Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Firefighters try to extinguish a wildfire in Palma d'Ebre, near Tarragona, Spain, June 27, 2019.
Jordi Borras/AP
ActuDéfendre la planète

L’Europe fait face aux sécheresses les plus graves depuis 2100 ans


 Pourquoi les Global Citizens devraient-ils s'en préoccuper ?
Tandis que le réchauffement climatique s’accentue, les sécheresses, les vagues de chaleur et autres événements météorologiques extrêmes ne feront que s’intensifier. Les Nations unies exhortent les Etats à parvenir à un niveau zéro d'émission nette de gaz à effet de serre afin d’atténuer les effets du changement climatique. Vous pouvez vous joindre à nous et passer à l'action ici pour protéger la planète. 

Les sécheresses qui ont sévi en Europe centrale ces dernières années ont été les plus graves que la région ait connues en 2 110 ans, selon une nouvelle étude de l'université de Cambridge.

L'équipe de chercheurs a étudié les données des cercles des arbres dans 147 chênes européens vivants et morts, ce qui leur a permis de mieux comprendre les conditions de l'eau et celles nécessaires à la photosynthèse depuis deux millénaires. Ils ont constaté que bien qu’il y ait eu des périodes de sécheresse prolongées au cours de cette période, l'Europe est aujourd’hui une région beaucoup plus aride.

Les chercheurs ont également constaté que les épisodes de sécheresses dévastatrices, qui ont commencé en 2015, sont sans précédent – ce qui corrobore, de manière inquiétante, le réchauffement climatique.

"Nous sommes tous conscients des étés exceptionnellement chauds et secs que nous avons vécu ces dernières années, mais nous devions recréer avec précision les conditions historiques pour voir comment ces températures extrêmes récentes peuvent être comparées à celles des années précédentes," a déclaré Ulf Büntgen, professeur au sein du département de géographie de l'université de Cambridge et auteur principal du rapport, dans un communiqué.

"Nos résultats indiquent que ce que nous avons vécu au cours des cinq derniers étés est extraordinaire pour l'Europe centrale, en termes d'épisodes de sécheresse,” a-t-il ajouté.

Articles liés 23 février 2021 Comment allons-nous relancer l'action mondiale en faveur du climat ?

La nouvelle étude, publiée dans la revue scientifique Nature Geoscience, montre également comment le réchauffement climatique affecte notre vie quotidienne

En 2015, de graves sécheresses et vagues de chaleur ont sévi à travers l'Europe, entraînant une baisse de la production agricole, une intensification des incendies de forêt, une diminution des sources d'eau douce et des centaines de décès prématurés. 

Au cours des 15 dernières années, l'Europe a connu cinq étés si extrêmes qu'ils ne se seraient produits qu'une fois tous les 500 ans s’ils n'étaient pas induits par le changement climatique.

Articles liés 9 février 2021 Vous vous inquiétez pour le climat ? Voici 7 choses que vous pouvez faire

Les auteurs ont déclaré que les modifications de la circulation du courant-jet affectaient les conditions météorologiques et climatiques à travers la planète. À mesure que les calottes glaciaires et les glaciers fondent au Groenland et dans l'Arctique, à titre d’exemple, d’importantes quantités d'air froid et d'eau sont déversées dans l'atmosphère, diluant le courant du golfe dans l'océan Atlantique, selon le New York Times.

Les gaz à effet de serre absorbent ainsi une quantité exponentielle de chaleur dans l'atmosphère, provoquant une hausse des températures sur la planète et faisant fondre les régions polaires. 

“Le changement climatique ne signifie pas qu’il fera plus sec partout : certains endroits peuvent devenir plus humides ou plus froids, mais les conditions extrêmes deviendront plus fréquentes, ce qui pourrait être dévastateur pour l’agriculture, les écosystèmes et les sociétés dans leur ensemble”, a déclaré l’auteur principal, Ulf Buntgen.

Les auteurs de l'étude ont averti que l'aggravation des sécheresses menaçait les arbres, qui permettent de maintenir un équilibre des écosystèmes, en fournissant de la nourriture, un abri et une pléthore de formes de soutien. 

Si les arbres n’ont pas assez d’eau, ils deviennent plus sensibles aux parasites, aux maladies et aux incendies, et lutte pour se développer – un phénomène déjà enclenché en Europe.

"Nous avons constaté une forte baisse après des siècles de déclin lent et significatif, ce qui est particulièrement alarmant pour l'agriculture et la foresterie", a déclaré le co-auteur, Mirek Trnka, professeur au centre de recherche CzechGlobe de Brno, dans un communiqué.

“Le dépérissement sans précédent des forêts dans une grande partie de l’Europe centrale corrobore nos résultats.”

Articles liés 28 janvier 2021 Thomson Reuters Foundation Selon un rapport de l'ONU, 64 % de la population mondiale considère le changement climatique comme une urgence