Cette organisation française anonyme combat les théories anti-vaccins

Auteur: Jacky Habib

Courtesy of Les Vaxxeuses

Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
L'Objectif mondial n°3 des Nations Unies vise à garantir à chacun, partout, l'accès à la santé et au bien-être. L'accès aux vaccins de routine contribue à protéger les personnes les plus vulnérables contre les maladies évitables. Rejoignez Global Citizen pour passer à l'action sur cette question et bien plus encore ici.

Lorsque le gouvernement français a annoncé une augmentation du nombre de vaccins obligatoires pour les enfants en 2017, cela a suscité l'indignation des personnes sceptiques à l'égard des vaccins, de plus en plus nombreuses dans le pays.

À l'époque, seuls trois vaccins — contre la diphtérie, le tétanos et la polio — étaient obligatoires pour inscrire les enfants dans les crèches, les écoles et les colonies de vacances. Cette nouvelle annonce prévoyait que les vaccins contre l'hépatite, la grippe et la rougeole — qui jusqu'alors étaient simplement « recommandés » — deviennent également obligatoires. 

La France a le plus faible niveau de confiance dans les vaccins au niveau mondial, une personne sur trois dans le pays estimant que la vaccination n'est pas quelque chose de fiable.

Alors que la population exprimait son opposition à la décision du gouvernement, certains francophones comme Michel* ont appris l'existence du mouvement anti-vaccins et de ses adeptes, connus sous le nom d'anti-vax.

Michel, un père de famille et un citoyen inquiet, a contacté une organisation de vaccination qu'il a trouvée sur Facebook, proposant de se porter volontaire pour aider à informer les gens sur les vaccins. Il s'est ensuite rendu compte qu'il s'agissait d'un groupe opposé à la vaccination.

« À première vue, le groupe a l'air très officiel. C'est très délicat, a déclaré Michel à Global Citizen. Si vous vous y rendez et que vous vous renseignez sur les vaccinations, vous pensez obtenir des informations officielles, mais c'est le contraire. »

Articles liés 21 décembre 2020 Son fils est décédé de la grippe. Aujourd’hui, cette mère veut éviter que d’autres vivent la même tragédie

Les administrateurs du groupe ont essayé de persuader Michel que les vaccins étaient dangereux. Lorsqu'il a refusé de céder, ils l'ont exclu, mais pas avant qu'il n'ait pris contact avec une autre personne du groupe partageant les mêmes idées.

Ensemble, ils ont décidé de créer Les Vaxxeuses, un groupe anonyme qui fournit des informations factuelles sur les vaccins et qui s'adresse au grand public par l'intermédiaire de ses pages Facebook et Twitter.

Alors que ces pages commençaient à prendre de l'ampleur, les fondateurs ont commencé à recevoir des messages d'autres activistes en ligne qui avaient été expulsés des groupes anti-vaccination et qui voulaient rejoindre Les Vaxxeuses. En quelques mois, les deux activistes sont devenus une équipe de 15 bénévoles, qui gère désormais la présence en ligne du groupe et fait participer des francophones du monde entier à des conversations sur la vaccination.

Les Vaxxeuses.pngFrance has the lowest levels of trust in vaccines globally as 1 out of every 3 people in the country believe that immunization is unsafe. Les Vaxxeuses is anonymous group that provides evidence-based information about vaccines through social media.
Image: Courtesy of Les Vaxxeuses

Le groupe partage ce que Michel appelle « le pire de ce que l'on trouve sur les pages anti-vax ». Les modérateurs des Vaxxeuses prennent des captures d'écran des conversations anti-vaccins en ligne et les retransmettent, en utilisant l'humour comme tactique pour dissiper les croyances allant à l'encontre de la science. 

