Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Central Americans who travel with a caravan of migrants embrace in Tijuana, Mexico, before crossing the border and request asylum in the United States, April 29, 2018. A group of Central Americans who journeyed in a caravan to the U.S. border resolved to turn themselves in and ask for asylum in a direct challenge to the Trump administration - only to have U.S. immigration officials announce that the San Diego crossing was already at capacity.
Hans-Maximo Musielik/AP
Citoyenneté

Les organisations canadiennes œuvrant en immigration se préparent à un afflux de migrants en provenance des É.-U.

(Note : certains liens du présent article sont en anglais seulement)

Une coalition réunissant des organisations torontoises demande au gouvernement fédéral d’adoucir les politiques canadiennes en matière d’immigration en prévision de l’arrivée massive de migrants originaires d’Amérique centrale en provenance des États-Unis.

Le groupe réunissant 10 organisations s’est formé en janvier et a élaboré une proposition destinée au gouvernement fédéral qui comprend des recommandations comme d’assouplir les exigences en matière de langue et la création d’un programme de parrainage.

« Nous voulons offrir toutes les chances possibles à ces gens qui sont dans une situation extrêmement difficile », a expliqué à CBC Francisco Rico-Martinez, codirecteur au FCJ Refugee Centre.

En lire plus : Certains pensent que les tweets #BienvenueAuCanada ont causé l’afflux de demandeurs d’asile au Québec

Le groupe a soumis sa proposition au gouvernement en février, mais n’a toujours pas eu de réponse.

En mai 2017, Donald Trump a annoncé qu’il ne prolongerait pas le Statut temporaire pour les Haïtiens, ce qui a entraîné l’arrivée massive et subite de milliers de demandeurs d’asile au Québec. En janvier 2018, l’administration Trump a annoncé qu’il mettait également un terme au statut temporaire pour les Salvadoriens et en mai, ce fut au tour des Honduriens ; ces décisions de l’administration américaine ont fait en sorte que des centaines de milliers de personnes risquent la déportation.

Certains, comme Eusebio Garcia de l’Association des Salvadoriens du Canada, sont préoccupés par l’arrivée possible au Canada d’immigrants illégaux si le gouvernement fédéral n’intervient pas.

En lire plus : Des centaines se réunissent au stade olympique pour souhaiter la bienvenue aux demandeurs d'asile

Selon CBC, M. Garcia pense que plusieurs de ces migrants traverseront la frontière en étant convaincus qu’ils sont admissibles au statut de réfugié, ce qui est loin d’être acquis.

C’est d’ailleurs ce qui est arrivé l’été dernier lorsque des milliers d’Haïtiens sont arrivés au Canada en croyant qu’ils obtiendraient rapidement le statut de réfugié. Le gouvernement fédéral a dû rappeler aux demandeurs d’asile que le simple fait de traverser la frontière ne suffisait pas à leur conférer un tel statut.

« Vous ne retirez aucun avantage dans le fait de traverser la frontière canadienne de façon irrégulière. Il faut suivre les règles et elles sont nombreuses », a indiqué le premier ministre.

En lire plus : Les réfugiés syriens remercient le Canada avec des dons de sang

En 2017, la GRC a intercepté 20 593 demandeurs d’asile, contre seulement 2 464 en 2016.

La semaine dernière, Donald Trump a signé un décret présidentiel qui mettait fin à la séparation des enfants de leurs parents ayant franchi la frontière entre les É.-U. et le Mexique. Plus de 2 300 enfants ont été séparés de leurs parents, ce qui a provoqué l’indignation du monde entier.

Depuis, un peu plus de 500 enfants ont retrouvé leurs parents, mais 2 053 autres attendent toujours, selon CNN.

En lire plus : Les Africains sont tous pauvres et 15 autres mythes

Après avoir signé le décret mettant fin à la séparation des enfants et des parents, Trump a toutefois insisté sur le fait que la politique de tolérance zéro continuerait de s’appliquer.

Le temps nous dira si les politiques de Donald Trump sur l’immigration entraîneront un afflux d’immigrants au Canada.

Global Citizen milite pour aider les migrants et les réfugiés ; joignez-vous à nous et passez à l’action ici.