Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Courtesy of Global Citizen
ActuLutter contre la pauvreté

L'Écosse devient le premier pays au monde à rendre les produits d’hygiène menstruelle gratuits

Par Lin Taylor

LONDRES, 24 novembre (Fondation Thomson Reuters) — Mardi, l'Écosse a rendu les produits hygiéniques gratuits pour toutes les femmes, devenant ainsi le premier pays au monde à prendre une telle mesure contre la « précarité menstruelle ».

Cette mesure permet de mettre des tampons et des serviettes hygiéniques à disposition dans des lieux publics désignés tels que les centres communautaires, les clubs de jeunesse et les pharmacies, pour un coût annuel estimé à 24 millions de livres sterling (32 millions de dollars) pour les contribuables.

La Period Products (Free Provision) Scotland Bill a été adoptée à l'unanimité, ce qui, selon la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, constitue « une politique importante pour les femmes et les filles ».

« Fière de voter pour cette loi révolutionnaire, qui fait de l'Écosse le premier pays au monde à fournir gratuitement des produits menstruels à tous ceux qui en ont besoin », a déclaré Mme Sturgeon sur Twitter. 

Au cours du débat, la députée travailliste écossaise Monica Lennon, qui a proposé le projet de loi, a déclaré : « Personne ne devrait avoir à s'inquiéter de la provenance de ses prochains tampons, serviettes ou produits réutilisables. »

Articles liés 21 septembre 2020 La France propose des produits hygiéniques gratuits dans certains lycées

« L'Écosse ne sera pas le dernier pays à reléguer la précarité menstruelle aux oubliettes, mais nous avons la chance d'être les premiers », a-t-elle déclaré.

En 2018, l'Écosse est devenue le premi er pays à fournir des produits hygiéniques gratuits dans les écoles, les collèges et les universités.

Environ 10 % des filles en Grande-Bretagne n'ont pas les moyens de s'offrir des produits hygiéniques, selon une enquête menée par l'organisation caritative Plan International en 2017, les militants avertissant que de nombreuses personnes sautent les cours pour cette raison.

Au Royaume-Uni, les produits hygiéniques sont taxés à 5 %, un prélèvement que les fonctionnaires ont imputé aux règles de l'Union européenne (UE) qui fixent les taux d'imposition sur certains produits.

Maintenant que la Grande-Bretagne a quitté l'UE, le ministre britannique des finances Rishi Sunak a déclaré qu'il supprimerait la « taxe tampon » en janvier 2021.

Article de Lin Taylor @linnytayls ; édition par Ellen Wulfhorst. Veuillez créditer la Fondation Thomson Reuters, la branche caritative de Thomson Reuters qui se penche sur la vie des personnes qui, dans le monde entier, luttent pour vivre librement ou équitablement. Consultez le site http://news.trust.org