Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Environnement

7 alternatives écologiques aux pailles en plastique pour sauver les océans

Shawn Heinrichs.for Lonely Whale

« Les pailles sont comme la porte d’entrée des plastiques », disait Dune Ives, directrice de Lonely Whale, une entreprise à but non lucratif qui s’engage à protéger les océans et la faune marine. 

Elle ne sous-entendait pas que l’utilisation des pailles mène toujours à l’utilisation de films plastiques ou de sacs plastiques. 

Elle disait simplement que l’abandon de l’utilisation de pailles en plastique mène plus facilement à une réduction de sa consommation de plastique générale. Ceci permet aussi de réfléchir à l’impact qu’a le plastique sur l’environnement, et tout particulièrement les océans.

Agissez dès maintenant : Appel aux gouvernements à signer la Charte pour le changement

Le taux de pollution plastique dans les océans est tout simplement ahurissant. On estime qu’entre 8 et 11 millions de tonnes de plastiques sont jetés dans les océans chaque année, ce qui équivaut à vider un camion-poubelle d’ordures dans les océans chaque minute. 

La personne moyenne n’est pas vraiment au courant de la pollution des océans, selon Mme Ives. 

« [Quand nous parlons d’environnement], nous avons tendance à nous focaliser sur les problèmes terrestres, et pourtant nous avons autant, si ce n’est plus d’impact sur la propreté des océans, affirme-t-elle. Mais c’est loin de nous, c’est si loin, et inaccessible pour une grande majorité de la population, que nous n’y pensons plus, ne comprenons même pas vraiment ce qu’il se passe. »

En lire plus : 7 grandes victoires dans la lutte contre le plastique en 2018

Les pailles peuvent paraître un objectif assez aléatoire, mais les États-Unis à eux seuls utilisent 500 millions de pailles par jour. La plupart d’entre elles finissent dans l’océan, causant la coagulation des rives et formant des gyres épais. 

Les animaux marins les confondent pour de la nourriture provoquant des blessures ou même la mort, quand ingurgitées, comme dans le cas de cette tortue dont la souffrance a fait un bad buzz énorme. Et les pailles en tout genre (à cocktail, pliables, les touillettes, etc.) se décomposent petit à petit et deviennent des microplastiques, relâchant des toxines qui recouvrent au fur et à mesure les fonds marins. 

Quand on prend une vision d’ensemble, on se rend compte que la réduction de consommation de pailles serait une résolution efficace pour l’assainissement des océans. 

En lire plus : Le premier ministre Trudeau et le président Macron partenaires dans la lutte au changement climatique

C’est pour cela que Lonely Whale a lancé une campagne ayant pour objectif d’empêcher la décharge de 500 millions de pailles dans les océans en 2017. 

Le nom de la campagne ? #StopSucking (« Arrête d’être nul » : jeu de mots sur le double sens du mot « sucking » : aspirer, ici avec une paille/expression « to suck » : être nulle, mauvais à quelque chose)  

Cette campagne pousse des restaurants, bars, stades, marques et plus encore à limiter leur utilisation de pailles en plastique et à passer à des alternatives plus durables. 

En lire plus : Selon un rapport, la Terre aura besoin de 5 millions d’années pour récupérer

Et ils défient des individus à se commettre à un style de vie sans plastique.

« Ce que nous voulons vraiment faire c’est amener un peu de légèreté au problème de sorte à créer un dialogue, Mme Ives explique. Il y a si peu de choses qu’un individu peut vraiment faire pour l’assainissement des océans, tout cela en garantissant un résultat palpable. »

« Les pailles sont vraiment cet objet que chacun peut refuser quotidiennement, sans que cela ne soit contraignant, ajoute-t-elle. Ce n’est pas si compliqué de renoncer aux pailles. »

Alors, comment pouvez-vous arrêter d’utiliser les pailles en plastique définitivement ? 

Voici sept alternatives.

1. Les pailles en bambou 

Elles sont légères, réutilisables et ne contiennent aucun chimique ou colorant. Les pailles Brush With Bamboo sont faites de la tige du bambou et se lavent facilement. 

2. Les pailles en paille 

Plus qu’un jeu de mots, c’est aussi une bonne alternative aux pailles en plastique, surtout pour les bars et restaurants cherchant un design plus classe, selon ce Kickstarter.

3. Les pailles en papier 

Voici des pailles à usage unique pouvant remplacer celles en plastique. Les Aardvark Straws durent assez longtemps pour ne pas se décomposer dans votre verre et sont aussi 100 % compostables. 

4. Les pailles en acier 

Les pailles en acier comme celles-ci de chez Eco at Heart sont durables, faciles à laver, et peuvent être emportées dans votre sac sans aucun problème de taches. 

5. Les pailles en verre 

Les pailles courbées en verre de chez Be Organic sont plus faciles d’utiliser que celles qui sont droites, car vous n’aurez pas à pencher votre verre. Ces pailles sont fabriquées à Bali et appuient les efforts de nettoyage du plastique local. 

6. Les bouteilles et tasses réutilisables avec paille 

Les bouteilles et thermos avec pailles et couvercles réutilisables permettent de réduire notre consommation de pailles (et couvercles) plastiques facilement. 

7. Pas de paille 

Souvent, les pailles sont loin d’être indispensables, car on peut boire directement du verre. Les couvercles conçus pour qu’une paille y soit insérée ne facilitent pas la tâche (pour les thés glacés, par exemple), mais les marques peuvent développer des couvercles qui ne nécessitent pas de paille. Starbucks, par exemple, vient de tester un nouveau type de couvercle qui ne nécessite pas de paille pour leurs boissons froides, et ceci marche tout aussi bien. Je sais de quoi je parle, car j’ai moi-même testé ces derniers.