Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Alimentation et Faim

Une serre au Nunavut pourrait enseigner aux scientifiques comment cultiver des légumes dans l'espace

Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Pour éliminer la pauvreté d’ici 2030 — un élément au coeur de la mission de Global Citizen — il est essentiel de garantir que chacun, partout dans le monde, puisse manger à sa faim. Cet enjeu est central aux Objectifs de développement durable des Nations Unies, dont l’objectif n°2, qui vise à éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. Vous pouvez aider à la réalisation de cet objectif en passant à l’action ici.

Des scientifiques canadiens étudient une possibilité inédite : celle de cultiver des denrées alimentaires dans l’espace en s’inspirant d’une serre installée au Nunavut, dans le Grand Nord du pays. 

La serre Naurvik — qui signifie « lieu de croissance » en Inuinnaqtun — est une station de culture agricole constituée de deux conteneurs maritimes. Lancée en automne dernier par la Arctic Research Foundation et Agriculture et Agroalimentaire Canada, elle est alimentée par le vent et l’énergie solaire et vise à lutter contre l’insécurité alimentaire qui touche particulièrement les communautés du Grand Nord.

Le problème est de taille, puisque selon un rapport publié par Action Canada, près de 70 % des ménages du Nunavut sont confrontés à une insécurité alimentaire forte à modérée et manquent d’accès à une nourriture saine et abordable. L’organisation précise que ce chiffre est six fois supérieur à celui du reste du Canada.

La Coalition sur la sécurité alimentaire du Nunavut souligne que cette situation est causée par plusieurs facteurs relatifs à l'utilisation, la disponibilité, la qualité et l’accessibilité aux denrées alimentaires. Le changement climatique et les coûts d’acheminement — 6 à 10 fois supérieurs au Nunavut que dans d’autres régions canadiennes éloignées — exacerbent également le problème.

Aujourd’hui, l’Agence spatiale canadienne (ASC) rejoint la serre en introduisant un programme d'étude sur la culture des aliments dans l'espace. Le cursus pourra être suivi par des scientifiques et techniciens, en collaboration avec des formateurs de la communauté du Nunavut.  

Le but du projet ? Tirer des enseignements de la culture agricole dans un environnement éloigné et aux conditions climatiques extrêmes, afin d’explorer comment ils pourraient être appliqués dans l’espace.

Fresh lettuce in Canada’s North and in space! 🥗 The CSA, Agriculture and Agri-Food Canada, the National Research...

Publiée par Canadian Space Agency sur Mercredi 29 janvier 2020

« Nous pouvons apprendre beaucoup de choses en cultivant des aliments au sol et dans l'espace », a notamment déclaré Matthew Bamsey, ingénieur à l’ASC, à CBC.

Mais le projet, basé sur un échange, sera bénéfique à tous les participants, a expliqué M. Bamsey. À terme, il s’agira aussi de permettre aux résidents du Nunavut d’étendre la serre sur le long terme.

Les scientifiques partageront ainsi leurs connaissances et leurs compétences en matière de production agricole, ce qui pourrait être bénéfique à la communauté locale.

Articles liés 15 juillet 2020 Le Canada verse 1,5 million de dollars pour faciliter l'accès des communautés à faible revenu aux produits frais

« Le gouvernement du Canada entend explorer les moyens susceptibles de favoriser l'accès à la nourriture dans tout le pays, y compris dans le Nord, dans le but d'aider les astronautes à cultiver des aliments sur Terre », a-t-il ajouté.

Le scientifique n’entend pas s’arrêter là et s’est même dit optimiste quant à la possibilité de pouvoir un jour cultiver des aliments sur la lune. 

En attendant, CBC souligne que la communauté continue de faire fructifier la serre dans l’espoir d’apporter des produits frais et de créer des emplois futurs.