Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Environnement

Le Canada interdira le plastique à usage unique dès 2021


Pourquoi les Global Citizens devraient s’en préoccuper
La pollution plastique est un défi mondial, mais le Canada possède la plus longue côte au monde, qui est largement affectée par la pollution plastique.De telles mesures pourraient réduire de manière significative la pollution et montrer la voie à suivre pour atteindre l'Objectif de développement durable n°14 sur la vie aquatique. Joignez-vous à Global Citizen et passez à l'action maintenant.

Le Canada a l’intention d’interdire les plastiques à usage unique d’ici 2021, a annoncé lundi le premier ministre Justin Trudeau à la Réserve Naturelle Gault au Mont St-Hilaire dans le sud de Montréal.

Même si peu de détails sur la manière dont l’interdiction sera appliquée ont été clarifiés, M. Trudeau a indiqué que le gouvernement examinera les objets qui devront être interdits et mènera des recherches afin de déterminer le meilleur moyen d’aller de l’avant.

Moins de 10 % du plastique utilisé au Canada est recyclé, et chaque année les Canadiens jettent plus de 3 millions de tonnes de déchets plastiques. De plus, selon le gouvernement, environ un tiers des plastiques sont utilisés pour des produits à usage unique ou de courte durée de vie.

« Les Canadiens constatent de leurs propres yeux les conséquences de la pollution plastique. Ils en ont assez de voir les déchets plastiques polluer nos plages, nos parcs, nos rues et nos côtes, a dit M.Trudeau. Nous avons la responsabilité de travailler avec nos partenaires pour réduire la pollution plastique, protéger l’environnement, créer des emplois et faire croître notre économie. Nous devons à nos enfants de garder l’environnement propre et sûr pour des générations à venir. »

L’utilisation de produits plastique à usage unique concerne des objets comme les pailles, les bouteilles d’eau, les sacs plastiques, les couverts, et les contenants de plats à emporter — et ils provoquent des désastres sur la vie marine lorsqu’ils se retrouvent dans les océans.

Chaque année, près de 15 milliards de sacs plastiques sont utilisés au Canada et tous les jours, ce sont 57 millions de pailles qui sont utilisées.


« Nous avons tous vu des images troublantes de poissons, tortues de mer, baleines et autres animaux être blessés ou mourir à cause des déchets plastiques dans nos océans. Les Canadiens s’attendent à ce que nous agissions», a déclaré l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique.

Chaque année, 1 million d’oiseaux et plus de 100 000 mammifères marins sont blessés ou meurent lorsqu’ils confondent le plastique avec de la nourriture, ou s’emmêlent, selon une déclaration du gouvernement. 

M. Trudeau a annoncé que le gouvernement travaillera avec les provinces et les territoires pour proposer des normes standardisées et des objectifs pour les entreprises qui fabriquent des produits en plastique ou vendent des produits avec des emballages en plastique.

Articles liés 23 mai 2019 La France souhaite recycler 100 % des plastiques d’ici 2025

Interdire les plastiques à usage unique fait partie d’un mouvement global pour réduire la pollution plastique: le Kenya, le Rwanda et le Maroc ont interdit les sacs plastiques, Taiwan a bannit plusieurs plastiques à usage unique et la France a interdit les gobelets, les plats et les couverts en plastique en 2016.

De nouveaux investissements dans de nouvelles solutions pourraient réduire de 1,8 millions de tonnes de pollution carbone, selon le gouvernement.

Après le Sommet du G7 qui s’est tenu au Canada en juin dernier, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et l’Union Européenne ont signé la charte sur les plastiques dans les océans, qui les engageaient à trouver de nouveaux moyens pour combattre les déchets plastiques marins.