Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Filles et Femmes

Les femmes passent près de 10 fois plus de temps que les hommes à effectuer des activités de soins non rémunérées : rapport

Pourquoi les Global Citizens devraient s’en préoccuper
Afin d’atteindre l’Objectif de développement durable n° 5 concernant l’égalité des sexes, les hommes doivent devenir actifs dans les activités de soins non rémunérées, non seulement pour devenir de bons pères, mais aussi pour aider à libérer le potentiel des femmes. Joignez-vous à Global Citizen et passez à l’action dès maintenant

Selon un rapport rendu public à la conférence Women Deliver à Vancouver, à travers le monde, les femmes passent près de 10 fois plus de temps que les hommes à effectuer des activités de soins ou du travail domestique non rémunéré.

Le rapport, intitulé « State of the World’s Fathers », a été réalisé par une organisation qui œuvre pour l’égalité des sexes, Promundo, en collaboration avec Dove Men+Care. Ce rapport s’est particulièrement intéressé au temps passé aux activités de soins non rémunérées entre les hommes et les femmes, par exemple s’occuper des enfants et des membres de la famille et s’atteler aux tâches domestiques.

Dans le rapport, 85 % des pères ont déclaré qu’ils feraient tout leur possible pour s’impliquer pour s’occuper de leur nouveau-né — mais les résultats ont montré qu’ils en font encore beaucoup moins que les mères.

Agissez dès maintenant : Remercions le Canada d’avoir renforcé son leadership en matière de santé et de droits reproductifs !

« Nous n’avons fait que très peu de progrès, a déclaré Gary Barker, président et PDG de Promundo, lors d’une conférence de presse. Les hommes ont augmenté de sept minutes le temps qu’ils consacrent aux activités de soins non rémunérées. »

Les chercheurs ont recueilli des données en Argentine, au Brésil, au Canada, au Japon, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ils ont calculé que si les femmes consacraient 50 minutes de moins par jour aux activités de soins non rémunérés, et les hommes 50 minutes de plus, les pays à revenu moyen et supérieur verraient un grand impact sur l’égalité en ce qui concerne les activités de soins non rémunérés.

M. Barker a ajouté que non seulement dans aucun pays les hommes ne participent à 50 % des activités de soins non rémunérés, mais aucun pays ne s’est officiellement engagé à travailler pour améliorer ces chiffres. C’est pourquoi Promundo a lancé le Men Care Commitment for Governments cette semaine avec le soutien de Women Deliver.

Articles liés 5 juin 2019 Selon un rapport, 60 % des jeunes femmes pensent qu’elles doivent travailler plus que les hommes pour gagner le respect

Le MenCare Commitment demande des engagements de la part des gouvernements pour améliorer les congés parentaux, les soins aux enfants, les politiques de santé, les campagnes de communication et la collecte de données. Promundo espère qu’au moins 50 gouvernements y adhéreront et attend des employeurs et de la société civile qu’ils s’engagent également en faveur du changement.

Ce rapport a identifié trois obstacles majeurs qu’il convient de surmonter si l’on veut que les hommes jouent un rôle plus actif dans les activités de soins non rémunérés. Tout d’abord, il n’y a pas suffisamment de congés de paternité payés et, lorsqu’ils sont disponibles, ils ne sont pas suffisamment utilisés.

Selon le rapport, seuls 48 % des pays dans le monde offrent des congés de paternité payés et lorsqu’ils sont disponibles, ils ne durent parfois que quelques jours. De plus, moins de la moitié des pères ont pris autant de temps qu’ils en avaient le droit.

« Nous avons constaté que lorsque les hommes sont impliqués dès le début, ils deviennent plus aidants au cours de la vie de leur enfant et le congé de paternité profite vraiment à tous », a déclaré lors d’une conférence de presse Molly Kennedy, chef de marque senior chez Dove Men+Care. 

Le rapport souligne le stéréotype existant selon lequel les femmes sont de meilleures pourvoyeuses de soins, combiné à des normes de genres restrictives. Le rapport note que les hommes comptent généralement beaucoup plus sur leurs partenaires féminins pour obtenir des connaissances et des informations sur le rôle parental.

Enfin, le rapport souligne le manque de sécurité économique et du soutien du gouvernement pour les parents et tous ceux qui prodiguent des soins. Jusqu’à 76 % des mères et 59 % des pères ont cité les obstacles financiers comme raison principale de ne pas prendre davantage de congés parentaux.

Articles liés

Brian Heilman, chargé de recherche senior de Promundo, a dit qu’il espère que chacun pourra voir ses propres histoires et souhaits reflétés dans ce rapport.

« Il ne s’agit pas d’un sujet scientifique distant auquel aucun d’entre nous ne peut s’identifier, a déclaré M. Heilman lors de la conférence de presse. Il s’agit de la vraie matière du cœur, une matière à laquelle nous pensons et avec laquelle nous interagissons tous les jours. »