Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Eau et Hygiène

Cette militante pakistanaise a créé une application qui livre des produits d’hygiène menstruelle aux personnes handicapées


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
La stigmatisation et la honte empêchent les personnes qui ont leurs règles et les personnes handicapées du monde entier de réaliser leur plein potentiel. Des ressources comme Girlythings favorisent la fierté et la dignité. Vous pouvez vous joindre à nous et passer à l’action ici

Lorsque Tanzila Khan, militante de 28 ans dans le domaine des droits des personnes handicapées, faisait des courses un jour et qu’elle a eu ses règles, elle s’est rendu compte qu’elle n’y était pas préparée.

Aucun des magasins à proximité n’était accessible à Mme Khan, qui utilise un fauteuil roulant. Elle est rentrée chez elle à temps pour pouvoir utiliser les produits dont elle avait besoin, mais elle n’arrivait pas à se défaire de ses frustrations. Ce soir-là, elle a eu l’idée de créer un service pour aider les personnes handicapées à gérer plus facilement leurs règles.

Girlythings a été lancée en décembre 2018. C’est une application mobile que les personnes handicapées peuvent utiliser dans les villes du Pakistan afin de commander leurs produits hygiéniques et les faire livrer au pas de leur porte. Les utilisateurs qui ont des urgences en public peuvent utiliser le bouton d’aide de l’application pour demander une « trousse d’urgence » et des sous-vêtements jetables, trois serviettes hygiéniques et un produit détachant pour les taches de sang lui seront livrés le plus tôt possible. Mme Khan a dit que le service est le premier de ce genre dans le pays. Le téléchargement de Girlythings est gratuit, mais les utilisateurs doivent payer pour les produits.

Agissez dès maintenant : #ItsBloodyTime : Demandez aux chefs d’États de donner la priorité à l’hygiène menstruelle

L’application compte actuellement 1 300 utilisateurs, ce que Mme Khan attribue à leur dernière campagne. Dans l’esprit du ramadan, la fête musulmane d’un mois centrée sur le partage qui a commencé le 5 mai, Girlythings ajoute des produits hygiéniques supplémentaires avec les commandes des utilisateurs pour qu’ils puissent donner à ceux qui n’en ont pas les moyens.

« Afin de responsabiliser quiconque, qu’il soit handicapé ou non, il est important de commencer par les droits fondamentaux », a déclaré Mme Khan à Global Citizen.

Mme Khan a également déclaré que pour les personnes handicapées qui pourraient avoir une faible estime de soi en raison de leur corps, se sentir en bonne santé requiert plus d’efforts et le fait de ne pas avoir accès aux bons outils présente un obstacle encore plus difficile. Quand les personnes ne peuvent s’occuper de leur intimité, quelles que soient leurs capacités, elles ne peuvent pas pleinement participer à la société.

« Même si vous donnez une éducation ou un emploi [aux personnes handicapées qui ont leurs règles], elles ne se présenteront pas au travail si elles n’ont pas accès à des produits sains », a dit Mme Khan.

Au Pakistan, où des millions de filles n’ont pas accès à l’éducation, donner l’accès à une hygiène menstruelle est important pour qu’elles restent scolarisées. Mme Khan a l’intention d’introduire des services semblables à Girlythings dans le monde entier.

En lire plus : Briser le tabou sur la précarité menstruelle en France

« Il y a une stigmatisation de la menstruation dans le monde entier, et en fin de compte, c’est un problème qui concerne les femmes et beaucoup de sujets concernant les femmes sont ignorés, a-t-elle expliqué. Ce n’est pas un problème spécifique à l’Asie du Sud-Est, c’est un problème mondial ».

PHOTO-2019-05-07-12-27-53.jpgImage: Courtesy of Girlythings

Mme Khan espère développer Girlythings en utilisant un modèle économique durable et en perfectionnant le produit pour ses utilisateurs. L’application ne repose pas seulement sur des investisseurs qui au Pakistan sont difficiles à convaincre, surtout pour soutenir des produits d’hygiène féminine, selon Mme Khan. Pourtant, des entreprises en dehors du Pakistan manifestent leur intérêt pour investir dans le produit, a-t-elle déclaré. La jeune entreprise prévoit également introduire des contraceptifs sur l’application bientôt, pour celles et ceux qui ne sont pas à l’aise de les acheter en magasin.

Avec Girlythings, Mme Khan espère motiver les autres à prendre en compte les personnes handicapées et les encourager à devenir des membres actifs de leurs communautés.

« Que vous soyez un leader, un fabricant, un entrepreneur, un média, un orateur public — veuillez considérer les personnes handicapées non pas comme une communauté marginalisée, mais comme un public cible, comme un marché, et fabriquer des produits pour nous, prenez des initiatives qui nous incluent », a exhorté Mme Khan.