Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

National Cancer Institute/Unsplash
Santé

Au Forum de Paris sur la Paix, les dirigeants mondiaux ont promis 500 millions de dollars à la recherche sur la COVID-19

Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
La COVID-19 est une menace mondiale pour la santé, mais les pays à faible revenu ont moins de ressources pour combattre le virus et assurer la sécurité de leurs populations. Les Nations Unies invitent les pays à collaborer pour assurer une répartition équitable des tests, des traitements et des vaccins. Vous pouvez nous rejoindre en passant à l'action sur cette question ici pour soutenir l'ACT-Accelerator.

Alors que les cas quotidiens de COVID-19 atteignent un niveau record et que les pays sont contraints d'imposer de nouvelles mesures de confinement, de bonnes nouvelles se profilent à l'horizon.

Jeudi, les organisateurs du Forum de Paris pour la Paix ont annoncé un engagement attendu de plus de 500 millions de dollars pour stimuler la recherche sur le coronavirus. Les fonds seront levés par les gouvernements et les organisations caritatives privées participant à l'initiative Access to COVID-19 Tools (ACT) Accelerator, une coalition internationale qui vise à garantir un accès mondial équitable aux tests, traitements et vaccins contre la COVID-19.

« Bien que cette pandémie soit dévastatrice pour nos économies et terrible pour nos populations ... nous envisageons toujours un monde qui se rassemble et s'efforce de trouver des solutions communes, a déclaré la première ministre norvégienne Erna Solberg lors du forum. Nous consacrons des sommes considérables à l'équilibre de nos économies ... mais cela prendra plus de temps si nous n'investissons pas dans de nouvelles solutions. »

La France et l'Espagne investiront respectivement 100 millions d'euros (118 millions de dollars) et 50 millions d'euros (59 millions de dollars), tandis que le Royaume-Uni s'engagera à verser une livre sterling supplémentaire pour chaque tranche de 4 dollars annoncée. La Commission européenne apportera une contribution supplémentaire de 100 millions d'euros (118 millions de dollars).

Articles liés 9 novembre 2020 Le vaccin Pfizer est efficace à 90% et pourrait être approuvé aux États-Unis avant la fin de l'année

La Bill and Melinda Gates Foundation ajoutera 70 millions de dollars supplémentaires à ces efforts, dont 50 millions seront consacrés à la garantie de marché préalable (Advance Market Commitment, AMC) de COVAX, ce qui permettra à 92 des pays les plus pauvres d'accéder à près d'un milliard de doses du futur vaccin. 

Les 20 millions de dollars restants de la Gates Foundation seront versés à la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), un organisme qui cofinance le développement de plusieurs candidats vaccins contre la COVID-19.

« Nous devons veiller à ce que chacun ait un accès égal aux tests, aux médicaments et aux vaccins lorsqu'ils sont disponibles, quel que soit son lieu de résidence dans le monde, a déclaré Melinda Gates, coprésidente de la Gates Foundation, dans un communiqué. Notre engagement actuel ... nous rapproche des ressources nécessaires pour aider le monde à combattre ce virus. »

Les engagements pris au Forum de Paris interviennent à un moment critique, alors que de nombreux fabricants de vaccins sont sur le point de terminer leurs essais et de publier des résultats préliminaires. Lundi, le géant pharmaceutique Pfizer a annoncé que son vaccin était efficace à plus de 90 % pour prévenir l'infection lors des essais préliminaires.

Avec des signes encourageants qui laissent penser que les premiers vaccins pourraient être prêts à être déployés d'ici la fin de l'année 2020, il est maintenant plus urgent que jamais de se préparer à une distribution rapide et équitable du futur vaccin. Selon un récent rapport, il est possible d'éviter près de deux fois plus de décès dans le monde en distribuant les vaccins en fonction de la population d'un pays plutôt que de sa capacité à les acheter. Ceci serait possible si les pays les plus riches renonçaient à accumuler des réserves pour eux-mêmes.

Articles liés 31 août 2020 L'UE mobilise 400 millions d'euros de garanties pour un accès équitable aux vaccins anti-COVID-19

« Un accès équitable est dans l'intérêt national de chaque pays, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lors du Forum. Dans notre monde interconnecté, si les habitants des pays à faibles et moyens revenus ne reçoivent pas de vaccins, le virus continuera à se propager et la reprise économique mondiale sera retardée. »

L'ACT-Accelerator est essentiel pour assurer la distribution équitable du futur vaccin contre la COVID-19, en particulier pour les personnes les plus vulnérables. Depuis sa formation, la coalition a appelé la communauté mondiale à s'engager et à mobiliser 38 milliards de dollars pour mettre fin à la pandémie dans le monde entier.

Malgré l’intérêt marqué qu’il a suscité, l'ACT-Accelerator demeurait gravement sous-financé en septembre. Il manquait alors 35 milliards de dollars, dont 15 milliards nécessaires pour faire face à des situations d'urgence.


Lancé en avril par sept partenaires mondiaux, l'ACT-Accelerator est une coalition unique visant à accélérer les efforts mondiaux de lutte contre la pandémie de COVID-19. Ses membres travaillent ensemble pour mettre au point des tests, des traitements et des vaccins le plus rapidement possible, tout en renforçant les systèmes de santé les plus fragiles du monde. 

L'organisation a toutefois désespérément besoin du soutien financier des gouvernements du monde entier. Vous pouvez nous rejoindre pour appeler les dirigeants mondiaux à financer l'ACT-Accelerator en passant à l'action ici.