Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Filles et Femmes

Nommer des femmes au Cabinet n'est que le début d'un meilleur équilibre entre les sexes

Fortune

Depuis sa prise de fonction en 2015, le premier ministre Justin Trudeau a fait des progrès importants. Il a nommé un cabinet paritaire et a mise en œuvre une politique d'aide internationale féministe, mais mardi à Washington il a parlé des défis auxquels le gouvernement est toujours confronté.

On se souvient tous du moment où Trudeau a annoncé que son Cabinet serait composé à 50 % de femmes « Parce que c’est 2015 », mais ce n’était pas facile d’y arriver à ce point, selon le premier ministre.

Trudeau a expliqué lors d’un sommet sur les femmes en affaires organisé par Fortune qu’il a pris du temps pour convaincre les femmes de se joindre au jeu politique.

En lire plus : Melinda Gates et Justin Trudeau ont eu une conversation sur le féminisme et c’était formidable

« Avant qu’il soit 2015, il fallait être 2014, 2013, 2012... Nous avons activement recruté et encouragé les femmes de se porter candidates, a-t-il dit. Il a fallu du travail pour sortir et recruter toutes ces femmes extraordinaires ».

Il est maintenant à la deuxième année de son mandat et Trudeau et son équipe font face à de grands défis.

« Maintenant que nous avons un Cabinet, un gouvernement et, franchement, un parti avec toutes ces femmes jeunes et fortes, le défi que nous avons est, malgré toute leur présence, nous sommes toujours fixés dans un jeu de politiques des hommes, a déclaré Trudeau. Et nous devons regarder comment nous allons changer les choses dans le milieu de travail ».

Par exemple, la ministre des Institutions démocratiques du Canada, Karina Gould, est enceinte — et c’est la première fois qu’une ministre du Cabinet soit enceinte dans l’histoire du pays.

En lire plus : Le Canada a annoncé un financement important pour les droits de santé sexuelle et reproductive des femmes autour du monde

« Elle va avoir un bébé au printemps, c’est vraiment incroyable, mais que faisons-nous en matière de congé de maternité ? [C’est] la première ministre au Canada et peut-être l’une des premières dans les démocraties occidentales à devenir enceinte », a déclaré Trudeau.

Le fait que cela ne soit jamais arrivé auparavant démontre un manque de participation des femmes dans les gouvernements précédents, mais il s’agit surtout d’un moment décisif dans l’évolution du gouvernement canadien.

Il n’y a aucun précédent à suivre en matière de congé de maternité pour les ministres du Cabinet. L’équipe de Trudeau a maintenant l’occasion de montrer la voie.

En lire plus : 10 films de TIFF qui prouvent que la femme est l’avenir du cinéma

« Nous l’écrivons, mais nous l’écrivons ensemble [avec Gould], et elle nous aide à le définir, et j’espère que nous montrons qu’il est possible d’être ministre et mère… selon vos propres choix », a-t-il dit.

Trudeau est à Washington cette semaine et rencontrera le président américain Donald Trump aujourd’hui pour discuter de l’accord de l’ALENA, mais le sommet des femmes était la raison initiale de sa visite, selon son bureau.

Global Citizen veut résoudre les plus grands problèmes de ce monde, y compris les problèmes liés à l’égalité des sexes. Vous pouvez agir ici.