Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

The World Health Organisation (WHO) announced on Thursday that African countries have started signing up to a ground-breaking, global initiative to ensure that a COVID-19 vaccine, once developed, will reach everyone, everywhere. The initiative — called the COVID-19 Vaccine Global Access Facility (COVAX) — aims to secure at least 220 million doses of the vaccine for Africa, once the vaccine is licensed and approved.
Supplied by Wits University.
Santé

Des pays africains rejoignent une initiative « révolutionnaire » pour garantir un accès au vaccin anti-COVID-19


Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
La course à la recherche de vaccins contre la COVID-19 ne vise pas seulement à stopper la propagation du virus en prévenant les infections. Des vaccins sûrs et efficaces contribueront également à la reprise économique après la pandémie mondiale. Toutefois, il ne suffit pas de trouver des vaccins qui fonctionnent. Il faut aussi qu'ils soient accessibles à tous, en particulier aux personnes les plus vulnérables. Vous pouvez nous rejoindre ici pour passer à l'action en faveur d'un accès équitable aux tests COVID-19, aux traitements et aux futurs vaccins.

Jeudi, les pays africains ont commencé à s'engager dans une initiative mondiale révolutionnaire visant à garantir qu'un vaccin COVID-19 — une fois mis au point — sera accessible à tous, partout dans le monde, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

L'initiative, appelée COVID-19 Vaccine Global Access Facility (COVAX), vise à garantir au moins 220 millions de doses de vaccin à l'Afrique, une fois que celui-ci aura été homologué et approuvé. 

Ce dispositif, lancé en avril par Gavi, l'Alliance du Vaccin, en collaboration avec la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et l'OMS, a pour objectif de garantir l'accès au vaccin en Afrique. COVAX vise notamment à acquérir 2 milliards de doses du futur vaccin anti-COVID-19 d'ici la fin de l'année 2021.

Ces vaccins seront distribués dans le monde entier par le biais du dispositif afin de garantir un accès équitable à tous les individus. Il permettra également de s'assurer que les pays aient toujours accès au vaccin, indépendamment de leur solvabilité.

Richard Mihigo, responsable de l'immunisation et du développement des vaccins en Afrique à l'OMS, a encouragé à « préparer la voie à l'une des plus grandes campagnes de vaccination que l'Afrique ait jamais connue ».

À l'heure actuelle, l'Afrique compte un million de cas confirmés de COVID-19 et plus de 30 000 décès. La propagation de la pandémie s'accompagne de problèmes de longue date concernant l'accès à des soins de santé de qualité.

Parallèlement, la COVID-19 devrait aussi avoir une incidence sur la réalisation des Objectifs mondiaux à court et à long terme, selon les conclusions du rapport de 2020.

Articles liés 31 août 2020 L'UE mobilise 400 millions d'euros de garanties pour un accès équitable aux vaccins anti-COVID-19

« COVAX est une initiative mondiale inédite qui impliquera les pays africains et veillera à ce qu'ils ne soient pas laissés pour compte en matière de vaccins [anti-]COVID-19 », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale pour l'Afrique à l'Organisation mondiale de la santé.

« En allant au-delà du continent pour travailler avec d'autres gouvernements et fabricants à l'échelle mondiale, et en mettant en commun leur pouvoir d'achat, les pays peuvent protéger les personnes les plus vulnérables à la maladie en Afrique », a ajouté Mme Moeti. 

Un accès mondial et égal au vaccin anti-COVID-19 est essentiel pour mettre un terme à la pandémie, car si les vaccins ne sont disponibles dans quelques pays seulement, cela n'empêchera pas le virus de se propager au-delà des frontières.

Ainsi, en ce qui concerne la COVID-19, personne n'est en sécurité tant que tout le monde ne l'est pas.

Articles liés 22 juin 2020 Comment les vaccins sont-ils développés et combien de temps faudra-t-il pour en créer un contre la COVID-19 ?

Selon l'OMS, la totalité des 54 pays africains ont désormais exprimé leur intérêt pour COVAX. L'initiative travaille avec les gouvernements et les fabricants pour garantir l'accès à des doses de vaccin suffisantes en vue de protéger les plus vulnérables.

Parallèlement, la Commission européenne a également annoncé cette semaine qu'elle avait rejoint COVAX, promettant 400 millions d'euros de garanties pour soutenir cette collaboration mondiale.

COVAX encourage les pays à revenus élevés, moyens et faibles à se rallier à l'initiative. Les pays à revenus élevés et moyens autofinancent leur participation, tandis que les pays à revenus moyens et faibles bénéficient d'un soutien. 

Richard Hatchett, chef de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), a également souligné l'importance pour les pays africains de participer aux essais cliniques, « en plus [de ceux] qui se déroulent dans d'autres régions du monde ».

Articles liés 28 mai 2020 11 grandes questions sur la COVID-19 que vous n’osez sûrement pas poser

Un essai clinique mondial, également mené en Afrique du Sud, est réalisé par l'université de Witwatersrand (WITS).

Selon Shabir Madhi, professeur de vaccinologie au WITS et directeur de l'Unité de recherche analytique sur les vaccins et les maladies infectieuses (VIDA) au Conseil de la recherche médicale d'Afrique du Sud (SAMRC), il est important que les pays africains organisent eux aussi des essais cliniques, pour déterminer comment le vaccin « fonctionnera dans le contexte africain », a-t-il déclaré à Global Citizen. 

Il a ajouté : « Si nous ne parvenons pas à déterminer comment le vaccin fonctionne dans notre contexte, nous serons dans l'ignorance. » 

Les essais ont commencé en juillet, et leurs résultats seront probablement disponibles en décembre, selon M. Madhi. Toutefois, la concurrence mondiale pour l'accès aux vaccins encore en phase de développement signifie que les pays d'Afrique pourraient être parmi les derniers à y avoir accès.

Articles liés 7 août 2020 Le plus grand fabricant de vaccins au monde promet un vaccin anti-COVID-19 pour 3 dollars

« [Même si le vaccin est approuvé], il y a toujours le processus de fabrication, et une demande considérable. Certains pays achètent déjà des vaccins qui n'existent pas encore, car leur efficacité a été démontrée. L'accès aux vaccins fait l'objet d'une énorme concurrence », a-t-il affirmé.

Selon Mitoha Ondo'O Ayekaba, vice-ministre de la santé et du bien-être social de Guinée équatoriale, COVAX est donc d'autant plus important.

« La Guinée équatoriale a adhéré à COVAX car c'est le moyen le plus efficace de s'assurer que notre population puisse avoir accès aux vaccins [anti-]COVID-19... Nous pensons que grâce à cette initiative, nous pouvons avoir accès à des vaccins testés avec succès, en temps utile et à moindre coût », a-t-il déclaré.

Notre campagne « Global Goal: Unite for Our Future » soutient les efforts mondiaux de lutte contre la COVID-19 et veille à ce que chacun, partout, ait accès aux tests, aux traitements et aux vaccins. Vous pouvez passer à l'action ici pour soutenir la réponse mondiale à la COVID-19, et atténuer ses effets sur les personnes les plus vulnérables de la planète.