Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Li-An Lim/Unsplash
Global Citizen LifeEnvironnement

Vous vous inquiétez pour le climat ? Voici 7 choses que vous pouvez faire

Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
Du fait des activités humaines, la faune sauvage diminue à un rythme sans précédent dans le monde entier. Les Nations Unies appellent les pays à privilégier la conservation et la restauration des habitats. Vous pouvez nous rejoindre pour passer à l'action sur des questions connexes ici.

« L'un des inconvénients d'une éducation écologique est une vie solitaire dans un monde de blessures. »

Tels étaient les mots du naturaliste américain Aldo Leopold dans son livre de 1949, A Sand County Almanac and Sketches Here and There, en réponse à la dégradation de l'environnement.

Depuis la nuit des temps, les êtres humains pleurent la destruction du monde naturel, mais ce chagrin s'est considérablement intensifié au cours des dernières années.

L'ère de l'Anthropocène, une époque marquée par l'impact considérable de l'homme sur la planète, est pleinement révolue, et le monde naturel subit des changements importants sur une base quasi quotidienne. 

La Grande Barrière de Corail, une entité sous-marine si grande qu'on peut l'observer depuis l'espace, est en train de se décomposer rapidement. Le fleuve Rio Grande, nommé ainsi en raison de sa force considérable, s'assèche pendant plus de la moitié de l'année. Le glacier Tuni, qui planait depuis longtemps comme un joyau au-dessus de La Paz, en Bolivie, a presque disparu. À cela s'ajoute le déclin des populations d'insectes, la raréfaction du krill, le sciage des défenses d’éléphants et le dépeçage des requins

Face à cette situation, les scientifiques et les défenseurs de l'environnement, qui consacrent leur vie à étudier, apprécier et protéger le monde naturel, redoublent d'efforts.

Mais qu'en est-il du reste d'entre nous : le nombre croissant de personnes « très inquiètes » face au changement climatique ? Comment pouvons-nous faire face à cette angoisse écologique croissante et redonner de l'espoir à la place ?

Voici sept conseils pour affronter ces inquiétudes et le chagrin que suscite le changement climatique.


1. Faites un don aux initiatives de conservation et de restauration

Les organisations de protection de la faune et de la flore s'efforcent de remédier aux effets du surdéveloppement et de la pollution en restaurant les habitats dégradés et en préservant les régions encore intactes. Ces organismes ont souvent du mal à lever des fonds et sont confrontés aux menaces des intérêts industriels et à l'aggravation du changement climatique. Trouvez une organisation qui se consacre à la protection d'un enjeu qui vous tient à cœur, qu'il s'agisse des éléphants, de la forêt tropicale ou d'un récif corallien, et engagez-vous en tant que bénévole. 

Vous pouvez soutenir de grandes organisations de conservation et de restauration, comme Conservation International, le Fonds mondial pour la nature et Nature Conservancy, mais aussi des organisations plus petites qui luttent pour la protection de la planète. Chaque année, les Nations Unies décernent le prix Équateur à des organisations de terrain qui luttent pour la préservation des écosystèmes locaux, des groupes qui ont un besoin urgent de financement pour poursuivre leur travail.  

Articles liés 19 janvier 2021 Les aliments du futur : 5 façons surprenantes de privilégier un régime à faible teneur en carbone

2. Soutenez les communautés autochtones 

Les peuples autochtones ont développé des pratiques et des systèmes pour vivre en harmonie avec la nature au cours de centaines et de milliers d'années. Ce n'est donc pas une coïncidence si la grande majorité de la biodiversité qui subsiste dans le monde entier se trouve sur les terres autochtones. Les communautés autochtones ont besoin de soutien, de fonds et de plaidoyer pour continuer à protéger le monde naturel. Vous pouvez aider à défendre la reconnaissance juridique des peuples autochtones sur leurs terres et leurs plans d'eau historiques, tout en faisant des dons aux organisations autochtones qui œuvrent pour la conservation et la restauration.

