Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Filles et Femmes

Une députée provinciale veut interdire le port obligatoire de talons hauts au travail

La députée provinciale libérale Cristina Martins présente aujourd’hui un projet de loi d’initiative parlementaire qui interdirait aux employeurs de l’Ontario d’obliger les femmes à porter des talons hauts dans le cadre d’un code vestimentaire en milieu de travail.

Si la loi est adoptée, les bars et les restaurants, par exemple, ne pourraient pas légalement exiger que leurs serveuses portent des talons hauts.

Le projet de loi de Martins modifierait la Loi sur la santé et la sécurité au travail afin de protéger les employés contre le port de chaussures « non sécuritaires ».

En lire plus : Nommer des femmes au Cabinet n'est que le début d'un meilleur équilibre entre les sexes

Actuellement, la loi compte surtout les détails relatifs aux chaussures de protection dans les lieux de travail industriels et de santé (où les travailleurs peuvent confronter des conditions dangereuses).

La Colombie-Britannique a déjà interdit les talons hauts obligatoires au travail et, en 2016, la Commission ontarienne des droits de la personne a publié un rapport sur les codes vestimentaires sexualisés et conformes au sexe, disant que les femmes ne devraient pas être obligées à porter des uniformes serrés, des chemises décolletées et des talons hauts lorsqu’elles travaillent dans les bars et restaurants.

« La sécurité au travail devrait toujours être la priorité. La sécurité au travail devrait être aussi simple que le bouclage de votre ceinture de sécurité. Cette loi contribuera à rendre plus équitable le travail en Ontario et à protéger les travailleurs de Davenport et de toute la province, » a déclaré Martins dans un communiqué.

En lire plus : 10 films de TIFF qui prouvent que la femme est l’avenir du cinéma

Alexander Byrne-Krzycki, adjoint législatif et porte-parole de la députée Martins, a déclaré que Martins et lui ont parlé au sujet des talons obligatoires depuis longtemps.

« Il y a beaucoup de jeunes femmes qui ont peur de s’exprimer parce qu’elles craignent de perdre leurs postes », a déclaré Byrne-Krzycki à Global Citizen.

Byrne-Krzycki espère que le projet de loi sera adopté par mai 2018.

En lire plus : Le Canada a annoncé un financement important pour les droits de santé sexuelle et reproductive des femmes autour du monde

« Les podiatres traitent les douleurs et les difformités des pieds chez les femmes deux fois plus souvent que chez les hommes, souvent parce qu’elles doivent porter des talons hauts dans leurs milieux de travail, a déclaré le Dr James Hill, président de Ontario Podiatric Medical Association, dans un communiqué. Ce projet de loi aidera à régler ces problèmes ».

Byrne-Krzycki espère que le projet de loi offrira du soutien aux femmes de la province.

Global Citizen veut résoudre les plus grands problèmes de ce monde, y compris les problèmes liés à l’égalité des sexes. Vous pouvez agir ici.