Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

March 31, 2020 - MADAGASCAR. With Madagascar’s health system under strain from the COVID-19 pandemic and schools shuttered for the foreseeable future, the health, education, and overall well-being of the Malagasy people are increasingly at risk.
World Bank / Henitsoa Rafalia
ImpactSanté

Global Citizen mobilise plus de 1,5 milliard de dollars de subventions et 5,4 milliards de dollars de prêts et garanties pour un montant total de 6,9 milliards de dollars d’aide à la COVID-19

« Global Goal: Unite for Our Future » a mobilisé plus de 1,5 milliard de dollars en nouvelles subventions et 5,4 milliards de dollars en prêts et garanties, pour un total de 6,9 milliards de dollars promis pour fournir un accès équitable aux tests, traitements et vaccins COVID-19, ainsi qu'un soutien aux communautés les plus pauvres et les plus marginalisées du monde.

La campagne a été lancée en réponse à la pandémie de COVID-19 et vise à remettre le monde sur la bonne voie pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Parmi les engagements pris dans le cadre de la campagne Global Citizen, citons notamment :

  • 1,3 milliard de dollars pour faire face aux conséquences sanitaires de la pandémie COVID-19 dans le monde, dont au moins 389 millions de dollars pour soutenir l’ACT Accelerator.

  • 236 millions de dollars pour lutter contre les effets généraux de la pandémie sur les communautés les plus marginalisées et défavorisées du monde.

  • 5,4 milliards de dollars [4,9 milliards d'euros] de prêts et de garanties, mis à disposition par la Commission européenne et la Banque européenne d'investissement, pour aider les économies les plus fragiles du monde à se remettre de la COVID-19 et à atteindre les ODD

  • Plus de 250 millions de doses de vaccins destinées aux pays les plus pauvres du monde.

  • Le soutien financier et politique de 41 chefs de gouvernement — dont tous les États membres du G7, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l'Union européenne (UE), les Nations Unies et l'Union africaine — à l'ACT Accelerator ; la répartition équitable des tests, des traitements et des vaccins ; et un mécanisme mondial pour un achat coordonné de vaccins et un accès universel à une vaccination abordable.

La pandémie de COVID-19 est une crise mondiale majeure, dont les conséquences sanitaires et économiques atteignent des niveaux sans précédent. Le virus ne connaît pas de frontières, et son impact sur les communautés mal desservies et les populations vulnérables du monde entier n'est pas encore connu dans son intégralité. 

La campagne, « Global Goal: Unite for Our Future », est le fruit d'un effort collectif mené par des Global Citizens, la Commission européenne, des dirigeants mondiaux, des artistes, des chefs d'entreprise et des philanthropes pour inspirer et s'engager en faveur d'une meilleure santé et d'économies plus fortes. 

Alliant politique et divertissement, le sommet et le concert ont été diffusés dans plus de 180 pays, et diffusés en streaming dans le monde entier sur Youtube, Facebook et Twitter. 

Des engagements et des promesses ont été formulés par les gouvernements suivants : Le Bangladesh, la Barbade, la Belgique, le Canada, le Danemark, la CEDEAO, l'Union européenne, le Salvador, la Finlande, la France, l'Allemagne, la Grèce, l'Islande, l'Inde, Israël, l'Italie, le Japon, la République de Corée, le Koweït, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, le Mexique, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, le Nigeria, la Norvège, la Fédération de Russie, Saint Vincent et les Grenadines, la Serbie, Singapour, la République slovaque, la Slovénie, l'Afrique du Sud, l'Espagne, la Suède, la Suisse, l'État du Qatar, les Émirats arabes unis, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Les partenaires privés et philanthropiques se sont également engagés et ont fait des annonces : Minderoo Foundation de Andrew et Nicola Forrest, Citi, Colgate Palmolive, FIFA Foundation, Google, IHS Markit, Johnson & Johnson, Procter & Gamble, Reckitt Benckiser, Rockefeller Foundation, SAP, Serum Institute of India, Takeda, Verizon, Vodafone, et le Wallace Global Fund.


« Global Goal: Unite for Our Future » a appelé les Global Citizens d'assurer que tout le monde, partout, soit protégé


La pandémie de COVID-19 a ravivé le dialogue mondial autour des inégalités en matière de soins de santé et de leur accessibilité à travers le monde. Elle a poussé le monde entier à examiner les mesures nécessaires pour assurer la santé et le bien-être de tous. Pour veiller à ce qu'aucune pandémie ultérieure ne produise les mêmes effets dévastateurs que la COVID-19, nous devons développer la résilience structurelle, systémique et économique des pays les plus pauvres. 

Cette année, les Global Citizens ont mené près de 800 000 actions pour lutter contre le coronavirus et protéger les personnes les plus vulnérables de son impact. « Global Goal: Unite for Our Future » a appelé les Global Citizens à utiliser leur voix collective pour encourager le changement en s'attaquant aux injustices profondes de notre monde. 

La campagne a culminé avec un concert fédérateur, par le monde, et pour le monde. Les engagements pris lors du sommet « Global Goal Unite: for Our Future » seront consacrés au travail urgent en cours pour produire et distribuer équitablement des traitements, des tests et un vaccin afin d'éradiquer la COVID-19.


