Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Filles et Femmes

Justin Trudeau a été critiqué lors de la journée en mémoire des femmes autochtones assassinées ou disparues

Twitter/@JustinTrudeau

Mercredi a marqué la première journée officielle de commémorations des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées au Canada. Des veillées ont été organisées à travers le pays en mémoire des victimes et les participants d’un rassemblement à Ottawa ont présenté un message important au premier ministre.

Trudeau a assisté à la veillée « Families of Sisters in Spirit » sur les marches de la Colline du Parlement et des organisatrices lui ont parlé directement dans leur discours.

Connie Greyeyes de Fort Saint John, C.-B. lui a adressé honnêtement.

En lire plus : ces lois discriminatoires affectent encore les populations autochtones — surtout les femmes

« Comment osez-vous sortir ici et dire ces choses, sans aucune action »? a-t-elle demandé, ajoutant qu’il existe encore une lutte contre les populations autochtones en ce qui concerne les droits familiers, les terres, les soins de santé, l’éducation et l’eau.

« Vous allez venir ici et nous dire que vous nous appuyez — je ne le crois plus », a-t-elle dit.

Maggie Cywink de la Première nation de Whitefish River a également pris la parole. Elle a dit que les membres de l’Enquête nationale n’ont rien fait avec les informations qu’ils ont reçues.

La sœur de Cywink a été retrouvée morte en 1994 près de London, en Ontario.

Le gouvernement du Canada a lancé l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées en septembre 2016. Il est composé de cinq commissaires et est indépendant du gouvernement et des sociétés d’État. Leur mission est d’observer et de faire rapport sur les causes systémiques de la violence contre les femmes et les filles autochtones au Canada.

En lire plus : 3 choses que vous devez savoir sur l’Assemblée des Premières Nations 2017

« Dans 100 ans, serez-vous considéré comme le premier ministre qui a changé le cours des relations du Canada avec les peuples autochtones? a demandé Cywink. Ou serez-vous considéré comme un autre politicien, dans la très longue liste de politiciens, qui a simplement fait des promesses en l'air? »

Un rapport de la GRC en 2014 indiquait que près de 1 200 femmes autochtones avaient été assassinées ou avaient disparu entre 1980 et 2012, mais Patty Hajdu, l’ancienne ministre canadienne de la Condition féminine, a déclaré en 2016 que le nombre réel pourrait être aussi élevé que 4 000.

Quand Trudeau a pris le micro, il a remercié Cywink pour sa colère et sa frustration à ce sujet.

En lire plus : Le discours de Justin Trudeau devant l’Assemblée générale de l’ONU s’est concentré sur les peuples autochtones du Canada

Trudeau a réaffirmé son appui et l’appui de son gouvernement à ce sujet.

« J’ai toujours pensé que les familles doivent être au cœur de ce processus afin que nous puissions aider les familles, rendre justice aux victimes et mettre fin à cette tragédie nationale », a-t-il dit.

Les femmes autochtones représentent 4,3 % de la population féminine du Canada, mais elles représentent 16 % des victimes d’homicide et 11 % des cas de personnes disparues, selon un rapport de la GRC de 2015.

Global Citizen veut résoudre les plus grands problèmes de ce monde, y compris les problèmes liés à la citoyenneté. Vous pouvez agir ici.