Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Steffen M. Olsen/ Danish Meteorological Institute
Environnement

Cette photo saisissante montre l’impact dévastateur des changements climatiques sur les glaciers du Groenland


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper 
Partout dans le monde, la fonte des glaciers s’accélère en raison des changements climatiques. Cela entraîne une augmentation du niveau des océans, provoquant des inondations plus fréquentes, une érosion plus importante et des événements climatiques extrêmes dans les habitats côtiers. Passez à l’action avec nous dès maintenant en cliquant ici.

(Note : certains liens du présent article sont en anglais.) 

Alors qu’il tentait d’évaluer l’état des glaces sur l’océan dans le golfe Inglefield, au Groenland, le scientiste Steffen Olsen, de l’Institut danois de météorologie, a constaté des problèmes et a rapidement pris une photo saisissante de la scène.

Sur cette photo devenue virale, les chiens de traîneau d’Olsen avancent difficilement dans l’eau qui recouvre la glace au nord-ouest du Groenland.

La photo témoigne de l’impact dévastateur des changements climatiques sur les glaciers du Groenland. Si, historiquement, les glaciers fondent entre juin et août, avec une pointe en juillet, d’énormes quantités de glaces ont fondu au cours de la dernière année.

Agissez dès maintenant : Demandez aux Nations Unies d'instaurer des lois mondiales contre la pollution plastique des océans

Le 13 juin dernier, soit le jour où Olsen a pris cette photo, environ 40 % du territoire du Groenland était touché et, selon de récentes estimations, plus de 2 milliards de tonnes de glace ont fondu.

« La semaine dernière, les températures au Groenland ont été extrêmement chaudes, en fait bien plus chaudes que dans le reste de l’Arctique, en raison de l’air chaud venant du sud, a expliqué par courriel Ruth Mottram, chercheuse sur le climat à l’Institut danois de météorologie. Cette chaleur a fait en sorte que les épisodes de fonte des glaciers sont faciles à dépister! »

Parce que la glace dans ces régions forme des couches stables et épaisses, il y a très peu de fissures dans la glace par lesquelles la glace fondue peut s’écouler, a ajouté Mme Mottram, ce qui explique le phénomène observé sur les photos prises par Olsen.

Articles liés 30 août 2019 Vous pouvez aider à sauver les récifs coralliens avec cette bouteille d’eau réutilisable

Steffen Olsen, qui travaille en étroite collaboration avec la communauté locale de la ville de Qaanaaq, considère que cette fonte rapide constitue une menace pour les communautés autochtones de cette région.

« Les communautés du Groenland comptent sur la glace qui recouvre l’océan pour le transport, la chasse et la pêche. Les événements climatiques extrêmes comme cette fonte des glaces constitue un appel à l’augmentation de la capacité prédictive en Arctique », a souligné Olsen dans un tweet.

Olsen a pris ces photos dramatiques lors d’une expédition pour récupérer le matériel installé l’hiver dernier sur la glace par l’institut pour surveiller la surface des océans et les conditions météorologiques. Historiquement, son équipe récupère l’équipement à cette période de l’année, soit avant l’arrivée des plus grandes chaleurs de l’été et que la glace commence à fondre « afin de ne pas perdre dans l’océan cet équipement fort coûteux », a poursuivi Mme Mottram.

La station météorologique de l’institut a enregistré des températures de 17,3 °C le mercredi et de 15 °C le jeudi, des températures particulièrement élevées au Groenland au début de l’été. Le relief de la région et les conditions climatiques habituelles font en sorte que le traîneau à chiens est le moyen de transport le plus pratique pour rejoindre ces régions, mais les nouvelles conditions climatiques posent un réel défi aux traîneaux, a indiqué Mme Mottram.

Elle a également souligné qu’il est trop tôt pour savoir dans quelle mesure la fonte a été provoquée par l’augmentation des températures mondiales, car bien que les températures enregistrées étaient anormalement élevées, elles n’étaient pas sans précédent.

« Le réchauffement observé durant cette semaine est considéré comme un événement extrême et il est donc impossible d’affirmer qu’il est dû uniquement au réchauffement climatique », a-t-elle dit, faisant aussi remarquer que l’institut travaille présentement à vérifier la qualité de ces données.

Articles liés 6 mai 2019 Rapport : 1 million d’animaux et de plantes pourraient disparaître à cause des activités humaines

Les scientifiques ont prédit pour cette année des records de fonte de la couche de glace du Groenland. Si des épisodes de fonte se sont également produits en 2007, 2010 et 2012, « nous n’avons jamais enregistré de tels niveaux avant la fin des années 1990 », a indiqué en entrevue à CNN Thomas Mote, de l’University of Georgia, qui étudie le climat du Groenland.

Le niveau de fonte plus élevé qu’à l’habitude pourrait avoir un effet sur la hausse du niveau des mers, une conséquence directe des changements climatiques, ce qui pourrait forcer le déplacement de millions de personnes vivant en régions côtières.

« Le Groenland a joué un rôle important dans l’augmentation du niveau des mers au cours des deux dernières décennies, a affirmé Thomas Mote, particulièrement en raison de la fonte et de l’écoulement des eaux. »

Articles liés 3 avril 2019 Le Canada se réchauffe deux fois plus rapidement que le reste du monde

Si tout le couvert de glace du Groenland disparaissait, le niveau des mers pourrait augmenter de 7 mètres (23 pieds), ce qui forcerait le déplacement de milliards de personnes à l’échelle mondiale.

Les spécialistes estiment que les effets de la fonte des glaces pourraient être cumulatifs et accélérer encore la fonte, car la glace et la neige réfléchissent les rayons du soleil, absorbant ainsi moins de chaleur que l’eau. La perte du couvert de glace ferait donc en sorte que l’absorption de la chaleur serait plus importante.

Mme Mottram a ajouté que les températures chaudes au Groenland persisteront encore quelques jours, et les traîneaux à chiens devront encore affronter des conditions difficiles.