Il est difficile de concevoir que de bonnes nouvelles puissent découler de l'année 2021. La pandémie de COVID-19 a ôté la vie à plus de quatre millions de personnes dans le monde. Le très contagieux variant Delta continue de faire grimper le nombre de cas et d'infections. Par ailleurs, le nationalisme vaccinal a empêché les populations les plus vulnérables d’avoir accès à une part équitable de vaccins contre la COVID-19.

S'il est vrai que les dirigeants mondiaux ont beaucoup à faire avant de pouvoir tourner la page de la pandémie, 2021 n’a pas été que négative.

En sept mois seulement, les gouvernements et activistes à travers la planète ont fait des progrès fulgurants pour atteindre les Objectifs mondiaux d’ici 2030. De l’interdiction du plastique à la prohibition du mariage d’enfants, nous œuvrons, tous, à la construction d’un monde plus équitable et exempt d'extrême pauvreté.

Que souhaitez-vous que les dirigeants mondiaux accomplissent d’ici la fin de l’année ?

Dans le cadre des lundis #MoveTheWorld cette semaine, Global Citizen vous défie d’interpeller les dirigeants mondiaux pour leur exprimer vos attentes de 2021. Vous pouvez faire référence à l’importance de garantir une éducation de qualité pour les enfants partout dans le monde ou de renoncer aux énergies fossiles. Lorsque l’on a de grandes ambitions pour éradiquer l'extrême pauvreté, les possibilités sont infinies !

Pour vous inspirer, nous avons dressé une liste de 12 actions que le monde a réalisées en 2021 pour vaincre la pauvreté, défendre la planète et exiger l'équité.

Vaincre la pauvreté 


1. De plus en plus de pays s’engagent à soutenir les agriculteurs ruraux qui vivent dans la pauvreté.

La pandémie de COVID-19 a eu un impact sur chacun d’entre nous mais force est de constater que les agriculteurs ruraux ont été particulièrement touchés. À mesure que le manque de ressources et la difficulté d’accès aux consommateurs se sont fait sentir en raison des mesures de distanciation, de plus en plus de pays soutiennent le Fonds international de développement agricole (FIDA), qui verse des subventions aux agriculteurs ruraux dans les pays à faible revenu.

Les États comme la Finlande, la Suède, le Luxembourg, le Sao Tomé et Principe et l'Ouganda se sont engagés à augmenter leurs contributions au FIDA tandis que le Vatican a annoncé sa toute première contribution au fonds international pour lutter contre la pauvreté et la faim.

2. Des communautés se soutiennent pour lutter contre l’insécurité alimentaire.

Les gouvernements ne sont pas les seuls à tendre la main aux plus démunis dans le combat contre la faim. Cette année, de plus en plus de communautés se sont soutenues grâce à des actions collectives et des aides mutuelles.

Démarrant comme un moyen de lutter contre l'insécurité alimentaire suite à la pandémie de COVID-19, des citoyens à travers les États-Unis remplissent de nourriture en conserve et de produits frais des réfrigérateurs communautaires colorés pour leurs voisins dans le besoin. Des organisations à but non lucratif enseignent aux jeunes à cultiver leur propre nourriture au milieu de déserts alimentaires, et des militants en Afrique du Sud ont lancé un projet de bus de provisions zéro-déchet pour nourrir les plus vulnérables.

3. La Chine a éliminé le paludisme.

Autre nouvelle dans le secteur de la santé, la Chine a annoncé avoir officiellement éradiqué le paludisme après des décennies d'efforts pour maîtriser la maladie infectieuse qui tue des centaines de milliers de personnes chaque année.

Dans le cadre d’une campagne ciblée et efficace, les autorités sanitaires chinoises ont recherché des options de traitement, réduit les zones de reproduction des moustiques et distribué des ressources et du matériel anti-paludisme, tels que des moustiquaires traitées à l’insecticide, à travers le pays. Aujourd’hui, l’État rejoint les trois autres pays de la région pacifique-est de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui sont certifiés exempts de paludisme.

4. Un nouveau vaccin contre le VIH a présenté un taux de réussite de 97 % en phase I des essais cliniques.

Selon l’ONUSIDA, il y avait quelque 37,7 millions de personnes qui vivaient avec le VIH en 2020. Bien que des opportunités de recherche et une attention plus pointue portée au VIH/SIDA à travers le monde aient contribué à traiter la maladie ces dernières années, des centaines de milliers de personnes meurent encore de maladies associées au SIDA chaque année.

Toutefois, 2021 a ravivé l’espoir de la communauté internationale dans la lutte contre le VIH/SIDA. Cette année, une équipe de chercheurs a publié des données de tests cliniques dans le cadre du développement d’un vaccin contre le VIH, qui a présenté un taux de 97 % de réussite, selon le média américain ABC News. Bien que le vaccin soit encore en Phase I des tests et a encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'être disponible au plus grand nombre, son taux d’efficacité élevé témoigne de l'innovation et du progrès dans le domaine de la santé.

