Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Environnement

Le Canada vient d’annoncer la création d’un groupe d’experts sur les changements climatiques pour aider le pays à s’adapter

Twitter/@JustinTrudeau

Le Canada a vu de première main l’impact dramatique que peuvent causer les changements climatiques, qu’il soit des températures annuelles élevées ou des incendies de forêt dévastateurs.

Dans le but de protéger les Canadiens contre les risques associés aux changements climatiques, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé la création du Groupe d’experts sur les résultats de l’adaptation et de la résilience aux changements climatiques.

« Agir maintenant pour lutter contre les effets actuels et futurs des changements climatiques contribuera à protéger les Canadiens contre les risques associés aux changements climatiques et à réduire les coûts des dommages et des problèmes de santé liés au climat, a dit le ministre.

En élaborant une expertise et une technologie canadiennes en matière d’adaptation afin de gérer les effets des changements climatiques, nous créerons de bons emplois pour la classe moyenne et nous favoriserons l’innovation. Le travail du Groupe d’experts nous aidera à mieux comprendre la façon dont tous les ordres de gouvernement contribuent à protéger les collectivités de l’ensemble du Canada contre les effets des changements climatiques. »

En lire plus : Le Canada tire de l’arrière dans la protection de la terre et de l’eau

Autour du monde, les changements climatiques ont un effet sur les phénomènes météorologiques extrêmes : les inondations, les sécheresses et les vagues de chaleur ont connu des changements de fréquence et d’intensité. Les Canadiens ont vu l’impact sérieux avec les feux de forêt qui ont éclaté en Alberta et en Colombie-Britannique en 2016 et 2017.

En 2016, le feu de forêt de Fort McMurray a entraîné le déplacement de 90 000 personnes et a détruit 2 400 résidences et autres bâtiments. Les feux de Colombie-Britannique cette année ont déplacé plus de 45 000 personnes et quelque 2 500 personnes n’ont toujours pas été capables de retourner à leurs maisons ; 154 feux font toujours rage.

Alors que ces feux sont de grands événements visibles aggravés par un climat changeant, il existe des moyens un peu plus cachés que les changements climatiques peuvent affecter les Canadiens. Les changements climatiques auront un impact sur la fréquence, la durée et l’intensité des vagues de chaleur, ce qui peut augmenter le nombre de maladies et de décès causés par la chaleur au Canada, selon un communiqué.

Le groupe d’experts va appuyer le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, le plan du Canada visant à réaliser l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, à renforcer la résilience aux changements climatiques et à créer des emplois en finançant les technologies propres, l’innovation et l’infrastructure.

En lire plus : Les changements climatiques sont à blâmer pour les incendies de forêt de la Colombie-Britannique

Le groupe va travailler avec le gouvernement du Canada pour évaluer les progrès accomplis en matière d’adaptation et de résilience aux changements climatiques afin de mieux comprendre les efforts de tous les niveaux de gouvernement au Canada.

Plusieurs villes et pays entiers ont déjà mis en place des lois et des règlements qui visent à réduire les effets des changements climatiques.

Près de 99 % de l’énergie au Costa Rica était renouvelable en 2016 et le pays s’est engagé à devenir un pays neutre en carbone d’ici 2021. La Chine a récemment complété la plus grande ferme solaire flottante du monde et le Kenya interdit maintenant les sacs en plastique. Aux États-Unis, la ville de Seattle a annoncé l’interdiction des pailles et des ustensiles en plastique dans les restaurants en 2018.

Cependant, les États-Unis ont aussi pris des mesures contestables quant à l’adaptation aux changements climatiques.

En lire plus : Trudeau est « déçu » que Trump a décidé de se retirer de l’Accord de Paris

Le président américain Donald Trump a signé le « décret sur l’indépendance énergétique » en mars. Ce décret ordonne un réexamen du « Clean Power Plan », une mesure mise en place par Barack Obama qui impose aux centrales thermiques des réductions de leurs émissions de CO2. Le décret pourrait aussi nuire à certaines politiques de protection de l’environnement qui ne sont pas directement liées aux changements climatiques, comme la protection des voies navigables.

Trump a également décidé de se retirer de l’Accord de Paris en juin et divers départements fédéraux ont été invités à retirer les mentions du changement climatique de leurs sites Web.

D’autres pays devront probablement couvrir plus de domaines par rapport à l’approche globale du changement climatique à cause de ces changements américains.

Global Citizen crée des campagnes de plaidoyer sur les questions liées aux objectifs de développement durable, y compris la protection de l’environnement. Vous pouvez agir sur le changement climatique ici.