Le monde s'unit en soutien à l'ACT Accelerator et au réseau d'organisations de soutien, de réponse et d'aide 


« Global Goal: Unite for Our Future » a mobilisé plus de 1,5 milliard de dollars en nouvelles subventions et 5,4 milliards de dollars en prêts et garanties, pour un total de 6,9 milliards de dollars consacrés à l'aide aux communautés les plus pauvres du monde dans le but de faire face à la COVID-19

Sur les 1,5 milliard de dollars mobilisés pour faire face aux conséquences sanitaires de la pandémie de COVID-19, 389 millions de dollars seront consacrés au soutien direct des activités de base de l’ACT Accelerator.

L'ACT Accelerator a rassemblé toutes les organisations clés visant à développer des services de santé essentiels et à assurer leur distribution équitable. Il s'agit d'une action rapide et ambitieuse visant à développer, tester, mettre sur le marché, acheter et distribuer de nouveaux tests de diagnostic, médicaments et technologies, ainsi qu'à prendre des mesures pour que les systèmes de santé puissent fournir ces outils aux personnes qui en ont besoin.

Parmi les organisations qui travaillent au sein de l'équipe ACT Accelerator, on peut citer :

La Coalition for Epidemic Preparedness and Innovations(CEPI) coordonne et finance le développement de neuf vaccins candidats dans des laboratoires du monde entier. 

Gavi, l'Alliance du Vaccin, qui a déjà protégé une génération d'enfants contre diverses maladies, et qui est désormais à la tête de l'effort mondial visant à garantir que chacun, partout, ait accès à un éventuel vaccin anti-COVID-19. 

La Foundation for Innovative New Diagnostics (FIND)dirige les efforts visant à accélérer le développement et l'accès aux diagnostics dans le cadre de la réponse mondiale à la pandémie de COVID-19. 

Le Fonds de solidarité COVID-19 de l'OMSdirige et coordonne la réponse mondiale à la COVID-19, en aidant tous les pays à prévenir et à détecter la maladie et à y répondre, surtout là où les besoins sont les plus importants.

Le Therapeutics Acceleratorcoordonne les efforts de recherche et de développement essentiels, en éliminant les obstacles au développement de médicaments et en intensifiant les traitements pour faire face à la pandémie.

Le Fonds mondialde lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s'efforce de réunir des fonds pour réduire le coût des diagnostics et des traitements mis au point pour la COVID-19. Le Fonds a également pour objectif de signaler la demande pour ces produits.

UNITAIDestune initiative sanitaire mondiale visant à innover en matière de prévention, de diagnostic et de traitement des principales maladies dans les pays à faible et moyen revenu, en particulier la tuberculose, le paludisme et le VIH/sida et sa redoutable co-infection.

En plus du soutien apporté à la lutte contre cette pandémie dans le domaine de la santé, la campagne « Global Goal : Unite for Our Future » a également permis de mobiliser 236 millions de dollars pour faire face à ses effets plus généraux sur les communautés défavorisées et marginalisées du monde entier.

Le travail des bénéficiaires de la campagne — tels que L’éducation ne peut attendre, le Programme alimentaire mondial, l'UNICEF, le Fonds pour l'assainissement et l'hygiène, le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), et d'autres encore — permettra, entre autres, de soutenir l'éducation mondiale, l'alimentation et la nutrition, le développement économique.

En outre, Global Citizen a aidé à mobiliser des fonds pour des organisations qui œuvrent pour enrayer les inégalités raciales. Plus de 13 millions de dollars ont été mobilisés pour la Local Initiatives Support Corporation et l'Equal Justice Initiative, qui s'attaquent à des problèmes allant de l'incarcération massive et de la condamnation injustifiée à l'inégalité structurelle et au soutien des minorités.


Plus de 250 millions de vaccins promis pour les pays à faible et moyen revenu 


Le temps presse et il faut généralement six à huit ans pour mettre au point un vaccin. La mise au point d'un vaccin COVID-19 en 18 mois nécessitera un soutien important de la part de nombreux laboratoires et scientifiques travaillant en partenariat dans le monde entier. 

Plus de 220 vaccins candidats sont actuellement en cours de développement et bon nombre d'entre eux échoueront.

En soutenant l'ACT Accelerator, la communauté mondiale renforce leur rôle important en veillant à ce que les vaccins les plus prometteurs soient mis au point le plus rapidement possible, fabriqués en quantités adéquates, distribués en toute sécurité et à ceux qui en ont le plus besoin.

Dans le cadre de ces efforts, le Serum Institute of India (SII) a engagé 50 % de sa capacité de production de vaccins anti-COVID-19 pour les pays à faible et moyen revenu. Cet engagement permettra de réserver plus de 250 millions de doses de vaccin aux pays les plus vulnérables du monde. Le Developing Countries’ Vaccine Manufacturers Network, une industrie répartie en Amérique latine, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie, a quant à lui « consacré sa capacité de production de milliards de doses de vaccins COVID, lorsqu'elle sera disponible, à tous les pays, y compris ceux desservis par Gavi, l'Alliance du Vaccin. »


40 gouvernements et forums intergouvernementaux allouent des fonds à la réponse à la COVID-19


Tous les États membres du G7, l’Union européenne, les Nations Unies, l'Union africaine, la CEDEAO et la majorité des États membres du G20 ont exprimé leur soutien à l'accélérateur ACT et à la répartition équitable des vaccins, en coopérant pour garantir que des mesures essentielles soient prises pour lutter contre la COVID-19 afin de ne laisser personne pour compte.

