Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Citoyenneté

Certains pensent que les tweets #BienvenueAuCanada ont causé l’afflux de demandeurs d’asile au Québec

Twitter/@JustinTrudeau

Le premier ministre Justin Trudeau est arrivé à Montréal mercredi pour parler de l’afflux de demandeurs d’asile au Québec — et il a été obligé de défendre ses tweets du passé sur l’accueil des nouveaux arrivants au Canada.

En janvier, Trudeau a publié ce message sur Twitter : « À ceux qui fuient la persécution, la terreur et la guerre, sachez que le Canada vous accueillera indépendamment de votre foi. La diversité fait notre force. #BienvenueAuCanada »

Les opposants disent que ce message a encouragé le récent afflux de personnes traversant illégalement la frontière au Québec. Trudeau a affirmé lors d’une conférence de presse que traversant la frontière ne garantit pas un statut de réfugié.

En lire plus : Le Canada a reçu plus de 7 000 demandeurs d’asile depuis le 1er juin

« Vous ne serez pas avantagé si vous choisissez d’entrer au Canada de façon irrégulière. Vous devez suivre les règles et il y en a beaucoup », il a dit.

Malgré ce que Trudeau a déclaré, l'Entente entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs stipule que le Canada doit effectivement détourner les demandeurs d’asile qui tentent d’entrer dans le pays aux points d’entrée officiels, de sorte que les personnes qui traversent aux endroits illégaux sont plus avantagées — une fois qu’elles traversent la frontière, le Canada doit traiter leurs demandes de statut de réfugié.

Trudeau a participé à la première rencontre du groupe de travail intergouvernemental sur la migration irrégulière mercredi.

La plupart des demandeurs d’asile sont des Haïtiens arrivant des États-Unis. Les Haïtiens aux États-Unis qui détiennent un statut de protection pourraient être expulsés à partir de janvier 2018.

En lire plus : Les Forces canadiennes construisent un camp pour les demandeurs d'asile

Lors d’une conférence de presse à Ottawa, la critique conservatrice en matière d'immigration, Michelle Rempel, a dit que les tweets de Trudeau (avec #BienvenueAuCanada) ont donné de « faux espoirs » aux demandeurs d’asile traversant la frontière.

Jenny Kwan, la critique d’immigration du NPD, a également envoyé une lettre au ministre de l’Immigration Ahmed Hussen, critiquant la façon dont les libéraux traitent la situation.

« Nombreux sont ceux qui se demandent maintenant si le premier ministre voulait vraiment passer de la parole aux actes, ou s’il se satisfaisait plutôt de la forte augmentation de l’attention internationale et des louanges qui venaient avec celle-ci », a écrit la députée néo-démocrate.

En lire plus : Des centaines se réunissent au stade olympique pour souhaiter la bienvenue aux demandeurs d'asile

Trudeau ne semble pas penser que son tweet a envoyé un message injuste à ceux à l’étranger.

« Le Canada est société ouverte et accueillante. Nous accueillons et encourageons les nouveaux arrivants, mais nous sommes aussi un pays de loi », a dit le premier ministre.

Trudeau a dit que son gouvernement ne prévoyait pas de suspendre l’Entente sur les tiers pays sûrs.

Global Citizen travaille pour aider les réfugiés et les personnes en crise et les situations d’urgence. Vous pouvez agir ici.