Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Edward Koorey/Unsplash
ActuDéfendre la planète

Ce que vous devez savoir sur les 3 victoires climatiques enregistrées au Canada la semaine dernière


Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
Le Canada est l'un des 193 pays qui se sont engagés à atteindre les Objectifs mondiaux des Nations Unies, dont l'objectif n°13 pour l'action climatique. Vous pouvez rejoindre le mouvement Global Citizen et appeler les dirigeants mondiaux à lutter contre le changement climatique et à mettre fin à l'extrême pauvreté d'ici 2030 ici.

La semaine dernière a été formidable pour les activistes climatiques, tant en Europe qu'en Amérique du Nord. Non seulement les dirigeants de l'Union européenne et du Royaume-Uni se sont engagés à réduire leurs émissions de carbone au cours de la prochaine décennie, mais le Canada a également annoncé une série de mesures ambitieuses pour lutter contre le changement climatique.

Lors d'une conférence de presse tenue à Ottawa le 11 décembre, le premier ministre canadien Justin Trudeau a dévoilé le nouveau plan d'action de son gouvernement en matière de climat, intitulé « Un environnement sain et une économie saine ».

Avec un investissement initial de 15 milliards de dollars, le plan s'appuiera sur les engagements énoncés dans le Cadre pancanadien pour la croissance propre et le changement climatique, une feuille de route fédérale de coopération climatique avec les provinces et territoires publiée en 2016.

Le gouvernement a également pris des mesures supplémentaires en faveur de l'action climatique dans les jours qui ont suivi l'annonce.

Voici un aperçu des engagements positifs pris au cours d'une année particulièrement difficile pour l'environnement.

1. La taxe fédérale sur le carbone augmentera progressivement au Canada au cours de la prochaine décennie.

Dans ce qui était considéré comme une « pièce maîtresse » de son plan d'action climatique, le gouvernement a annoncé qu'à partir de 2023, la taxe fédérale sur le carbone augmenterait de 15 dollars par tonne par an pour atteindre 170 dollars en 2030.

Actuellement, la taxe est fixée à 30 dollars par tonne, selon Reuters.

« Il n'est plus possible de polluer gratuitement dans tout le pays », a déclaré M. Trudeau lors de la conférence de presse, ajoutant que les recettes générées par l'augmentation seront reversées aux Canadiens sous forme de remises trimestrielles.

Les groupes écologistes ont salué cette initiative, mais le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, conteste ce qu'il estime être une « escroquerie verte » qui entraverait davantage la croissance économique alors que la province lutte pour maîtriser la COVID-19 et ses conséquences.

La Cour suprême se prononcera bientôt sur la constitutionnalité de l'augmentation de la taxe sur le carbone.

2. Le gouvernement va dépenser 3,16 milliards de dollars pour planter 2 milliards d'arbres d'ici 2030.

Réitérant une promesse faite par M. Trudeau lors du discours du Trône et de sa campagne de 2019, le ministre des ressources naturelles, Seamus O'Regan, a annoncé lundi que le gouvernement tiendra sa promesse de planter 2 milliards d'arbres d'ici 2030.

« Il n'y a pas de voie vers des émissions carboneutres qui n'implique pas nos forêts, a déclaré M. O'Regan aux journalistes, selon Global News. Les arbres augmentent la résilience à long terme de notre communauté au changement climatique. Ils réduisent la probabilité d'inondations et le risque d'incendies de forêt. »

Bien que l'annonce ne soit pas vraiment une nouvelle, le gouvernement a révélé son plan pour atteindre cet objectif, notamment en investissant 3,16 milliards de dollars dans un programme qui devrait débuter en 2021.

M. O'Regan a ajouté que cette « entreprise d'une ampleur et d'une taille sans précédent » contribuera à créer 4 300 « bons emplois » pour les Canadiens, mais que cela dépendra largement de la manière dont les gouvernements provinciaux décideront de mettre en œuvre le programme.

3. Les propositions présentées dans le plan d'action pour le climat permettront au Canada de dépasser ses objectifs climatiques fixés pour 2030.

Dans le cadre des accords de Paris, le Canada s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30 % d'ici 2030.

Si le gouvernement applique son plan d'action pour le climat annoncé récemment — et s'il tient sa promesse d’être neutre en carbone d'ici 2050 — il dépassera ce seuil de 2 %.

« Pendant la campagne, notre gouvernement s'est engagé à dépasser l'objectif climatique actuel du Canada pour 2030 et à soutenir la création de nouveaux emplois pour les Canadiens », a affirmé M. Trudeau, selon Global News.

« Aujourd'hui, nous avons réalisé un plan pour atteindre cet objectif. Dans le même temps, nous définissons de nouveaux objectifs plus ambitieux pour les années à venir, a-t-il ajouté. Le Canada continuera à jouer un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique. »

Les activistes du climat ont toutefois fait valoir que le nouveau plan n'est pas suffisant et ont critiqué le gouvernement pour sa forte dépendance aux combustibles fossiles et son soutien général aux pipelines.

« Il s’agit d’un plan sérieux pour atteindre l’objectif de réduction des émissions de 30% pour 2030, mais le Canada devra en faire beaucoup plus pour respecter la science du climat et décarboner entièrement l’économie de manière à réellement protéger notre société et les écosystèmes, Patrick Bonin, Responsable de la campagne Climat-Énergie chez Greenpeace Canada, a déclaré dans un communiqué. Le Canada ne peut pas continuer à prétendre qu’il peut résoudre la crise climatique tout en augmentant sa production de pétrole et de gaz et en construisant de nouveaux pipelines. »