Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

French Embassy in the US/Flickr
Environnement

La France s’engage à fermer toutes ses usines de charbon d'ici 2021

En fin d’année dernière, plus de 25 pays se sont engagés à cesser de produire de l'énergie via les centrales à charbon d’ici 2030.

Mais la France veut placer la barre encore plus haut.

Au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, le président français Emmanuel Macron a déclaré que le pays fermerait toutes ses centrales à charbon d'ici 2021, selon The Independent.

« Nous avons aussi décidé de faire de la France un modèle dans la lutte contre le changement climatique », a déclaré Emmanuel Macron.

Le prédécesseur de M. Macron, François Hollande, s'était engagé à cesser la production des centrales à charbon d'ici 2023 ; l'annonce de M. Macron est donc une accélération d'un plan déjà engagé, rapporte The Independent.

Et ce nouveau calendrier est envisageable pour la France, puisqu'elle ne tire que 1 % de son électricité des centrales à charbon. Le pays produit la majeure partie de son énergie, soit 75 %, de l’énergie nucléaire.

Articles liés 6 juillet 2017 La France interdit les voitures roulant au diesel d'ici 2040

D'autres pays dépendent beaucoup plus des centrales à charbon.

Par exemple, les États-Unis obtiennent 30 % de leur électricité grâce au charbon et 34 % grâce au gaz naturel, ce qui complique la transition vers les énergies renouvelables. La Chine dérive quant à elle plus de 72 % de son électricité du charbon.

Coal miner Clean Power PlanImage: AP Photo/David Goldman

Alors que l'utilisation du charbon par la Chine a augmenté ces dernières années, le pays investit massivement dans les énergies renouvelables et a commencé sa transition vers le gaz naturel, qui dégage moins d'émissions pour couvrir une plus grande partie de ses besoins énergétiques.

Les États-Unis, en revanche, ont mis fin aux politiques de limitation de la production de charbon sous l'administration Trump et ont récemment instauré une taxe sur les panneaux solaires, qui devrait stopper la croissance de l'industrie solaire.

Articles liés 13 octobre 2017 Le Royaume-Uni et le Canada se sont unis en faveur d’une alliance mondiale pour le retrait progressif du charbon

En raison de l'accord de Paris sur le climat, un plus grand nombre de pays semblent suivre les traces de la France, et la promesse renouvelée de Macron d’abandonner le charbon pourrait inciter d'autres dirigeants à passer plus rapidement aux énergies renouvelables.

Global Citizen fait campagne pour l'accord de Paris sur le climat, et vous pouvez agir sur cette question ici.

Le Forum économique mondial rassemble les plus grands dirigeants mondiaux dans le domaine des affaires et de la politique, afin de faire le point sur l'état de l'économie mondiale. L'annonce de Macron est donc un autre signe que les énergies renouvelables sont un bon investissement.

Et comme les prix des énergies renouvelables continuent de baisser, on s'attend à ce que d'autres investissements suivent, ce qui pourrait faire baisser les prix encore plus. Les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont d’ailleurs chuté de 23 % en 2016 par rapport à 2015, mais la quantité d'énergie ajoutée a augmenté de 8 % par rapport à l'année précédente, selon Europa.

Articles liés 17 avril 2018 Le premier ministre Trudeau et le président Macron partenaires dans la lutte au changement climatique

Ce type de valeur montante séduira probablement les investisseurs, en particulier ceux qui sont préoccupés par le changement climatique. Rien qu'aux États-Unis, par exemple, des centaines d'entreprises encouragent la croissance des énergies renouvelables.

Cette adhésion considérable à la durabilité brise un peu plus le mythe selon lequel les énergies renouvelables sont mauvaises pour l'économie, et c'est un message sur lequel Macron a insisté à Davos.

« Il faut arrêter d’opposer d'un côté la productivité, et de l'autre les questions liées au changement climatique », a-t-il déclaré.