Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Aliments en vrac
Laura Mitulla / Unsplash
Environnement

Le premier « Drive tout nu » a ouvert dans le nord de Toulouse


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Selon le rapport What A Waste 2.0 de la Banque mondiale, chaque année, le monde produit 2,01 milliards de tonnes de déchets dont près d’un tiers n’est pas recyclé. Oeuvrons pour une consommation et une production plus responsable en passant à l’action ici.

Le point du concept « zéro déchet » est de créer une consommation responsable qui limite le gaspillage et la production des déchets, promouvant les comportements plus respectueux de l’environnement comme la réutilisation de contenants et du recyclage, entre autres. C’est la recette du succès du tout premier drive zéro déchet situé dans le nord de Toulouse.

Ouvert il y a cinq mois, le Drive tout nu est le projet de Salomé et Pierre Géraud, les cofondateurs de cette aventure zéro déchet. Ils rêvent d’un monde sans déchet et tentent de montrer que la consommation en vrac ne doit pas être compliquée.

Le Drive tout nu propose tout type de produits, alimentaires, cosmétiques ou autres, version zéro déchet, en vrac. Ils sont vendus dans des bocaux en verre réutilisables (sauf pour la viande fraîche et le papier toilette), respectueux de l’environnement.

Agissez dès maintenant : Protégeons nos océans ! Prévenons la pollution plastique des océans

Le couple a récolté 10 000 euros, grâce à une campagne de crowdfunding et par la suite, du 19 février au 31 mai 2018, ils ont lancé une période test de l’idée Drive tout nu qui permettait aux consommateurs de récupérer leurs produits zéro déchet une fois par semaine sur le modèle d’un point de collecte.

Ils travaillent avec des distributeurs de confiance, qui respectent leur exigence de zéro déchet dans leur production, tout en garantissant des produits de qualité.

Cette aventure entrepreneuriale est née d’une prise de conscience commune. M. Géraud, petit-fils de réfugiés espagnols, a été « initié » à la récupération très tôt.

Salomé et Pierre GéraudSalomé et Pierre Géraud
Image: Julien Cierco

Le leitmotiv de son enfance était : « Tout se transforme ». Ses parents lui ont montré que les étiquettes de fruits peuvent servir comme du scotch, les emballages de charcuterie peuvent devenir des plateaux de fromages.

Après une formation d’ingénieur agricole, il a visité divers pays en développement et s’est rendu compte de l’ampleur de la pollution liée aux déchets puisque le plastique y est visible partout.

Mme Géraud quant à elle, confie que son entourage était conscient des défis environnementaux, mais ne l’a pas instruite au principe de l’économie circulaire. C’est sa rencontre avec son conjoint qui a marqué la nécessité de se tourner vers une consommation plus responsable.

Le Drive tout nuLe Drive tout nu
Image: Julien Cierco

Alors, comment ça fonctionne le Drive tout nu?

Le consommateur sélectionne ses produits sur le site internet du Drive tout nu. Ensuite, il récupère ses achats, qui sont tous dans des emballages réutilisables (bocaux en verre ou sacs en toile). Lors de sa prochaine commande, le client peut ramener les emballages qui seront réutilisés et obtenir un bon d’achat de 10 centimes.

Chaque année, la France consomme 9,3 milliards de litres d’eau en bouteille en plastique. Un Français produit environ 590 kg de déchets ménagers par an dont une grande partie est liée à l’emballage, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

Face à ce constat, Mme Géraud indique que leur démarche s’inscrit dans une économie circulaire et durable. L’économie circulaire est le concept économique visant à limiter le gaspillage des ressources de la planète, en faisant la promotion d’initiatives durables et respectueuses de l’environnement à chaque étape de production et lors de la consommation de produits.

Le couple garantit à leurs consommateurs qu’un minimum de 60 % de leurs produits provient de producteurs ou entrepreneurs locaux. À l’heure actuelle, ce pourcentage est de 80 %.

Bien sûr, les produits comme le chocolat ne sont pas produits localement, mais Mme Géraud met un point d’honneur à se fournir auprès de filiales garantissant la transparence sur le prix et les conditions de production.

En lire plus : 5 manières dont la France lutte contre le gaspillage alimentaire

« Les Français souhaitent consommer plus responsables. Le plastique est dangereux et désastreux pour la planète, dit-elle. [Mais] le vrac, c’est compliqué, c’est moins pratique. Si vous n’êtes pas militant, c’est compliqué ».

Mme Géraud et son partenaire veulent alors rendre le vrac et le concept du zéro déchet plus accessible avec le Drive tout nu. Ils souhaitent allier la simplicité d’usage à une consommation responsable.

Face à la crise de confiance à laquelle est confrontée la grande consommation et suite à de nombreux scandales comme le lait contaminé Lactalis, les consommateurs demandent plus de transparence dans ce qu’ils consomment.

À cette exigence, Mme Géraud précise que leur offre est complémentaire à ce qui existe déjà, comme Ovrac à Marseille ou le réseau d’épicerie en vrac day by day dans plusieurs villes françaises. C’est grâce à ce type d’initiative que l’on arrivera à faire bouger les lignes en ce qui concerne la transparence dans la consommation — en même temps limitant le montant de déchets dans le monde.