« Les vaccins, les tests et les médicaments doivent être disponibles, abordables et accessibles à toute la population mondiale. Nous avons déjà bien progressé, mais nous n'avons pas encore atteint cet objectif », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel. 

En travaillant ensemble avec un plan clair pour protéger les communautés les plus vulnérables du monde, la coopération internationale garantira que les traitements, les vaccins et les diagnostics soient partagés de manière équitable pour que tout le monde, partout, ait accès aux ressources économiques, éducatives et fondamentales dont il a besoin

« Un jour, lorsque la COVID-19 sera derrière nous, nous aimerions pouvoir dire que nous, pays et citoyens du monde entier, nous sommes unis pour vaincre le coronavirus — là où règne l'unité, la victoire est toujours au rendez-vous », a déclaré Cyril Ramaposa, président de l'Afrique du Sud et président de l'Union africaine.

Le ministre saoudien de la santé, Tawfiq Al-Rabiah, a également soutenu la campagne.

« Cet événement souligne combien il est essentiel de veiller à ce que tout le monde, dans le monde entier, ait accès aux tests, aux traitements et aux produits thérapeutiques relatifs à la COVID-19 », a déclaré M. Al-Rabiah.

Global Citizen salue les mesures prises par 41 gouvernements mondiaux, qui font preuve de leadership et de solidarité. 

« Nous surmonterons cette crise ensemble et nous nous en remettrons mieux pour un monde plus sain, plus juste et plus durable », a déclaré Giuseppe Conte, le premier ministre italien.

Le premier ministre de la République de Corée, Chung Sye-kyun, a ajouté : « Le gouvernement coréen est convaincu que la solidarité et la coopération internationales sont les meilleurs moyens de surmonter la pandémie. »

« Plus que jamais, nous avons besoin de l'OMS, d'une cohésion mondiale et de partenariats comme celui entre la Commission européenne et Global Citizen pour garantir que les nouveaux diagnostics, traitements et vaccins anti-COVID-19 soient sûrs, efficaces et abordables, a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. Il faut surtout qu'ils soient intégralement financés et immédiatement accessibles à tous. »

« Global Goal: Unite for Our Future » a révélé les résultats remarquables obtenus grâce à la coopération internationale, les dirigeants mondiaux s'étant unis pour protéger les personnes les plus vulnérables du monde contre la COVID-19. 

« Cette pandémie menace chacun d'entre nous, a déclaré le premier ministre britannique Boris Johnson. La vaincre est l'entreprise commune la plus importante de notre temps, et lorsque nous y parviendrons, ce ne sera pas la victoire d'une seule nation, mais un triomphe pour l'humanité toute entière. »

Bien que les engagements financiers soient importants pour répondre aux besoins immédiats et à court terme, cette campagne a aussi permis de souligner l'importance du financement à long terme, du leadership des entreprises mondiales et du multilatéralisme.

L'ampleur de l'aide nécessaire pour atténuer les répercussions mondiales de la COVID-19 est sans précédent.

Des engagements politiques forts pris par les dirigeants mondiaux sont essentiels pour garantir de nouveaux investissements afin de faire face à l'impact humain et économique de la COVID-19. Des politiques efficaces aideront également les nations, les communautés et les systèmes mondiaux à se redresser de manière inclusive et équitable.

« Global Goal: Unite for Our Future » a appelé les dirigeants mondiaux à annoncer des engagements politiques pour protéger les communautés, accroître la résilience et renforcer les systèmes de santé, mais aussi pour prévenir de futures pandémies.


Dans un esprit de collaboration et de solidarité, les dirigeants mondiaux ont montré leur soutien à « Global Goal: Unite for Our Future » en allouant des subventions et en s'engageant sur le plan politique.

LE BANGLADESH s'est engagé à verser 50 000 dollars pour le développement de vaccins.

« Je suis heureux d'annoncer une contribution de 50 000 dollars pour marquer notre solidarité avec cette initiative de soutien au développement et à l'accessibilité de vaccins sûrs et efficaces [et], plus important encore, à l'accès équitable aux soins de santé pour combattre l'impact disproportionné de la COVID-19 sur les communautés marginalisées », a déclaré le ministre des affaires étrangères du Bangladesh, A. K. Abdul Momen.
LA BELGIQUE s'est engagée à verser 11,5 millions d'euros au Programme alimentaire mondial et 4 millions d'euros au Fonds de solidarité COVID-19 de l'OMS.

« En ces temps difficiles, nous réalisons à quel point nous sommes vulnérables, et que personne ne sera en sécurité tant que le reste du monde ne le sera pas », a déclaré Sophie Wilmès, première ministre belge.

LE CANADA s'est engagé à verser 120 millions de dollars canadiens à l'accélérateur ACT, et 180 millions de dollars canadiens en faveur de l'aide humanitaire et au développement liée à la COVID-19.

