Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Environnement

Les baleines noires de l'Atlantique Nord pourraient disparaître d’ici 20 ans, préviennent les scientifiques

Cette année a été dévastatrice pour les baleines noires de l’Atlantique Nord et les scientifiques disent maintenant qu’ils ne survivront pas longtemps si des changements ne sont pas mis en œuvre bientôt.

La réunion annuelle du Consortium de la baleine noire de l'Atlantique Nord a eu lieu dimanche à Halifax, quelques semaines après la publication des résultats des nécropsies menées par les scientifiques du gouvernement suite aux décès des baleines.

Au moment du rapport, 15 baleines avaient été trouvées mortes dans le golfe du Saint-Laurent et les scientifiques ont clairement indiqué que l’activité humaine était la principale cause de mortalité — un fait qu’ils ont réitéré lors de la réunion de cette semaine.

En lire plus : Qu’est-ce qui cause les décès des baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent ?

« Un grand nombre de femelles reproductrices pourraient disparaître dans deux décennies. Et ça nous donne une très courte période de temps pour faire quelque chose à ce sujet », a dit Mark Baumgartner de l’Institut océanographique Woods Hole à CBC .

Aujourd’hui, il reste moins de 500 baleines noires de l’Atlantique Nord.

Entre 2011 et 2015, 20 baleines sont mortes chaque année, ce qui signifie que toutes les femelles reproductrices pourraient être mortes dans environ 21 ans, si la tendance se poursuit, selon CBC.

En lire plus : Cette ferme urbaine produit 25 tonnes d’aliments et donne des emplois aux « inemployables »

« Je pense vraiment que nous n’avons que quelques années pour faire une différence. Plus nous attendons, plus ce problème devient difficile à résoudre », a déclaré Baumgartner à CBC.

Le rapport du Réseau canadien de la santé de la faune a été préparé et publié en partenariat avec la Marine Animal Response Society (MARS) et Ministère des Pêches et Océans Canada (MPO) le 5 octobre suite au grand nombre de décès dans le golfe du Saint-Laurent.

« Nous continuerons à faire ce qui est nécessaire pour nous assurer que nos baleines noires soient protégées, et nous demeurons ouverts à toutes les solutions pour préserver cette espèce emblématique », a dit Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et Marc Garneau, ministre des Transports, dans une déclaration en réponse au rapport.

En lire plus : Le Royaume-Uni et le Canada se sont unis en faveur d’une alliance mondiale pour le retrait progressif du charbon

« Je pense que si rien ne change, et bientôt, nous pourrions voir l’extinction de cette espèce dans quelques décennies. Je pense que nous pouvons inverser cette tendance, mais il faudra beaucoup de collaboration », a déclaré la scientifique Amy Knowlton, scientifique principale à l’Aquarium de Nouvelle-Angleterre à Boston, à CBC.

Global Citizen veut résoudre les plus grands problèmes de ce monde, y compris les problèmes liés à l’environnement. Vous pouvez agir ici.