Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Citoyenneté

Cette fille de 17 ans photographie les sans-abris — et les photos sont extraordinaires

Teen photographer homeless peopleImage: Instagram/ldenbokphotography

« Je me souviens de la première fois, j'étais très nerveuse. Après ça, je me suis rendue compte que ce n'était pas vraiment ce que je pensais, a dit Leah Denbok à CBC à propos de prendre des photos des sans-abris. C’est vraiment comme photographier toute autre personne parce qu’ils ne sont pas différents de nous ».

Leah a pris environ 70 photos des sans-abris jusqu’à présent. Quarante d’entre elles, avec leurs histoires accompagnantes, seront présentées dans son premier livre intitulé « Nowhere to Call Home ». Il sera publié à l’automne. Tous les profits du livre de Leah reviendront au Centre de mission de Barrie Bayside.

Il y a environ trois ans, la photographe de 17 ans a décidé de prendre des photos des sans-abris avec l’aide de son père, Tim Denbok. Ils paient leurs modèles 10 $. Tim dit qu’il pense qu’ils ont eu l’idée de commencer cette série après qu’ils ont vu les oeuvres du photographe britannique Lee Jeffries. Il pense aussi que Leah a été fortement influencée par l’histoire de l’enfance de sa mère.

La mère de Leah, Sara Denbok, a été retrouvée par un policier dans les rues de Kolkata, en Inde, à l’âge de 3 ans. Elle a été amenée à l’orphelinat de Mère Teresa, où elle a vécu pendant deux ans avant d’être adoptée par Eldon et Audrey Bell de Stayner, Ont.

« J’ai connu cette histoire toute ma vie, a dit Leah à propos de l’enfance de sa mère. Et en sachant que ma propre famille était dans cette situation... c’est une affaire très personnelle ».

Elle espère que son livre mettra en lumière l’itinérance, mais aussi qu’il humanisera la population des sans-abris.

Au Canada, au moins 235 000 personnes souffrent d’itinérance au cours d’une année, et 35 000 personnes en font l’expérience chaque nuit, selon l’Observatoire canadien sur l’itinérance.

Leah espère que les gens à travers le monde verront ses photos et qu'elles auront un grand impact sur les gens.

"Catherine with a C" Toronto homeless

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

Homeless project

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

Homeless Project: Londa

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

William - homeless project

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

Homeless Series: Lucy

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

Homeless Series:

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

Homeless Series: Dorrein

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

New York City homeless

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on

New York City Homeless

A post shared by Lia Denbok (@ldenbokphotography) on