Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Meklit Mersha/UNICEF Ethiopia
AdvocacySanté

Les leaders du monde s’engagent à hauteur de 2,6 milliards de dollars pour éradiquer enfin la polio


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
La polio est une maladie infectieuse dévastatrice qui est aujourd’hui éradiquée à 99,9 % grâce aux efforts du monde entier. Toutefois, certains pays doivent poursuivre leurs efforts pour éradiquer cette maladie une fois pour toutes. Vous pouvez passer à l’action sur ce sujet ici.

Les gouvernements et les leaders du monde entier se sont engagés à hauteur de 2,6 milliards de dollars pour éradiquer la polio dans le cadre du forum « Reaching the Last Mile » (RLM) à Abou Dhabi le 19 novembre.

L’événement a permis de rapprocher la campagne de la Stratégie finale 2019-2023 sur la polio menée dans le cadre de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) de son objectif de financement de 3,27 milliards de dollars, qui permettra à l’organisation d’accélérer ses campagnes de vaccination partout dans le monde, et particulièrement auprès des populations les plus à risque.

Le mois dernier, l’IMEP a annoncé que deux des trois souches du virus de la polio ont été éradiquées. La souche restante est à l’état endémique seulement dans trois pays, le Pakistan et l’Afghanistan, où l’extrême pauvreté et les conflits armés compliquent les efforts de vaccination.

Agissez dès maintenant : Demandez aux leaders mondiaux d’investir dans les vaccins

Ces nouveaux fonds aideront l’IMEP à atteindre son objectif de protéger quelque 450 millions d’enfants chaque année.  

« L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, qui aide l’un des plus grands groupes d’agents de santé à atteindre et à vacciner tous les enfants, jusqu’au dernier, non seulement nous rapproche d’un monde sans poliomyélite, mais met aussi en place les infrastructures sanitaires essentielles pour répondre à plusieurs autres besoins sur le plan de la santé », a indiqué dans un communiqué de presse le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé et président du Conseil de surveillance de la poliomyélite.

Les principaux pays donateurs lors du forum ont été Abou Dhabi (160 millions de dollars), les États-Unis (215,92 millions de dollars), le Pakistan (160 millions de dollars), l’Allemagne (105,05 millions de dollars), le Nigéria (10,83 millions de dollars), la Norvège (10,83 millions de dollars) et l’Australie (10,29 millions de dollars). Plus tôt ce mois-ci, le Royaume-Uni s’est engagé à hauteur de 514,8 millions de dollars dans l’IMEP.

Articles liés 23 octobre 2019 Voici ceux et celles qui luttent contre la polio dans le monde

Des fondations et organisations sans but lucratif ont également fait des contributions importantes, dont la Fondation Bill et Melinda Gates, qui s’est engagée pour 1,08 milliard de dollars. L’organisme Rotary International a contribué pour 150 millions de dollars et Bloomberg Philanthropies a contribué 50 millions de dollars. 

Les sommes investies aideront l’IMEP et d’autres organisations à vacciner tous les enfants, mais aussi à développer les infrastructures de santé dans les communautés les plus pauvres, à former les travailleurs de la santé à promouvoir l’égalité des genres pour l’accès aux soins et à distribuer des vaccins pour d’autres maladies comme la rougeole et la fièvre jaune. 

« Pour atteindre nos objectifs en 2023, toutes les personnes engagées dans cette cause devront redoubler d’efforts, ont affirmé les présidents du conseil consultatif de l’IMEP plus tôt cette année. Le succès sera alors au rendez-vous. Il faudra donc être plus efficace que jamais », ont-ils ajouté.

Articles liés 21 août 2019 Le Nigéria célèbre 3 ans sans nouveaux cas de polio sauvage

« Nous devrons utiliser des outils et mettre en place des mesures qui ont fait leurs preuves et ont réussi à éradiquer la maladie dans certaines régions. Les vaccins, les chaînes de froid, les réseaux de vaccinateurs, la capacité de surveillance, la gouvernance, la politique, le financement et la surveillance des structures, chacun de ces éléments devra être optimal. Nous devons travailler sans relâche pour resserrer la gestion de nos efforts à tous les niveaux. »

La polio demeure une menace mondiale et, au plus fort de l’épidémie au milieu du 20e siècle, la maladie a tué plus d’un demi-million de personnes par année, des millions d’autres demeurant paralysées. 

Depuis, les pays se mobilisent pour éradiquer la polio. On a réussi à réduire les infections de 99,9 % et à faire en sorte que, pour l’immense majorité de la population mondiale, la polio ne soit plus qu’une triste, mais ancienne histoire.

Articles liés 30 août 2019 Cette initiative a sauvé 13 millions de vies. Avec un nouveau financement, elle pourrait en sauver des millions d’autres.

Cela dit, à moins que les pays ne réussissent à ramener à zéro les cas d’infections, la maladie peut ressurgir n’importe où.

Dans les prochaines années, si le virus n’est pas totalement vaincu, le nombre de cas est susceptible d’augmenter de façon importante et pourrait affecter des dizaines de millions de personnes chaque année

« Tant que le virus sera présent où que ce soit dans le monde (comme actuellement en Afghanistan et au Pakistan), tous les enfants sont à risque ; dès lors, nous devons poursuivre nos efforts en vue d’une certification régionale et mondiale », a récemment affirmé le Dr Peter Clement, l’officier de l’OMS responsable pour le Nigéria.