Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Courtesy of TIME
Citoyenneté

TIME désigne le premier « enfant de l'année », une scientifique de 15 ans qui s'attaque à des problèmes sociaux


Pourquoi les Global Citizens devraient se préoccuper
Les jeunes sont les futurs dirigeants du monde, et les plus grands problèmes de la société seront entre leurs mains. Pour atteindre les objectifs mondiaux des Nations Unies, il faut donner aux jeunes activistes les ressources et le soutien nécessaires pour réussir.  Vous pouvez nous rejoindre en passant à l’action sur ces questions ici

Gitanjali Rao n'a peut-être que 15 ans, mais elle a déjà amélioré la vie de milliers de personnes.

Grâce à son génie technologique, la jeune scientifique de Lone Tree, dans le Colorado, a créé des inventions impressionnantes qui traitent de problèmes tels que l'eau polluée, le cyberharcèlement et la dépendance aux opiacés.

Jeudi, le magazine TIME a annoncé que Gitanjali Rao serait l'enfant de l'année 2020, un honneur qui récompense les leaders de la jeune génération américaine. Sélectionnée parmi plus de 5 000 Américains âgés de 8 à 16 ans, elle est devenue la première à recevoir le titre d'enfant de l'année.

« S'il y a une chose que vous devez savoir sur moi, c'est que je suis une personne très curieuse, a-t-elle déclaré dans un entretien avec Angelina Jolie, actrice et cinéaste récompensée par un Academy Award, qui est également rédactrice en chef du magazine TIME et envoyée spéciale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). J'aime en apprendre plus sur l'environnement, l'écologie ; tout m'intéresse vraiment. »

Sa curiosité n'est cependant pas la seule raison qui fait d'elle un prodige. Selon elle, la science n'est pas seulement une question de connaissance et d'innovation, mais aussi une question de « positivité et de solidarité dans le monde où nous vivons ».

Dès son plus jeune âge, elle a compris le potentiel de la science et de la technologie pour créer un changement social et améliorer la vie des gens, et c'est cette volonté de mettre un sourire sur le visage des autres qui a renforcé sa passion pour l'innovation.

« Je ne peux pas voir un monde rempli de gentillesse sans que la science et la technologie ne soient en jeu », a-t-elle déclaré.

À 10 ans, l'adolescente a décidé de faire des recherches sur la technologie des capteurs à nanotubes de carbone, un moyen de détecter les produits chimiques dans l'eau. Préoccupée par la crise de l'eau à Flint, elle a voulu inventer un petit appareil mobile que les gens pourraient utiliser pour détecter le plomb dans l'eau potable.

Son appareil, nommé Tethys en l'honneur de la déesse grecque de la mer, lui a valu le titre de « America's Top Young Scientist » (meilleur jeune scientifique d'Amérique) dans le cadre du Discovery Education 3M Young Scientist Challenge de 2017. Il est actuellement développé en un prototype qui pourrait être mis sur le marché. La jeune scientifique espère qu'il deviendra un appareil peu coûteux et précis que les habitants des pays en développement pourront utiliser pour identifier le contenu de leurs eaux. 

La jeune fille a également utilisé ses compétences pour s'attaquer à un problème qui concerne tout particulièrement les jeunes générations comme la sienne, qui ont grandi avec l'internet ancré dans leur vie quotidienne. En utilisant la technologie de l'intelligence artificielle, elle a créé Kindly, une application et une extension Chrome qui détecte le vocabulaire du harcèlement électronique. 

Articles liés 30 avril 2019 4 jeunes qui ont été inspirés par le mouvement de Greta Thunberg

« Vous tapez un mot ou une phrase, et il est capable de détecter si c'est du harcèlement, ce qui vous donne la possibilité de le modifier ou de l'envoyer tel quel, a-t-elle expliqué. Le but n'est pas de punir. En tant qu'adolescente, je sais que les adolescents ont parfois tendance à s'emporter. Au contraire, cela vous donne l'occasion de repenser à ce que vous dites afin de savoir quoi faire la prochaine fois. »

Aujourd'hui, alors qu'elle continue à développer Tethys and Kindly, elle travaille également sur un produit qui aide à diagnostiquer la dépendance aux opiacés sur ordonnance en se basant sur la production de protéines d'un certain gène. 

En plus de travailler sur ses propres inventions, l'adolescente s'est engagée à partager son processus d'innovation : « observer, faire du brainstorming, rechercher, construire, communiquer » avec d'autres jeunes.

Articles liés 17 août 2020 Priya Prakash, lauréate du Cisco Youth Prize, explique comment ce prix lui a permis de rêver plus grand

Elle s'est associée à des écoles rurales, des musées, des jeunes filles dans des organisations du secteur des sciences, de la technologie et de l'innovation, ainsi qu'à des organisations plus importantes à Shanghai et à Londres pour organiser des ateliers sur l'innovation. Elle a récemment atteint son objectif d'encadrer 30 000 étudiants, une réalisation qui n'est pas seulement personnelle, mais qui a aussi un impact sur l'ensemble de l'humanité. 

« Les étudiants avec lesquels je travaille ne savent tout simplement pas par où commencer, a déclaré Gitanjali Rao à Angelina Jolie. Je pense que si vous leur donnez cette étincelle dont ils peuvent ensuite tirer parti, alors cela change tout. Cela signifie qu'une personne de plus dans ce monde veut trouver des idées pour résoudre des problèmes. »

Cette communauté croissante de jeunes innovateurs sera essentielle pour résoudre des problèmes complexes et de longue date, comme le changement climatique et la santé mondiale, qui persisteront sans aucun doute, voire s'aggraveront, pour les générations à venir.

Time Kid of the Year Gitanjali Rao FullImage: Courtesy of TIME

Sans surprise, la jeune prodige comprend cette urgence et reconnaît que le moment est venu d'agir : « Ce travail sera bientôt entre les mains de notre génération, donc si personne d'autre ne le fait, je le ferai. »

Le magazine TIME annoncera bientôt sa personnalité de l'année 2020 dans une émission spéciale diffusée le 10 décembre à 22 heures (heure de l'Est) sur NBC. Le titre sera attribué à « la ou les personnes qui ont le plus influencé l'actualité et notre vie, pour le meilleur ou pour le pire, et qui ont incarné ce qui était important dans l'année, pour le meilleur ou pour le pire. » L'année dernière, Greta Thunberg, alors âgée de 16 ans, est devenue la plus jeune personne à recevoir ce titre.