5. Le Salvador tente d’améliorer l’accès à l’éducation à travers les ressources numériques.

Sur la planète, il est estimé que 258 millions d’enfants sont déscolarisés, selon l’UNESCO. Le manque d’opportunités éducatives expose les enfants à des risques plus élevés en termes d’instabilité de revenus, faim et absence d’accès aux soins.

Avec la pandémie de COVID-19, il était encore plus difficile pour les enfants de rester à l’école en raison des règles d’hygiène et de distanciation, mais le Salvador s’évertue à pallier ce problème.

Grâce à un accord passé avec Google For Education, le Salvador souhaite devenir le premier pays dans le monde ayant 100 % des élèves actifs dans les classes virtuelles. Cette initiative a révolutionné la façon dont les classes sont organisées au Salvador et a des effets considérables sur l’accès à l’école pour les élèves à travers le monde.

« Notre mission est de garantir l’accès à l’éducation, » a déclaré Vladimir Handal, le secrétaire à l’innovation du Salvador. « À l’échelle nationale et étatique, il est indéniable que nous créons un précédent, jamais vu auparavant. » 

Défendre la planète


6. 77 pays ont annoncé une interdiction totale ou partielle des sacs en plastique.

Les produits en plastique à usage unique, comme les sacs en plastique et les pailles, sont parmi les plus néfastes pour l’environnement car ils ne se décomposent pas et sont omniprésents. Selon le Forum économique mondial, toutes les minutes, l’équivalent d’un camion rempli de plastique est versé dans l’océan.

Pour lutter contre les effets de la pollution plastique sur notre planète, les gouvernements se sont mobilisés pour interdire le plastique à usage unique et favoriser des alternatives durables.

7. Les investisseurs de Reddit ont adopté 3 500 gorilles en voie d’extinction en six jours.

Vous souvenez-vous des investisseurs amateurs de Reddit qui ont fait tomber Wall Street plus tôt dans l’année ? Il semble qu’ils s’intéressent à un peu plus que l’argent et « donner du fil à retordre » au système.

En mars, un groupe d’internautes de la communauté r/Wallstreetbets sur Reddit a lancé une campagne pour adopter des gorilles en masse en faisant des dons financiers à l’organisation de conservation Dian Fossey Gorilla Fund International. Leurs dons ont non seulement servi à soutenir les efforts de conservation des gorilles à travers le monde, mais ont également incité des personnes extérieures à Reddit à faire des dons.

 « Je viens d’être informée que vous avez adopté des gorilles sur notre site internet et je voudrais vous remercier du fond du cœur pour ce soutien incroyable, » a déclaré docteur Tara Stoinski, présidente et PDG de la fondation Dian Fossey Gorilla Fund International. « Cela contribuera grandement à notre importante mission. » 

Exiger l’équité


8. Le Canada a adopté deux lois réaffirmant les droits des peuples indigènes.

 Le 22 juin 2021, à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, le Canada a pris des mesures en faveur de l’égalité des peuples indigènes en promulguant deux lois qui reconnaissent le statut et les droits des peuples indigènes et les incluent dans la législation fédérale. Les partisans ont acclamé ces textes de loi, en les qualifiant de « victoire que nous devrions tous célébrer. »

Plus tôt dans l’année, les dépouilles de 215 enfants ont été retrouvées sur les lieux d’un internat à Kamloops, en Colombie-Britannique au Canada, soulevant ainsi l’indignation internationale. Depuis, des centaines de corps non identifiés ont été retrouvés dans d’autres provinces, incitant le gouvernement à se pencher sur les questions du respect et de l’avancement des droits des communautés autochtones au Canada.

Si le pays a encore des progrès à réaliser pour garantir la justice aux peuples indigènes, les deux nouvelles lois constituent un pas dans la bonne direction. Les autorités ont, en outre, promis de collaborer plus étroitement avec les groupes de défense des droits des autochtones sur la manière d'avancer ensemble.

9. Les États-Unis ont reconnu Juneteenth comme un jour férié après des décennies de campagne.

Depuis le 19 juin 1865, les communautés africaine-américaines célèbrent Juneteeneth (Juneteenth National Independence Day) pour commémorer l’abolition de l’esclavage aux États-Unis. Bien que cette date n'ait jamais été célébrée à l'échelle nationale, les institutions locales avaient pris des mesures pour faire de Juneteenth un jour férié au niveau des États fédérés, tandis que les militants continuaient d’exhorter le gouvernement fédéral d’en faire de même.

Cette année, le président des États-Unis Joe Biden a promulgué une loi reconnaissant Juneteenth comme un jour férié.

« Nous venons de loin et le chemin est encore long, mais aujourd’hui est un jour de célébration, » a déclaré la vice-présidente Kamala Harris. « Ce n’est pas seulement un jour de grande fierté mais aussi un jour où nous réaffirmons et nous renforçons notre engagement à passer l’action. Et sur ce, joyeux Juneteenth tout le monde. » 

10. La misogynie est désormais reconnue comme crime haineux en Angleterre et au Pays de Galles.

La violence sexuelle et sexiste, y compris le harcèlement moral, le harcèlement sexuel et la violence physique, entre autres, touche principalement les femmes et les filles à travers le monde, menaçant ainsi le progrès vers l’égalité de genre d’ici 2030. Alors que de plus en plus de pays prennent des mesures pour reconnaître les méfaits de la violence sexiste, l’Angleterre et le Pays de Galles ont joué un rôle moteur en faisant de la misogynie un crime de haine en 2021.

