Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Éducation

Voici pourquoi le Canada se trouve au sommet du classement international pour l'éducation

flickr/Viv Lynch

Les universités canadiennes ont noté une hausse de demandes d’admission des étudiants internationaux depuis la prise de fonction de Trump — mais ce ne sont pas seulement les universités au Canada qui ont connu du progrès dans le monde de l’éducation.

Une nouvelle évaluation des systèmes éducatifs suggère que les adolescents canadiens profitent de l’un des meilleurs systèmes éducatifs du monde.

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a lancé le Programme international de l’OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA), une enquête triennale des élèves âgés de 15 ans, pour évaluer les performances éducatives à l’échelle internationale.

L’enquête se concentre sur des matières clés : les sciences, la compréhension de l’écrit et les mathématiques. Dans les derniers tests du PISA, le Canada s’est classé parmi les 10 premiers pays pour les trois matières.

Voici pourquoi.

En lire plus : Voici comment le président américain Donald Trump aide les universités canadiennes

En général, les pays les plus performants disposent d’un système d’éducation unifié et probablement intégré à l’échelle nationale. Tel est le cas à Singapour, le pays qui a devancé tous les autres pays dans les tests.

Cependant, ce n’est pas le cas pour le Canada.

Le Canada n’a pas un système éducatif national, mais plutôt des systèmes qui varient d’une province à l’autre. Par conséquent, le gouvernement fédéral joue un rôle minimal dans l’éducation. L’OCDE a même expliqué leur rôle comme « limité et parfois inexistant », selon la BBC.

Et pourtant, les étudiants canadiens excellent à des niveaux comparables à ceux du Singapour.

Read More : Trudeau a parlé de l’égalité des sexes et de l’éducation au festival à Hambourg

Andreas Schleicher, directeur de la direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE, affirme qu’il y a une idée qui se trouve dans toutes les provinces du Canada.

Il a dit que le grand thème unissant du Canada est l’équité, selon la BBC.

Au Canada, il existe une idée de l’équité et d’accès égale, qui joue un rôle important dans l’éducation — et c'est particulièrement remarquable en ce qui concerne la performance scolaire des enfants immigrés.

Le Canada accueille les nouveaux arrivants à travers le pays et, par conséquent, dans le système éducatif. Les enfants d'immigrés semblent s’intégrer rapidement à l’école.

Les tests du PISA montrent que dans les trois ans suivants leurs arrivées, les enfants de nouveaux immigrants finissent avec des scores aussi élevés que le reste de leurs camarades de classe.

En lire plus : GC Unplugged : Un événement en défense d’éducation au Château Laurier

Les résultats des tests montrent que dans la plupart des pays et économies, le profil socio-économique et le statut au regard de l’immigration sont associés à des écarts significatifs de performance entre les élèves.

Dans les pays de l’OCDE, par exemple, les élèves défavorisés obtiennent en moyenne 88 points de moins en sciences que les élèves favorisés.

La variation des scores causée par les différences socio-économiques était de seulement 9 % au Canada. Elle était de 17 % à Singapour et de 20 % en France.

C’est un exemple de la façon dont la notion d’équité dans l’éducation affecte les scores du Canada. Le pays n’a pas le problème d’échecs scolaires souvent causés par la pauvreté.

Au lieu des scores très élevés et très bas, le système éducatif canadien maintient une moyenne dans l’ensemble, avec des différences minimales entre les élèves privilégiés et les étudiants moins privilégiés.