Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Éducation

Trudeau annonce une hausse de la contribution canadienne pour l'éducation lors d'une rencontre avec Malala Yousafzai

(Note : certains liens du présent article sont en anglais seulement.)

Accompagné de Malala Yousafzai, le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé jeudi que le Canada doublera sa contribution annuelle au Partenariat mondial pour l’éducation (GPE).

Présent au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, M. Trudeau a annoncé que le Canada investira 180 millions de dollars entre 2018 et 2020 au GPE alors qu’il participait à un groupe de discussion sur l’éducation des filles et des femmes en compagnie de la citoyenne canadienne honoraire Malala Yousafzai.

Lors de la dernière reconstitution des ressources financières du GPE, le Canada avait contribué à hauteur de 120 millions de dollars pour quatre ans, et, en augmentant aujourd’hui sa contribution, il répond à l’appel de près de 110 000 Global Citizens qui ont demandé au Canada d’augmenter sa contribution.

En lire plus : Voici pourquoi le Canada se trouve au sommet du classement international pour l’éducation

Les Global Citizens se réjouissent de cette importante annonce du premier ministre Trudeau qui confirme le rôle important de l’éducation dans la Politique d’aide internationale féministe du Canada.

« La paix et la prospérité dans le monde débutent avec une éducation de base de qualité, a affirmé M. Trudeau. Le Canada est déterminé à s’assurer que les jeunes du monde entier, et particulièrement les jeunes filles, reçoivent l’éducation qu’elles méritent. »

Si ces 180 millions de dollars sont encore loin des 260 millions de dollars que les Global Citizens demandaient au Canada d’investir, il convient de souligner qu’il reste encore une semaine avant la conférence de reconstitution des ressources financières du GPE, qui aura lieu à Dakar, au Sénégal. On peut donc espérer que la ministre du Développement international et de la Francophonie Marie-Claude Bibeau annonce l’injection d’autres fonds dans le GPE lors de la conférence du 2 février.

En lire plus : Qu’est-ce que la politique d’aide internationale féministe au Canada signifie pour les femmes?

Les fonds engagés par le Canada contribueront à améliorer les systèmes d’éducation dans les pays en développement et soutiennent notamment l’éducation des filles.

Depuis 2002, le GPE a comme mission d’accroître l’accès à l’éducation pour les enfants les plus vulnérables partout dans le monde.

Si des progrès ont été réalisés en ce qui concerne l’éducation des filles, on estime que 131 millions d’entre elles ne sont toujours pas scolarisées. Selon Vision mondiale Canada, les filles en effet sont plus de deux fois plus susceptibles que les garçons de ne pas fréquenter l’école.

En lire plus : Voici comment le président américain Donald Trump aide les universités canadiennes

Les filles et les femmes qui ont été scolarisées sont des agents de changement dans leur communauté. Ces femmes ont moins d’enfants, ont des revenus plus élevés et sont donc mieux en mesure de subvenir aux besoins de leur famille selon les données compilées par l’UNICEF

« Soutenir l’éducation dans les pays en développement est une condition essentielle au succès de ces pays », a affirmé M. Trudeau.

Mme Yousafzai, qui étudie maintenant à l’université d’Oxford, a été victime d’une tentative d’assassinat par des talibans alors qu’elle se rendait à l’école, au Pakistan. Elle est aujourd’hui une militante passionnée pour l’éducation des filles dans le monde.

En lire plus : Des millions d’enfants ne sont pas scolarisés — et c’est pourquoi ALDO fait équipe avec Global Citizen

« Au nom des 130 millions de filles qui sont privées d’éducation dans le monde, merci, a dit Mme Yousafzai à Justin Trudeau. J’espère que d’autres pays suivront cet exemple. Et j’espère qu’un jour, toutes les filles auront droit à une éducation de qualité ».

Cette année, le G7 se réunira dans Charlevoix, au Québec et M. Trudeau a indiqué que l’égalité des sexes sera à l’ordre du jour. La contribution du Canada au GPE indique certainement que le premier ministre considère l’éducation comme un élément clé de cette égalité.

« Cette année, nous adoptons une approche différente pour le G7. Plutôt que de faire de l’égalité entre les sexes un sujet de discussion particulier, nous considérons que cet enjeu touche tout ce que nous faisons », a-t-il affirmé.

Global Citizen veut résoudre les plus grands problèmes de ce monde, y compris les problèmes liés à l'éducation. Vous pouvez agir ici.