À la suite du meurtre tragique de Sarah Everard, une femme de 33 ans à Londres, les militants des droits des femmes ont fait campagne auprès des législateurs pour qu'ils adoptent une loi obligeant les forces de police à enregistrer les cas où un crime est motivé par une hostilité fondée sur le genre. Alors que certaines forces de police du Royaume-Uni avaient déjà qualifié les cas de misogynie comme des crimes haineux, la nouvelle loi oblige officiellement toutes les forces de police d'Angleterre et du Pays de Galles à le faire également, selon Russh.

11. Les gouvernements, les philanthropes et les activistes se sont engagés à investir près de 40 milliards de dollars en faveur aux initiatives d’égalité de genre lors du Forum Génération Égalité.

Sous l'égide de l’ONU Femmes, le Forum Génération Égalité a débuté à Mexico City en mars afin de garantir des investissements clé et des réformes politiques pour faire de l’égalité de genre une réalité d’ici 2030. Après des mois de campagne et de conférences données par d’éminents dirigeants mondiaux et militants des droits de la femme, le Forum Génération Égalité s’est clôturé en juin à Paris, en débouchant sur 40 milliards de dollars en investissements.

« Ensemble, nous avons pu mobiliser des acteurs de tous les secteurs de la société, du nord au sud, pour devenir une force formidable, prête à écrire un nouveau chapitre du livre de l’égalité de genre, » a déclaré Phumzile Mlambo-Ngcuka, directrice exécutive de l’ONU Femmes. « Le réseau de partenaires du Forum et les investissements, engagements et l’énergie qu’ils ont déployés pour relever les défis de l’égalité de genre, garantira des progrès plus rapides pour les femmes et les filles du monde que ce que nous avons vu auparavant. » 

Les fonds seront utilisés pour financer des initiatives en soutien à l’égalité de genre, tels que les investissements dans des entreprises dirigées par des femmes, le soutien des politiques d’intersectionnalité, l’élimination du travail de soins non payé et l'élargissement de l’accès à l’éducation pour les filles.

12. De plus en plus de régions de la planète s’attaquent à la précarité menstruelle.

Plus de la moitié de la population mondiale est indisposée et, parmi elles, 2,3 milliards de personnes n’ont toujours pas accès aux services élémentaires d'assainissement des eaux. C’est la réalité de la précarité menstruelle, qui touche de façon disproportionnée les femmes et les filles.

Heureusement, en 2021, de plus en plus d’États ont rejoint le combat pour mettre fin à la précarité menstruelle. Suivant les exemples de la France et de l’Ecosse, la Nouvelle Zélande a lancé une initiative de produits hygiéniques gratuits dans les écoles à travers le pays.

D’autres gouvernements ont, par ailleurs, mis en place des mesures pour adresser les problèmes d’hygiène et d’assainissement. À titre d’exemple, au Royaume-Uni, le 1er janvier 2021, le gouvernement a éliminé la taxe-tampon ou l’impôt additionnel auquel sont soumis les produits hygiéniques dans certains pays, pour bien commencer l'année.

Comment pouvons-nous continuer à progresser ?


Ces 12 victoires témoignent des progrès incroyables qui peuvent être réalisés lorsque le monde se mobilise pour mettre fin à l'extrême pauvreté, mais il faut redoubler d'efforts.

Il est urgent que les dirigeants mondiaux joignent le geste à la parole et adoptent des mesures qui mettront un terme à l’extrême pauvreté. Il leur incombe de renoncer à leur dépendance à l'égard des combustibles fossiles et d'investir dans les technologies renouvelables. Il est essentiel de tendre l’oreille aux millions de voix de Global Citizens qui les exhortent à passer à l'action.

Rejoignez notre mouvement cette semaine et exprimez vos attentes aux dirigeants mondiaux sur les sujets que vous voulez qu’ils abordent pour la deuxième moitié de 2021.

Pour participer aux lundis #MoveTheWorld de Global Citizen, téléchargez notre application ou rendez-vous sur notre site www.globalcitizen.org pour vous inscrire, devenir un Global Citizen et passer à l’action à nos côtés.

Assurez-vous ensuite de suivre @GlblCtzn sur Instagram, Twitter, Facebook et Youtube pour suivre les défis hebdomadaires. Partagez votre expérience sur les réseaux sociaux et nous mettrons peut-être en avant votre témoignage sur nos plateformes !


Vous pouvez rejoindre la campagne Global Citizen Live en passant à l'action ici pour défendre la planète et vaincre la pauvreté, et faire partie d'un mouvement porté par des citoyens du monde entier qui agissent de concert avec les gouvernements, les entreprises et les philanthropes pour changer les choses.

GCL_2021_GLOBAL_ADMAT_IG_Post_FR.png


Global Citizen Life

Exiger l’équité

Les 12 plus belles victoires de 2021 et comment nous pouvons continuer à avancer

Par Jaxx Artz