« Il y a beaucoup de théories drôles. Certains disent que la Terre est plate. C'est drôle et ça s'arrête là. Il n'y a pas de mal à y croire, a déclaré Michel. Mais les anti-vax sont différents. Ce qu'ils font est dangereux. Il existe un risque réel. »

Malgré la disponibilité d'un vaccin sûr et efficace, la France a connu une recrudescence des épidémies de rougeole et d'oreillons ces dernières années en raison de la montée des préjugés contre les vaccins. Selon les chiffres officiels, plus de 24 000 cas de rougeole ont été signalés en France entre 2008 et 2016. Cela a entraîné 1 500 complications graves et 10 décès. 

Articles liés 21 décembre 2020 Comment une journaliste a utilisé ses compétences pour persuader les réticents aux vaccins au Nigéria

« Si la couverture vaccinale devient trop faible, il y a un risque réel... et qui sera blessé ? Les personnes les plus faibles de notre société, à savoir les bébés, les personnes âgées et les [malades] », a déclaré Michel.

Les messages sur la page des Vaxxeuses touchent environ 150 000 personnes chaque semaine dans les pays francophones, notamment en France, en Belgique, en Suisse et au Canada. Derrière le groupe se trouve une équipe de 15 personnes modératrices âgées de 30 à 60 ans.

Depuis la création du groupe en 2017, Michel a déclaré qu'une poignée de personnes ont fait savoir que leur point de vue sur les vaccins avait changé grâce aux Vaxxeuses. Plus souvent, il reçoit des messages de personnes qui cherchent des ressources pour aider à persuader leurs amis ou leur famille de l'importance des vaccins. 

LesVaxxeuses_VaccineActivist_001.jpgPosts on the Les Vaxxeuses page reach around 150,000 people every week in French-speaking countries including France, Belgium, Switzerland, and Canada. Behind the group is a team of 15 moderators who range from 30 to 60 years of age.
Image: Courtesy of Les Vaxxeuses

Michel, qui travaille à domicile, laisse toujours la page des Vaxxeuses ouverte dans un onglet de son navigateur. Il garde un œil sur les commentaires tout au long de la journée, qu'il soit en déplacement ou devant la télévision, consacrant environ trois à quatre heures par jour à ce travail bénévole. 

Il n'aurait pas voulu qu'il en soit autrement. 

« Le mouvement anti-vaxx est quelque chose que nous jugeons très dangereux et il faut le combattre. Personne ne le fait, donc nous le faisons », a-t-il déclaré.

L'une des modératrices, Theresa*, est une biologiste qui a rejoint l'équipe il y a deux ans, attirée par le « très faible niveau de connaissances scientifiques dans la population générale ».

« Le public a l'impression que les scientifiques sont des personnes dangereuses et je ne me considère pas dangereuse pour qui que ce soit », a-t-elle déclaré à Global Citizen.

Articles liés 30 novembre 2020 Après avoir contracté une maladie infectieuse, cette mère s'est engagée en faveur de la vaccination

Theresa, qui assure l'exactitude des informations partagées par Les Vaxxeuses, craint que la désinformation sur les vaccins contre la COVID-19 n'entraîne une diminution de l'utilisation du vaccin, ce qui prolongera les effets sanitaires, sociaux et économiques de la pandémie. 

« Je souffre vraiment d'être chez moi pendant le confinement. Nous ne pouvons pas vivre comme ça, a-t-elle déclaré. Honnêtement, je suis terrifiée. Je suis vraiment terrifiée. »

Avant la COVID-19, on estimait que les vaccins permettaient de sauver 2 à 3 millions de personnes chaque année. Les programmes de vaccination de routine ont été particulièrement efficaces pour réduire les taux de mortalité infantile, car davantage d'enfants sont protégés contre des maladies comme la rougeole, la pneumonie, le choléra et la diphtérie.

*Les Vaxxeuses sont un groupe anonyme qui protège l'identité des personnes qui en font partie afin d'éviter les commentaires négatifs de la communauté hostile aux vaccins. Les noms des modérateurs ont été changés pour protéger leur identité. 


Si l’année 2020 nous enseigne quelque chose sur la santé mondiale, c’est bien l’importance de la vaccination. « World's Best Shot » est une série de témoignages de gens qui se dévouent corps et âme pour faciliter la vaccination partout dans le monde.