Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Amina Mohammed, Deputy Secretary-General of the United Nations speaking.
UN Women/Ryan Brown/Flickr
Filles et Femmes

Des femmes leaders du monde entier travaillent ensemble pour lutter contre la COVID-19


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Lorsque les femmes sont représentées de manière égale dans les politiques et dans la prise de décision, elles font des choix qui contribuent au bien-être de leurs communautés. L’objectif de développement n° 5 des Nations Unies vise à renforcer l’autonomie de toutes les femmes et de toutes les filles. Vous pouvez nous rejoindre à l’action en prenant des mesures en faveur de l’égalité des sexes ici.

Un groupe de femmes leaders s’engage à travailler ensemble et mobiliser le monde dans la lutte contre la pandémie de coronavirus COVID-19

Les Nations Unies ont lancé la nouvelle initiative Femmes debout, solidaires pour tous (Rise for All) pour la relance économique et sociale, pour obtenir le soutien du Fonds de réponse et de relèvement COVID-19 des Nations Unies. La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies Amina Mohammed a introduit cette initiative lors d’une conférence de presse le lundi 27 avril.

Les femmes sont en première ligne dans la lutte contre la pandémie de coronavirus COVID-19, leur leadership est vital dans les efforts de réponse, selon Mme Mohammed.

« Nous, dirigeantes, nous nous mobilisons en solidarité pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance, peut-on lire sur leur site internet. Nous exhortons les dirigeants de tous les pays et de tous les secteurs à faire face et répondre à la crise humaine de COVID-19. Arrêter cette pandémie et s’en remettre constituent une responsabilité partagée qui requiert une solidarité mondiale. Nous devons récupérer de cette crise en mieux, et nous pouvons y arriver à condition de reconstruire ensemble et en mieux. » 

La Présidente de l’Éthiopie, Sahle-Work Zewde, la première ministre norvégienne Erna Solberg, Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser du Qatar et la première ministre de la Barbade, Mia Mottley soutiennent toutes l’initiative Femmes debout, solidaires pour tous. Des représentants de la Bill & Melinda Gates Foundation, d’ONU Femmes, de l’UNICEF et du FNUAP ont également signé. 

Madame la présidente Zewde a déclaré : « Nous traversons une crise mondiale. Tout retard dans l’action entraîne la mort. Nous sommes tous confrontés au même ennemi et nous avons tout à gagner à rassembler la force de l’humanité tout entière pour le combattre. »

Le cadre des Nations Unies soutient la réponse de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le plan mondial de réponse humanitaire à la pandémie COVID-19 des Nations Unies, avec une approche universelle sensible aux pays en faveur de la durabilité environnementale et de l’égalité des sexes, et conforme aux Objectifs de développement durableselon Mme Mohammed.  

Cinq piliers constituent le Cadre des Nations Unies :

  1. Assurer la disponibilité des services de santé et des systèmes de santé.
  2. Fournir une protection sociale et des services de base pour aider les populations à faire face à la situation.
  3. Protéger les emplois, soutenir les petites et moyennes entreprises et les acteurs productifs les plus vulnérables grâce à des programmes de relance économique.
  4. Orienter les mesures de relance budgétaire et financière pour que les politiques macroéconomiques profitent aux plus vulnérables.
  5. Promouvoir la cohésion sociale et investir dans des systèmes d’intervention communautaires.

Cette stratégie s’inscrit également dans le cadre du Fonds de réponse au COVID-19 lancé en avril par le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, pour mobiliser 1 milliard de dollars. Si les États membres ont déjà versé 38 millions de dollars à ce fonds, Mme Mohammed estime qu’il en faut beaucoup plus. 

« Il est temps que nous nous mobilisions en tant que dirigeantes pour vaincre la pandémie et en sortir plus forts », a déclaré Mme Mohammed.