Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Citoyenneté

Le discours de Justin Trudeau devant l'Assemblée générale de l'ONU s'est concentré sur les peuples autochtones du Canada

Greg Neurolanis

Quand le premier ministre Justin Trudeau a présenté son discours à l’Assemblée générale des Nations unies aujourd’hui, il a parlé de l’importance des objectifs de développement durable (ODD) — l’ensemble des objectifs de l’ONU pour l’amélioration des droits de l’homme autour du monde.

Différent des nombreux discours de l’assemblée qui se sont concentrés sur les relations internationales et la diplomatie transnationale, le discours de Trudeau touchait plus près de chez nous.

Il a parlé de l’importance de la mise en œuvre des ODD au Canada, visant un groupe qui a longtemps été marginalisé dans la société canadienne : les peuples autochtones.

« Les objectifs sont aussi importants au Canada qu’ils sont ailleurs dans le monde », a déclaré Trudeau, ajoutant que le pays s’engage pour les atteindre au Canada et autour du monde.

« C’est important parce que la pauvreté et la faim ne connaissent pas de frontières, a-t-il poursuivi. Nous ne pouvons pas prétendre que ces défis qui ont des solutions ne se produisent que dans les régions lointaines. La nécessité d’une plus grande égalité et du travail acceptable, ce sont des besoins humains réels et persistants qu’on ne peut pas ignorer, surtout dans nos propres pays ».

En lire plus : Sophie Grégoire Trudeau vous incite à redéfinir ce qui est normal quant à l’égalité des sexes

Le premier ministre a réaffirmé l’engagement du Canada dans la mise en œuvre de la Déclaration des droits des Nations unies sur les droits des peuples autochtones et a ensuite énuméré les récentes initiatives du Canada.

Depuis que Trudeau a pris ses fonctions, le Canada a fait des investissements pour améliorer l’eau potable dans les communautés autochtones en vue d’atteindre l’ODD 6 : garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau. Alors que de nombreux avis d’eau potable existent actuellement à travers le pays, plus de 24 ont été éliminés, et Trudeau dit que le gouvernement a un plan pour éliminer ceux qui restent.

Trudeau dit que le pays tente de renforcer l’éducation dans les communautés des Premières nations. De nouveaux accords visent à reconnaître le pouvoir des autorités des Premières nations en leur fournissant avec les moyens d’établir leurs propres systèmes éducatifs. Cela fait partie de ODD 4 : assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Le premier ministre estime que cela servira comme base pour ODD 8 : promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.

« Nous savons que personne ne peut avoir une chance réelle et juste de réussir sans : une bonne santé, une communauté saine, des emplois bien rémunérés, une éducation de qualité et des logements sûrs et abordables, a déclaré le premier ministre. Bien sûr, cela s’applique aussi aux peuples autochtones ».

C’est pourquoi les travaux de construction sur près de 4 000 maisons sont terminés ou en cours dans les communautés autochtones, selon Trudeau. Cela cela aidera à réaliser ODD 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables.

En lire plus : Cette communauté des Premières nations vient d’être avisée de ne pas boire leur eau potable

Trudeau est bien connu pour son engagement envers l’égalité des sexes. Le Canada veut réaliser l’ODD 5 : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.

Le premier ministre a dit que ce n’est pas une initiative unique dans les populations autochtones du Canada, mais à travers le monde.

« L’égalité est pour tous, indépendamment de notre genre, de nos origines, de nos croyances ou de la personne que nous choisissons d’aimer. »

Le changement climatique a été un sujet important à l’Assemblée générale des Nations unies cette année. Trudeau estime que la coopération du gouvernement avec les peuples autochtones sera essentielle dans la lutte contre les problèmes environnementaux auxquels le monde est confronté.

En lire plus : Melinda Gates et Justin Trudeau ont eu une conversation sur le féminisme et c’était formidable

« Nous avons la responsabilité de mieux prendre soin de l’environnement, que nous partageons tous, a-t-il déclaré. Nous sommes tous concernés par tous les sens du mot. Nous sommes tous responsables », a déclaré Trudeau.

Il a souligné la nécessité de relations positives entre les personnes et les pays, une idée qui était au cœur de son discours consacré aux droits des peuples autochtones.

« Nous ne pouvons pas établir un chemin plus pacifique si le point de départ est le soupçon et la méfiance. Et nous ne pouvons pas construire un meilleur monde à moins que nous travaillions ensemble, respectons nos différences, protégeons les personnes vulnérables et défendons les choses qui comptent le plus ».

Alors que le gouvernement a encore de nombreux obstacles à confronter — l’engagement de Trudeau envers les peuples autochtones a été mis en doute surtout à cause du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan — le leadership du premier ministre a été senti autour du monde en ce qui concerne son engagement envers les réfugiés et la réalisation de l’égalité des sexes.

« Tout défi peut être réussi si nous le rencontrons ensemble », a déclaré Trudeau.