« Aucun d'entre nous n'a été épargné par la COVID-19, et aucun d'entre nous ne peut la surmonter seul », a déclaré Justin Trudeau, premier ministre du Canada.

LE DANEMARK s'est engagé à verser 16 millions de DKK au FNUAP. 

« Nous devons unir nos forces pour garantir que chacun ait accès aux vaccins, aux traitements et à des systèmes de santé solides », a déclaré Rasmus Prehn, ministre danois de la Coopération au développement.  
LA COMMUNAUTÉ ÉCONOMIQUE DES ÉTATS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST (CEDEAO) s'est engagée à verser 25 millions de dollars sur cinq ans pour le développement multisectoriel du capital humain, qui soutiendra les efforts de lutte contre la COVID-19 dans toute l'Afrique de l'Ouest. 15 millions de dollars seront consacrés à l'éducation et au développement des compétences, dont 10 millions de dollars pour le capital humain. 

« La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s'est engagée à promouvoir le capital humain pour les populations d'Afrique de l'Ouest, en donnant la priorité à une éducation de qualité et au développement des compétences, à la santé, à l'alimentation et à la nutrition, à l'eau potable, à l'assainissement et à l'hygiène, ainsi qu'à l'égalité de genre dans toute la région », a déclaré Finda Koroma, vice-présidente de la Commission de la CEDEAO.
L'UNION EUROPÉENNE et la Banque européenne d'investissement ont engagé 5,4 milliards de dollars [4,9 milliards d'euros] en prêts et garanties pour aider les économies les plus fragiles du monde à se remettre de la COVID-19 et à atteindre les Objectifs de développement durable

« L'Europe s'engagera à verser 4,9 milliards d'euros pour aider les pays vulnérables à se remettre de la pandémie — l'Europe contribuera également à garantir que les vaccins, les tests et les traitements soient disponibles et abordables pour tous ceux qui en ont besoin », a déclaré Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.
LA FINLANDE a promis 6 millions d'euros dans le cadre de « Global Goal: Unite for Our Future » dont 3 millions d'euros pour l'éducation et 3 millions d'euros pour le Programme alimentaire mondial.

« La COVID-19 a refermé le monde sur lui-même. Pourtant, les travailleurs humanitaires et le matériel doivent atteindre leur destination », a déclaré Ville Skinnari, ministre finlandais de la coopération au développement et du commerce extérieur.
L'ALLEMAGNE a alloué 383 millions d'euros à la riposte à la COVID-19. De cette somme, 150 millions d'euros sont destinés au mécanisme de réponse du Fonds mondial, tandis que 233 millions d'euros iront à des organisations aidant les populations des pays en développement à faire face aux conséquences de la pandémie. 

« Les vaccins, les tests et les médicaments doivent être disponibles, abordables et accessibles à toute la population mondiale. Nous avons déjà bien progressé, mais nous n'avons pas encore atteint cet objectif », a déclaré Angela Merkel, chancelière allemande.
LE LUXEMBOURG s'est engagé à verser 800 000 euros à l'accélérateur thérapeutique COVID-19

« Grâce à ses efforts de recherche et de développement, cette initiative contribue à éliminer les obstacles au développement de médicaments et à étendre la portée des traitements face à la pandémie, pour éventuellement trouver un vaccin et un remède », a déclaré Xavier Bettel, premier ministre du Luxembourg.
LES PAYS-BAS ontconsacré 25 millions d'euros en faveur de vaccins équitables.

« Il est essentiel de maximiser l'accès à des vaccins sûrs et efficaces dans le monde entier et de veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte », a déclaré Mark Rutte, premier ministre des Pays-Bas.
LA NORVÈGE a engagé 10 millions de dollars dans le cadre de l'Advance Market Commitment de Gavi pour que les tests, les traitements et les vaccins anti-COVID-19 soient accessibles à tous.

« Une fois prêts, les vaccins devront être distribués équitablement à travers le monde », a déclaré Erna Solberg, premier ministre de Norvège.
L’ÉTAT DU QATAR s'est engagé à verser 10 millions de dollars au Fonds de solidarité COVID-19 de l'OMS.

« Aujourd'hui, plus que jamais, il est nécessaire de renforcer le soutien international et l'engagement politique pour garantir l'accès aux tests, aux traitements et aux vaccins COVID-19 pour tous », a déclaré Mohammed bin Abdul Rahman Al-Thani, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères.
LA SERBIEs'est engagée à verser 100 000 euros à la CEPI pour la recherche et le développement de vaccins.

« Il est vital que nous maintenions le cap — des efforts comme la campagne mondiale "Global Goal Unite" nous rappellent que nous ne sommes pas seuls dans cette lutte et que nous sommes plus forts ensemble », a déclaré Jadranka Joksimović, ministre de l'intégration européenne au sein du gouvernement de la République de Serbie.
L'ESPAGNE a alloué 10 millions d'euros au Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP)

« Nous réaffirmons les principes de l'accélérateur ACT pour éradiquer la COVID de manière équitable », a déclaré Pedro Sánchez, le Premier ministre espagnol.
LA SUÈDE a consacré 46 millions d'euros à la direction et à l'orientation du Fonds de solidarité COVID-19 de l'OMS.

