré qu'il « légiférera sur l’objectif canadien de zéro émission nette d’ici 2050 » et présenterait un plan visant à dépasser l'objectif initial de 2030. 

Dans le cadre de cet effort, le gouvernement fédéral a l'intention de collaborer avec les provinces pour apporter des changements importants au secteur de l'énergie et planter jusqu'à 2 milliards d'arbres dans tout le pays. 

Le gouvernement a également rappelé aux Canadiens sa décision d'interdire les plastiques à usage unique l'année prochaine.

Articles liés 10 juin 2019 Le Canada interdira le plastique à usage unique dès 2021

3. La lutte contre le racisme systémique était à l'ordre du jour.

Le discours a souligné la nécessité de « défendre les valeurs » qui définissent le Canada, notamment en s'attaquant au racisme systémique et « en tenant compte des expériences concrètes des communautés racisées et des peuples autochtones. »

Bien que des mesures aient été prises pour lutter contre l'injustice raciale, le discours a reconnu qu'il fallait aller beaucoup plus loin « pour qu’un changement permanent et transformateur prenne forme. »

« De nombreuses personnes – en particulier les Autochtones, les Noirs et les Canadiens racisés – ont demandé haut et fort à ce que les choses changent, a déclaré Mme Payette. Ils nous disent que nous devons en faire plus. Le gouvernement est d'accord. »

Le discours a mentionné un nouveau projet de loi qui sera introduit d'ici la fin de l'année pour mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. En parallèle, les forces de police recevront une formation modernisée et les questions de discrimination au sein du système de justice pénale seront abordées.

Le gouvernement a également déclaré qu'il intensifierait ses travaux pour donner suite aux appels à la justice de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, bien qu'aucun détail précis n'ait été communiqué quant à la forme que pourraient prendre ces efforts. 

Articles liés 10 septembre 2020 Le Canada vient de dévoiler son premier programme de soutien aux entrepreneurs noirs

4. Le gouvernement a promis d'identifier des moyens supplémentaires pour lutter contre l'extrême inégalité des richesses. 

La pandémie de COVID-19 ayant mis en évidence les inégalités existantes entre les Canadiens, le gouvernement a déclaré qu'il rééquilibrerait la balance en s'attaquant à l'extrême inégalité des richesses.

Le discours a indiqué que des contraintes seraient imposées afin de « limiter les déductions pour option d’achat d’actions des gens riches des grandes entreprises établies ». Le gouvernement s'est également engagé à s'attaquer à « l’évitement de l’impôt sur les sociétés par les géants du numérique. » 

Si les partis d'opposition et certains des plus riches du Canada demandent une augmentation de l'impôt sur la fortune pour aider à réduire les inégalités, le discours n'a fait aucune mention de réformes concrètes à ce sujet.

Articles liés 17 septembre 2020 Des jeunes canadiens fortunés réclament une hausse de leurs impôts pour lutter contre les inégalités

5. La nécessité de protéger les plus vulnérables des effets disproportionnés de la pandémie a été soulignée. 

Insistant sur l'impact disproportionné que la pandémie de COVID-19 a eu sur certains groupes — notamment les femmes à faible revenu, les jeunes et les Canadiens racisés — le gouvernement a déclaré qu'il ferait tout son possible pour « gérer la pandémie et la reprise d’un point de vue féministe et intersectionnel ».

« Nous ne pouvons pas laisser la pandémie nous faire reculer dans le temps quant à la participation des femmes au marché du travail, ni perdre les gains sociaux et politiques pour lesquels les femmes et leurs alliés se sont battus si fort », a affirmé Mme Payette.

Selon une étude récente de la Banque Royale du Canada (RBC), les femmes font les frais de la récession causée par la COVID-19 dans le milieu du travail canadien. 

Le gouvernement entend amortir le coup en créant plus d'un million d'emplois pour les Canadiens, ainsi qu'un plan d'action spécifique destiné aux femmes. Une réforme du système de garde d'enfants à l'échelle du pays semble également se profiler à l'horizon pour aider à combler le fossé socio-économique entre hommes et femmes.

Le discours a également mentionné que des efforts seraient entrepris pour lutter contre l'insécurité alimentaire et renforcer les chaînes d'approvisionnement alimentaire dans tout le Canada.

Articles liés 31 juillet 2020 Canada : Un rapport souligne la nécessité de soutenir les communautés marginalisées pour relancer l'économie

Dans la foulée du discours officiel du Trône, M. Trudeau s'est adressé au pays, réitérant certains des points mentionnés au Parlement et réaffirmant son engagement à bâtir un avenir meilleur pour les Canadiens.