Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Filles et Femmes

Pour la première fois de l'histoire, les femmes participeront au Tour de France virtuel organisé en juillet


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Le Tour de France, l'une des plus grandes et des plus prestigieuses courses cyclistes au monde, était strictement réservé aux hommes avant cette année. Cette restriction empêche les femmes d'avoir accès à des opportunités et des droits égaux dans le domaine du sport. Global Citizen fait campagne en faveur des Objectifs de développement durable des Nations Unies, dont l'objectif n° 5 relatif à l'égalité de genre. Rejoignez le mouvement et agissez en faveur des droits des femmes et de l'égalité dans le monde entier ici.

Alors que la pandémie de COVID-19 bouleverse le calendrier sportif de cette année, les organisateurs du Tour de France Amaury Sports Organization (ASO) se sont associés à Zwift, une plateforme d'entraînement en ligne qui vous permet de pédaler confortablement depuis chez vous, pour lancer une édition virtuelle du prestigieux rendez-vous cycliste. 

Et pour la première fois de l'histoire, les femmes sont autorisées à y participer.

Depuis plus d'un siècle, la course est réservée aux hommes, sans équivalent disponible pour les femmes, à l'exception de la « course d'un jour », une alternative introduite suite à une pétition initiée par certaines cyclistes en 2013.  

Selon Reuters, l'édition de cette année, unique en son genre, permettra à Chloé Dygert, championne du monde de contre-la-montre, et à la célèbre Néerlandaise Marianne Vos de suivre le même parcours que les hommes, même s’ils ne sont pas en concurrence directe avec leurs homologues masculins.

À partir du 4 juillet, lors d’une étape conçue pour rappeler la ville de Nice, en France, les cyclistes d'élite seront répartis en 23 équipes pour parcourir six étapes d'une heure au cours de trois week-ends. La version inaugurale de l'événement se terminera le 29 août, devant l'Arc de Triomphe, pour donner le coup d'envoi de la course officielle, qui devait initialement débuter le 27 juin.

Les téléspectateurs de plus de 130 pays du monde entier pourront suivre l'événement en ligne, et les cyclistes amateurs sont également invités à y prendre part.

Et bien que les femmes n'aient pas encore leur propre Tour de France, cette nouvelle édition pourrait très bien se transformer en un Tour de France féminin virtuel de trois semaines, dès l'année prochaine, dans le but de « faire avancer la lutte des femmes pour l'égalité », a affirmé Eric Min, PDG et co-fondateur de Zwift, à Telegraph Sport.

« L'ASO s'est déjà engagée à organiser une course féminine dès 2022 et nous voyons là une opportunité d'accélérer ce parcours », a-t-il déclaré à Reuters.

Articles liés 4 juillet 2019 Seuls les hommes peuvent participer au Tour de France. Ce groupe de cyclistes vise à changer les normes.

Il a ajouté : « J'ai vu ce que ces femmes accomplissent sur Zwift et leurs performances sont comparables à celles des hommes les plus talentueux. Elles sont incroyables. »

En 2019, le Tour de France a défrayé la chronique, avec des appels à mettre fin à la « tradition sexiste » des filles de podium. Cette année, les bises de félicitations seront interdites pour respecter les mesures de distanciation sociale, et, pour la première fois, les podiums féminins seront remplacés par des podiums mixtes.

Articles liés 14 novembre 2019 3 obstacles auxquels font face les filles et les femmes que le monde doit changer d’ici 2030

Les mesures prises pour rendre la course plus inclusive envers les femmes et les hommes ont été accueillies favorablement.

« Je suis motivée pour gagner tout et n’importe quoi. C’est génial d’avoir cette opportunité à notre disposition, pandémie ou pas », a déclaré Mme Dygert.

La championne britannique Alice Barnes a également affirmé que cette édition virtuelle était une « opportunité majeure » pour le cyclisme féminin.