« Les inégalités au sein des pays et entre les pays nous fragilisent et rendent les vaccins, les traitements et les diagnostics accessibles à tous, sur la base des besoins et non des moyens », a déclaré Stefan Löfven, premier ministre suédois.
La SUISSE s'est engagée à verser 20 millions d'euros au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), au FNUAP, au Programme alimentaire mondial et à l'UNICEF. 

Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération helvétique, a déclaré : « La pandémie COVID-19 est un test qui met à l'épreuve notre solidarité ». Elle a appelé à « investir dans le diagnostic, les traitements et les vaccins, ainsi que dans la réponse mondiale d'urgence. »
Les ÉTATS-UNIS ont affecté 545 millions de dollars aux efforts de redressement liés à la COVID-19.

« Ensemble, nous devons travailler de manière ouverte, transparente et solidaire pour construire un monde plus sûr et plus fort. Nous devons faire preuve d'un véritable multilatéralisme dans le meilleur sens du terme, en œuvrant pour le bien commun », a déclaré l'ambassadrice des États-Unis auprès des Nations Unies, Kelly Craft.
LA BARBADEa demandé au monde de s'unir dans la solidarité, en appelant les pays à prendre en compte les besoins des Caraïbes et à leur assurer un accès équitable.  

« Soyons à la hauteur de la situation et montrons qu'il n'est pas question de baisser les bras face à la COVID-19 », a déclaré la première ministre de la Barbade, Mia Mottle.
LE SALVADORa appelé à la solidarité internationale en se joignant aux efforts de lutte contre la pandémie de COVID-19. 

« Aucun pays n'était prêt à relever un défi aussi important que celui-ci, l'humanité n'était pas prête à relever un défi aussi grand. Mais ensemble, nous pouvons gagner la bataille contre le virus », a déclaré Nayib Bukele, président d'El Savador.
LA FRANCE a souligné la nécessité d'accélérer la mise au point et la production de tests diagnostiques, de traitements et de vaccins, de garantir un accès sûr, équitable et universel à ces ressources et de renforcer les systèmes de santé.

« L'Inclusive Alliance for Vaccines permettra de préfinancer le développement des vaccins, afin d'en assurer l'accès au plus grand nombre de personnes et au moindre coût, non seulement en Europe mais aussi au bénéfice des populations les plus fragiles du monde », a déclaré le Président Macron.
La GRÈCE s'est engagée à faire du vaccin un bien public mondial et accessible à tous.

« Lorsque la menace est universelle, son traitement doit l'être aussi », a déclaré Kyriakos Mitsotakis, premier ministre grec. 
L'ISLANDE s'est engagée à assurer une distribution et un accès équitables aux vaccins pour tous, partout. 

« Personne ne sera en sécurité tant que chacun dans le monde n'aura pas un accès équitable à un vaccin », a déclaré le ministre des affaires étrangères, Gudlaugur Thor Thordarson.
L'INDE « L'Inde est prête à apporter sa capacité de recherche et de fabrication, ainsi que les meilleures méthodes que nous avons développées pour étendre la vaccination et les soins de santé à notre population, pour le bénéfice du monde entier », a déclaré le premier ministre Shri Narendra Modi.
ISRAËL s'est engagé dans une coopération mondiale pour garantir l'accès aux vaccins, aux traitements et aux tests, en mettant l'accent sur l'Afrique.

« Nous sommes prêts à travailler avec vous et d'autres pour garantir l'accès aux vaccins, aux traitements et aux tests, avec un accent particulier sur l'Afrique, dans le cadre de la solidarité mondiale », a déclaré Benjamin Netanyahu, premier ministre d'Israël.
L'ITALIE continuera à soutenir les actions de coopération, la solidarité internationale et la réponse mondiale en vue de vaincre la COVID-19. 

« Aujourd'hui, l'Italie s'engage à intensifier la coopération mondiale pour un accès universel et équitable à tous les outils de lutte contre la COVID-19 en tant que biens publics mondiaux », a déclaré le président Guiseppe Conte.
LE JAPON s'est engagé à coopérer au niveau international et à faire en sorte que les pays vulnérables et en développement soient prioritaires pendant la pandémie.

« Afin de redresser la situation, il est essentiel d'accélérer la recherche et le développement, ainsi que la capacité de production mondiale de vaccins, de solutions thérapeutiques et de tests de diagnostic, tout en garantissant un accès mondial et équitable à ces outils essentiels pour tous », a déclaré Shinzō Abe, le premier ministre du Japon.
LA RÉPUBLIQUE DE CORÉE s'est engagée à garantir l'accès universel aux vaccins et aux solutions thérapeutiques.

« Je tiens à remercier la Commission européenne et Global Citizen pour leurs efforts constants visant à accélérer le développement des vaccins et des solutions thérapeutiques à la COVID-19 », a déclaré le premier ministre Chung Sye-kyun.
L'ÉTAT DU KOWEÏT a réaffirmé son engagement à soutenir tous les efforts internationaux visant à accélérer le processus de fabrication du vaccin et à assurer sa distribution équitable à ceux qui en ont besoin.

