#ItsBloodyTime : Demandez aux chefs d’État de donner la priorité à l’hygiène menstruelle

Demandez aux chefs d’État de faire de la gestion de l’hygiène menstruelle une priorité afin que les filles aient accès à une éducation complète.

En savoir plus sur cette cause :

Saviez-vous qu’en Afrique, 75 % des filles entrent à l’école primaire, mais seulement 8 % d’entre elles terminent leurs études secondaires ? Parmi les nombreuses raisons pour lesquelles les filles abandonnent ou n’achèvent pas leurs études se trouve le manque d’accès à l’eau potable et d’installations sanitaires pour utiliser pendant leurs règles, ce qui constitue des obstacles majeurs.

Alors que plus de 2,4 milliards de personnes dans le monde souffrent de la pollution de l’eau et de l’insuffisance d’installations sanitaires, ce sont les adolescentes et les femmes qui sont les plus touchées. Lorsque les filles n’ont pas accès à des toilettes propres et séparées de leurs camarades masculins, elles choisissent souvent de rester à la maison pendant leurs règles. En outre, les femmes africaines passent 40 milliards d’heures par an à aller chercher de l’eau ou du bois pour faire bouillir l’eau et cuisiner, ce qui les empêche d’aller à l’école.

Cette réalité dévastatrice prive les filles de leur droit à l’éducation, de leur capacité à sortir leur famille et leur communauté de la pauvreté et de transformer le monde. En effet, une seule année supplémentaire à l’école peut augmenter les revenus d’une femme de 10 à 20 %. Certains pays perdent plus d’un milliard de dollars par an en n’éduquant pas les filles au même niveau que les garçons parce que des filles instruites grandissent pour investir davantage dans l’éducation de leurs enfants.

Nous avons besoin de votre aide pour demander aux gouvernements, aux entreprises et aux parties prenantes d’agir maintenant et changer cette situation. Avec de nouveaux engagements qui s’attaquent aux obstacles tels que la gestion de l’hygiène menstruelle, ou le financement du Partenariat mondial pour l’éducation pour promouvoir l’égalité des sexes, ensemble, nous pouvons encourager plus de filles à terminer leurs études et faire grandir l’économie mondiale !