Parmi les organisations que vous pouvez soutenir, citons Survival International, International Work Group For Indigenous Affairs, Indigenous Environmental Network et Cultural Survival.


3. Cultivez un jardin adapté aux insectes 

Les insectes sont essentiels à la santé des écosystèmes. Toutefois, les humains ont si abondamment pulvérisé des insecticides et d'autres produits chimiques sur les pelouses, les jardins, les champs et les forêts que les insectes tels que les abeilles et les papillons ont considérablement diminué ces dernières années. Vous pouvez contribuer à inverser cette tendance à votre manière en aménageant un jardin ou en conservant sur le rebord de votre fenêtre des plantes que les insectes peuvent utiliser comme source de nourriture et de repos. Vous serez surpris de constater à quel point il est simple d'attirer les papillons et les abeilles en faisant un peu de jardinage sans produits chimiques.

Si vous vivez en ville ou si vous n'avez pas accès à un jardin, vous pouvez également rejoindre un jardin collectif de quartier. 

Articles liés 10 juillet 2017 7 alternatives écologiques aux pailles en plastique pour sauver les océans

4. Rejoignez une organisation environnementale locale

Les collectivités du monde entier se mobilisent pour protéger les habitats locaux contre la pollution, l'activité industrielle, le surdéveloppement et les effets du changement climatique. Ces associations plantent des arbres et des fleurs, organisent des manifestations et des ateliers pédagogiques, et incitent les responsables politiques à plaider en faveur d'une meilleure protection de l'environnement. Bien qu'il existe des organisations locales dans votre région, ces organisations internationales ont également des antennes dans de nombreuses communautés : National Audubon Society, Greenpeace et Waterkeeper Alliance


5. Rejoignez ou lancez une opération de nettoyage de plage ou de rivière 

Qu'ils soient jetés par la fenêtre ou enfouis dans une décharge, les déchets plastiques finissent souvent dans des plans d'eau où ils causent de graves dommages aux animaux et aux plantes marines. Si vous vivez à proximité d'un plan d'eau, vérifiez si des organisations locales ont prévu un nettoyage et donnez-leur un coup de main si vous en avez le temps. Si vous ne parvenez pas à saisir cette opportunité, invitez des amis et des membres de votre famille, mettez des gants et pataugez dans des eaux peu profondes pour ramasser les déchets plastiques et les mettre dans un sac poubelle à des fins de recyclage. 

Articles liés 19 septembre 2016 La France est le premier pays à interdire les gobelets, assiettes et couverts en plastique

6. Renseignez-vous sur la faune et la flore 

Plus vous en saurez sur les animaux sauvages, plus vous serez efficace en tant qu'activiste. L'un des meilleurs moyens d'y parvenir est de faire du bénévolat au sein d'une association de protection de l'environnement, où une personne peut vous guider. Vous pouvez aussi vous procurer des livres, faire des recherches en ligne et regarder des vidéos ou des documentaires instructifs pour vous renseigner sur un sujet environnemental particulier, puis utiliser vos nouvelles connaissances pour vous engager dans le militantisme. 


7. Réduisez votre empreinte écologique

Si le changement climatique et la perte d'habitat sont en fin de compte des problèmes structurels qui nécessitent des solutions structurelles, il existe des changements de mode de vie que vous pouvez apporter dans votre vie quotidienne et qui, lorsqu'ils sont reproduits par des millions d'autres personnes qui prennent des mesures similaires, peuvent faire la différence. Adopter un régime alimentaire à base de plantes, utiliser les transports publics et passer à des sources d'énergie renouvelables pour l'approvisionnement en énergie de votre maison peut réduire votre empreinte carbone. Vous pouvez également planter des arbres, acheter moins de vêtements et réduire la quantité de plastique que vous utilisez. 

Articles liés 11 décembre 2020 Vous souhaitez calculer et compenser votre empreinte carbone ? Il existe une application pour ça