« Ce n'est qu'ensemble que nous pourrons atteindre notre objectif, à savoir un accès équitable au traitement et à la vaccination, tout en développant davantage les capacités de diagnostic », a déclaré le ministre des affaires étrangères Ahmad Asser Al-Mohammed Al-Sabah, représentant du premier ministre Sabah Khalid Al-Hamad Al-Sabah. 
LA LITUANIE a souligné l'importance de la solidarité et de la coopération mondiales pour assurer une distribution juste et équitable des vaccins, des diagnostics, des traitements et des soins de santé. 

« La Lituanie est prête à se joindre aux efforts scientifiques et reste engagée à travailler avec la communauté internationale pour répondre efficacement à la crise de COVID-19 », a déclaré le ministre lituanien de la santé, Aurelijus Veryga. 
MALTE s'est engagée à répartir équitablement les vaccins afin qu'ils soient accessibles à tous, dès qu'ils seront disponibles. 

« Si et quand [un vaccin] sera disponible, nous devons nous assurer qu'il atteindra tout le monde », a déclaré le premier ministre maltais, Robert Abela.
LE MEXIQUE s'est engagé à concentrer ses efforts sur les groupes les plus vulnérables du monde et sur la distribution équitable des vaccins.

« Le gouvernement mexicain a participé au sommet mondial de l'Alliance du Vaccin (Gavi) afin de garantir un accès équitable aux technologies de santé relatives à la COVID-19 [et] fait partie de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), qui est au cœur des efforts internationaux visant à accélérer le développement du vaccin contre la COVID-19 », a déclaré Martha Delgado Peralta, Secrétaire d’État aux Affaires étrangères et aux Droits de l’Homme du Mexique. 
LA NOUVELLE-ZÉLANDE s'est engagée à mettre en œuvre des efforts qui garantiront que les pays en développement auront accès aux vaccins là où ils en ont besoin pour protéger leurs communautés.

« Il est temps que nous soyons unis pour trouver une solution mondiale. Tant qu'une personne est exposée au risque de la COVID-19, nous sommes tous en danger », a affirmé la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern. 
LE NIGÉRIA s'est impliqué dans les efforts mondiaux visant à garantir la sécurité sanitaire de manière équitable.

« Nous devons avoir une nouvelle façon de penser à la manière dont nous travaillons sur la sécurité sanitaire. Cette nouvelle réflexion doit inclure un accès équitable au financement des autres ressources nécessaires à la réponse », a déclaré le Dr Chikwe Ihekweazu, directeur général du CDC nigérian.
LA FÉDÉRATION DE RUSSIE s'est dite « prête à fournir au marché mondial des agents antiviraux directs, des produits, des tests et des vaccins », selon une déclaration du ministre russe de la santé, Mikhail Murashko.
SAINT VINCENT ET GRENADINES a appelé à une allocation juste et efficace des ressources et des vaccins. 

« Nous insistons sur le partenariat mondial, l'allocation juste et efficace des ressources et des vaccins, lorsqu'ils seront disponibles, le traitement universel, en particulier pour ceux qui souffrent le plus de cette terrible maladie », a déclaré le premier ministre Ralph Gonsalves.
LE ROYAUME D'ARABIE SAOUDITE s'est engagé dans l'effort mondial visant à garantir que chacun dans le monde ait accès aux tests, aux traitements et aux solutions thérapeutiques liés à la COVID-19. 

« Nos efforts unis doivent viser à réduire les effets de cette pandémie sur les personnes les plus vulnérables du monde et à soutenir les Objectifs de développement durable en matière d'éducation, de faim, d'égalité de genre et d'extrême pauvreté », a déclaré Tawfig Al-Rabiah, ministre de la santé d'Arabie saoudite.
SINGAPOUR se réjouit de travailler au niveau multilatéral pour promouvoir une réponse mondiale coordonnée, afin de développer rapidement des vaccins efficaces et d'assurer leur distribution équitable et rapide à tous. 

« Singapour espère collaborer avec des parties partageant les mêmes idées pour soutenir des initiatives clés telles que le COVID-19 Tools Accelerator, l'ACT Accelerator et le COVID-19 Vaccine Global Access Facility, ou COVAX, en tant que partenaires du dispositif », a déclaré le prremier ministre Lee Hsien Loong.
RÉPUBLIQUE SLOVAQUE - « La Slovaquie ne se tient pas à l'écart — nous sommes engagés dans cette voie ensemble, et ensemble nous vaincrons », a déclaré la présidente de la République slovaque, Zuzana Čaputová.
La SLOVÉNIE s'est engagée à mener des politiques internationales transparentes et inclusives en matière de développement, de fabrication et de distribution de vaccins et de médicaments.

« Les futurs traitements médicaux et vaccins anti-COVID-19 devraient devenir un bien public mondial, accessible à tous de manière abordable, équitable et rapide », a déclaré le secrétaire d'État au ministère des affaires étrangères de Slovénie.
L'AFRIQUE DU SUD s'est engagée à soutenir les chaînes d'approvisionnement mondiales en diagnostics et en solutions thérapeutiques, l'accès aux soins et aux produits thérapeutiques mondiaux, et à veiller à ce qu'aucun pays ne soit laissé pour compte.  

« Alors que le monde recherche un vaccin pour traiter le coronavirus, nous devons garantir que ce vaccin soit disponible à tous une fois qu'il sera développé », a déclaré Cyril Ramaphosa, président de l'Afrique du Sud.
LES ÉMIRATS ARABES UNIS se sont engagés à mettre en place une coopération internationale efficace et à mettre un vaccin à la disposition non seulement de ceux qui peuvent se le permettre, mais aussi de ceux qui ne le peuvent pas.

