Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Photos courtesy of Safia Ibrahim, Ramesh Ferris and Colin Powell
Santé

4 choses que ces survivants de la polio veulent que vous sachiez en cette Journée mondiale contre la polio

Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
Si la polio a été éradiquée à 99,9 %, il est urgent d'agir pour que la COVID-19 n'annule pas des décennies de progrès vers cette avancée ainsi que vers d'autres Objectifs mondiaux des Nations Unies, notamment l'objectif n° 3 pour la santé et le bien-être de tous. En cette Journée mondiale contre la polio, rejoignez-nous pour sensibiliser à cette maladie et contribuer à ce que chacun ait accès à des ressources essentielles en passant à l'action ici.

Les victoires récentes contre la polio ont été nombreuses : L'Afrique a été officiellement déclarée exempte de polio sauvage, tandis que le Pakistan était sur le point d'éradiquer la maladie il y a quelques années. Sur le terrain, certaines organisations comme l'Initiative mondiale pour l'éradication de la polio (IMEP) travaillent également sans relâche pour lutter contre cette maladie dévastatrice et parfois mortelle.

Récemment, alors que le monde entier a les yeux rivés sur la COVID-19 et son impact dans le monde entier, la bataille contre la polio a été reléguée au second plan, et la pandémie menace même de réduire à néant des décennies de progrès vers son éradication.

Dans certaines régions du monde, comme le Pakistan ou la région Asie-Pacifique, les vaccinations de routine contre la polio ont été suspendues au plus fort de la pandémie, ce qui a conduit plus de 50 millions d'enfants dans le monde à manquer leurs vaccinations cette année.

Pour éviter que la situation ne s'envenime davantage, la lutte contre la polio doit être replacée au centre de nos priorités. Voici ce que des survivants de cette maladie, Safia Ibrahim, Colin Powell et Ramesh Ferris, ont à dire à ce sujet en 2020.

1. La polio ne connaît pas de frontières et touche des millions d'enfants dans le monde entier.

« Je veux que les gens sachent [que] le virus de la polio paralyse encore des enfants dans des pays comme le Pakistan et l'Afghanistan ; et parce que les maladies ne connaissent pas de frontières, c'est encore une menace pour le monde entier ... Je ne peux pas non plus m'empêcher de m'inquiéter pour les jeunes filles qui seront privées d'école à cause d'un problème qui aurait pu être évité, tout comme je l'ai été en Somalie ». 

— Safia

Articles liés 25 août 2020 L'Afrique est officiellement exempte de polio sauvage

2. Il existe un vaccin contre la polio, et nous devons veiller à ce que tout le monde y ait accès dans le monde entier.

« Bien que je sois heureuse d'apprendre que la polio est éradiquée à 99,9 % et que l'Afrique est exempte de polio sauvage, nous devons rester vigilants et veiller à ce que chaque enfant soit vacciné afin qu'il puisse avoir la possibilité de réaliser pleinement son potentiel, quel que soit le pays où il réside ».

— Safia

« La COVID-19 est un virus ; la polio est un virus. Tous deux sont transmis par l'air et se propagent d'une personne à l'autre à proximité immédiate. Pour l'instant, la COVID-19 n'a pas de remède permanent ni de vaccin, mais la polio a le second. Nous devons veiller à ce que chaque enfant né aujourd'hui dans le monde reçoive le vaccin contre la polio afin d'éradiquer totalement cette maladie paralysante de la planète ». 

— Colin

Articles liés 24 octobre 2019 Cette survivante de la polio veut voir un monde libéré de cette maladie infectieuse

3. Nous ne pouvons pas laisser la COVID-19 compromettre nos efforts communs de lutte contre la polio.

« L'éradication de maladies évitables comme la polio et la COVID-19 peut être accomplie à l'unisson ; nous avons les moyens pour y parvenir. En tant que communauté mondiale, nous ne pouvons pas nous permettre de donner la priorité à une maladie plutôt qu'à une autre : nous devons penser et agir de manière globale et coopérative. Ce n'est qu'en continuant à travailler ensemble que nous parviendrons réellement à éliminer la polio. Nous ne pouvons pas laisser la COVID-19 faire de l'ombre à nos efforts, sous peine de perdre tous les progrès que nous avons réalisés ». 

— Ramesh

4. Les dirigeants mondiaux doivent faire leur part pour aider à redéfinir les priorités de la lutte contre la polio.

« À ce jour, nous avons un déficit de financement de 470 millions de dollars pour l'IMEP. La COVID-19 a permis aux travailleurs de santé de rattraper leur retard en matière de vaccination des enfants contre la polio. Les fonds engagés pour l'IMEP contribuent à réduire le déficit de financement afin que les activités d'éradication de la polio puissent se poursuivre. En tant que survivant de la polio, membre du Rotary et Global Citizen, je demande à la communauté internationale de rester forte, engagée et concentrée sur nos efforts pour éradiquer la polio. Ne perdons pas de vue [le fait] que les vaccins fonctionnent et [que] nous sommes si près de mettre fin à la polio une fois pour toutes ». 

— Ramesh