« Nous avons défendu une répartition juste et efficace des traitements, en donnant la priorité aux travailleurs de santé et aux groupes vulnérables de la société », a déclaré Reem Ebrahim Al Hashimy, ministre d'État à la coopération internationale.
Le ROYAUME-UNI s'est engagé à garantir la disponibilité universelle d'un vaccin anti-COVID-19.

« Si et quand un vaccin efficace est trouvé, où qu'il se trouve, peu importe qui le trouve, nous, en tant que dirigeants mondiaux, avons le devoir moral de veiller à ce qu'il soit réellement disponible à tous », a déclaré le premier ministre britannique, Boris Johnson.

Les engagements et annonces de financement ci-dessous ont été mobilisés avec l'aide de nos partenaires des secteurs privé, philanthropique et associatif, à qui nous sommes reconnaissants pour leur soutien.

LA CITI FOUNDATION s'est engagée à verser 10 millions de dollars au LISC, pour aider les petites entreprises des communautés à faibles revenus à se remettre de cette pandémie. Cet engagement fait partie de l'effort global de 100 millions de dollars de Citi et de la Citi Foundation en faveur de l'aide apportée à la COVID-19.
LA FONDATION DE LA FIFA s'est engagée auprès du Fonds mondial pour soutenir sa réponse à la COVID-19, en contribuant à garantir l'accès des pays à faible et moyen revenu aux services de santé. Ceci marque le début d'un partenariat à plus long terme pour lutter contre l'impact de la COVID-19, sauver des vies et protéger les progrès durement acquis dans la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme.
GAVI, L'ALLIANCE DU VACCIN, recevra un soutien en nature de TransferWise, dont l'aide permettra à des personnes du monde entier de contribuer à leur Advance Market Commitment pour les vaccins COVID-19, ainsi qu'un financement d'une fondation privée, qui garantira que les vaccins vitaux parviennent à ceux qui en ont le plus besoin.
GOOGLE s'est engagé à augmenter son soutien à l'OMS avec 25 millions de dollars supplémentaires en subventions publicitaires, afin de garantir que des informations fiables, opportunes et pertinentes au niveau local sur les mesures de santé, les traitements et les vaccins atteignent tous ceux qui en ont besoin, y compris ceux dont l'accès est limité.
JOHNSON & JOHNSON a annoncé l'accélération du développement de son vaccin candidat contre la COVID-19, dont les essais cliniques débuteront en juillet 2020. Outre le renforcement des capacités de fabrication et le soutien aux travailleurs de santé de première ligne, Johnson & Johnson continuera à forger des partenariats mondiaux solides pour garantir l'accès mondial aux traitements COVID-19 lorsqu'ils seront disponibles.
LA MINDEROO FOUNDATION en Australie s'est engagée à verser 5 millions de dollars australiens à l'International COVID-19 Data Alliance. Cette alliance est le fruit d'une collaboration, menée par le Therapeutics Accelerator COVID-19, la Fondation Gates, le Wellcome Trust, Health Data Research UK et d'autres partenaires, afin de garantir que les chercheurs médicaux du monde entier partagent des connaissances vitales. Ceci concerne non seulement la COVID-19, mais aussi de futures pandémies et maladies.
UN DONATEUR PRIVÉ s'est engagé à verser 10 millions de dollars à l'OMS pour soutenir le Bureau régional africain (AFRO) et l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) dans leurs efforts de lutte contre la COVID-19 en mettant l'accent sur les femmes et les filles.
PROCTER & GAMBLE a engagé plus de 10 millions de dollars en dons de produits, en kits de test COVID-19 et en soutien financier à diverses organisations régionales et locales, dans le cadre de leur réponse à la COVID-19 et de leurs initiatives Take On Race. Leurs généreuses contributions soutiendront les efforts des intervenants internationaux et régionaux, notamment Americares, CARE, Feeding America, In Kind Direct, International Medical Corps, Local Initiatives Support Corporation (LISC), Matthew 25: Ministries, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Save the Children et United Way. Ces organisations s'efforcent de fournir aux communautés les ressources nécessaires pour survivre à la pandémie, lutter pour la justice, faire progresser les opportunités économiques, permettre un meilleur accès à l'éducation et aux soins de santé, et rendre les communautés plus équitables. 
LA FONDATION ROCKEFELLER s'est engagée à augmenter de 50 millions de dollars son investissement dans les efforts mondiaux de réponse à la COVID-19, axés sur les données, afin de garantir que chacun, en particulier les plus vulnérables du monde, ait un accès égal aux tests, aux traitements et aux vaccins COVID-19.
SAP consacre des ressources importantes à l'éducation inclusive, aux opportunités économiques et à la réforme de la justice sociale. Il s'engage à renforcer ce mouvement en partenariat avec l'Equal Justice Initiative, PYXERA Global, Acumen et d'autres. 
LE SERUM INSTITUTE OF INDIA (SII) a engagé 50 % de sa capacité de production de vaccins anti-COVID-19 dans les pays à faible et moyen revenu. Cet engagement permettra de réserver plus de 250 millions de doses d'un vaccin aux pays les plus vulnérables du monde. 
LE FNUAP, l'agence des Nations Unies pour la santé sexuelle et reproductive, a reçu des engagements de TAKEDA (4,6 millions de dollars) pour maintenir les services essentiels afin que les femmes et leurs bébés survivent et s'épanouissent. JOHNSON & JOHNSON (1 million de dollars) et RECKITT BENCKISER (1 million de livres) se sont aussi engagés à soutenir les sages-femmes pour s'assurer que chaque naissance se déroule en toute sécurité.
L'UNICEF a reçu des engagements de IHS MARKIT (1,7 million de dollars) pour soutenir la réponse de l'UNICEF à la COVID-19 au Nigéria. De même, COLGATE PALMOLIVE (4 millions de dollars en produits en nature) s'est engagé dans 12 pays dans le cadre de la réponse de l'UNICEF à la COVID-19 en matière d'eau et d'assainissement. 
USHER a annoncé qu'il ferait don des recettes de la chanson « I Cry », interprétée pour la toute première fois lors du concert « Global Goal: Unite for Our Future — The Concert », à LISC, un des principaux partenaires de la campagne « Global Goal: Unite for Our Future ».
Dans le cadre de « Global Goal: Unite for Our Future », VERIZON a renforcé son engagement de longue date en faveur de l'éducation, en s'engageant à verser un million de dollars à L'éducation ne peut attendre. Alors que nous traversons la pandémie de COVID-19, il est important de fournir des outils essentiels aux enseignants et aux élèves qui en ont le plus besoin.
VODAFONE s'est engagé à étendre considérablement ses réseaux, pour atteindre des millions de personnes dans le monde entier grâce à l'installation de 11 000 sites 4G supplémentaires. Cette technologie accrue aidera à soutenir les Objectifs de développement durable en fournissant un accès supplémentaire au réseau pour des initiatives d'éducation essentielles, des soins de santé de première ligne et d'autres services publics cruciaux à travers le monde.  
LE WALLACE GLOBAL FUND (WGF) a engagé 20 % de sa dotation annuelle pour relever les défis inédits auxquels le monde est confronté en raison de la pandémie mondiale. Le WGF a également annoncé son partenariat avec la campagne « Give While You Live » de Global Citizen. L'organisation invite ainsi ses partenaires philanthropiques à doubler leurs propres dons pour soutenir la résilience et les efforts de secours au cœur de la transformation systémique, du développement des infrastructures et de l'accès équitable à la santé et à l'énergie.

La coopération internationale est la première étape pour assurer la protection des Global Citizens.

« Global Goal : Unite for Our Future »a mobilisé de nouvelles subventions et un soutien politique essentiel pour mettre au point des tests, des traitements et un vaccin anti-COVID-19 ; pour garantir que les systèmes de santé mondiaux soient suffisamment solides pour que tous, partout, puissent en bénéficier ; et pour atténuer l'impact de la COVID-19 sur la réalisation des Objectifs de développement durable, aidant ainsi les communautés les plus pauvres à mieux se reconstruire. 

L'un des principaux axes de cette campagne était le soutien aux travaux de l'ACT Accelerator, qui a créé un plan mondial pour développer et distribuer équitablement des tests, des traitements et des vaccins. Vendredi, l'ACT Accelerator a publié un plan rapide, équitable et efficace visant à rassembler le monde autour de son objectif commun : stopper la pandémie pour tous. 

Ce plan coûtera à terme 31,3 milliards de dollars, un montant qui devra être financé au cours des 12 prochains mois pour garantir que ces outils soient développés et distribués à ceux qui en ont besoin, et qu'aucun pays ne soit laissé pour compte. 

Le coût total des travaux prévus par les partenaires de l'ACT Accelerator est inférieur aux pertes que que l'économie mondiale enregistre chaque mois.

La réponse à COVID-19 doit être mondiale. 

Le soutien apporté par 40 gouvernements, tous les États membres du G7, l'Union européenne, les Nations Unies, la CEDEAO et la majorité des États du G20, montre que les principales parties prenantes sont prêtes à travailler ensemble pour le bien commun. La pandémie a provoqué une chute du produit intérieur brut (PIB) mondial, qui devrait pousser 420 millions de personnes supplémentaires vers l'extrême pauvreté.

S'il s'agit avant tout d'une crise sanitaire, la pandémie a également entraîné une crise de l'éducation, une crise de l'emploi et de l'économie, une crise de la faim et de la pauvreté et, dans certains pays, une crise de la gouvernance et de la stabilité politique. 

Il est essentiel qu'aucun pays n'accumule les outils essentiels nécessaires pour mettre fin à la pandémie de coronavirus. Nous savons que nous ne sommes qu'au début de cette crise, et des milliards de dollars de financement supplémentaires sont nécessaires pour cette seule année

Les pandémies affectent l’humanité entière ; c’est pourquoi les institutions mondiales et les gouvernements doivent travailler ensemble pour s’assurer que les communautés à risque et les travailleurs de santé soient priorisés une fois que ces outils sont disponibles. 

En mettant nos ressources en commun et en finançant ce travail essentiel, le monde surmontera ce défi, uni.