Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Santé

Ces 7 influenceurs sensibilisent les adolescents canadiens à la COVID-19


Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
Global Citizen fait campagne sur les Objectifs globaux des Nations Unies, dont l'objectif n° 3 pour la santé et le bien-être de tous. Pour atteindre cet objectif, il est essentiel de sensibiliser le public aux problèmes de santé les plus urgents, y compris la COVID-19. Vous pouvez passer à l'action et encourager tous les Canadiens à se protéger contre la pandémie ici.

Alors que le nombre d'infections à la COVID-19 continue d'augmenter au Québec et dans le reste du Canada, les autorités ont pris des mesures décisives pour sensibiliser l'un des publics les plus difficiles à atteindre, à savoir les adolescents.

En collaboration avec une équipe de sept influenceurs canadiens, le gouvernement du Québec a mis au point une campagne de sensibilisation unique en son genre qui recourt aux médias sociaux pour encourager les adolescents à porter un masque, a rapporté Radio-Canada.

Avec un nombre total de 720 000 abonnés Instagram, Emma Verde, Alice Morel-Michaud, Alex L'Abée, Kimberly Denis, Sarah-Maude Beauchesne, Emile Roy et Marianne Plaisance utilisent leurs plateformes pour partager des messages et s'assurer que les adolescents fassent leur part pour se protéger de la COVID-19.

Si la plupart des Canadiens font confiance aux informations sur la santé provenant de sources officielles, les personnes âgées de 13 à 17 ans ont une façon bien différente de consulter les nouvelles. Selon un récent sondage, les adolescents canadiens dépendent fortement de YouTube et des plateformes de médias sociaux pour se tenir au courant de l'actualité. 

« C'est un problème auquel tout le monde fait face, les entreprises autant que le gouvernement : celui de rejoindre les jeunes, a déclaré Bernard Motulsky, professeur en communication à l’UQÀM, à Radio Canada. [Ils] sont moins scotchés devant leur télévision et [ils] ne lisent pas forcément les médias, même sur le web. »

Les influenceurs ont donc potentiellement le pouvoir de façonner les perceptions pour une bonne cause.

Une idée qui résone chez la Youtubeuse Emma Verde : « Depuis le début de la pandémie, je sens que j'ai une responsabilité de suivre les mesures comme tout le monde et de le montrer aux gens qui me suivent », a-elle-dit à Radio-Canada.

Sur son compte Instagram, la Montréalaise a partagé une photo d'elle-même portant un masque tout en encourageant les autres à en faire autant.

D'autres, comme Mme Beauchesne, ont opté pour de courts messages rappelant la nécessité de maintenir une distance d'au moins deux mètres avec les autres, conformément aux directives de Santé Canada.

🔺Allô la gang !🔺 Peut-être que comme moi, tu fais de l’anxiété depuis l’alerte rouge. C’est facile de rester dans sa tête et de se faire de grands scénarios de films épeurants, surtout quand on est confiné comme on l’est. On ne peut pas se donner de câlins. On ne peut pas se réconforter en se flattant le dos. En se partageant un nachos au four. En se faisant des partys pyjama dans le salon. En regardant un film d’amour (genre The Notebook, classique) en sardines sur le divan. Moi, je m’ennuie déjà de mes chums de filles, de leurs rires, de leur parfum, de leur tendresse, je m’ennuie de les coller quand ça feel pas (souvent, je suis hypersensible), de leur faire des queues de poisson, de leur emprunter du linge pour les occasions spéciales. Mais il faut tenir le coup, faire des FaceTimes, s'envoyer des photos de notre chat qui dort, s’écrire des lettres, même ! Garder contact sans se rassembler, surtout. Mais on se prive de toute cette chaleur humaine pour de vraies bonnes raisons. Pour ta santé, celle de ta famille, de tes amis. Pour ton éducation, ton diplôme, tes rêves, ton avenir. Aimons-nous de loin ou à deux mètres. On se serrera dans nos bras de notre plus fort quand le virus sera derrière nous. #pub #maisçavientducoeuraussi

Une publication partagée par Sarah-Maude Beauchesne ✍🏻🍴🦕 (@lesfourchettes) le

Ce n'est pas la première fois qu'une province s'associe à des personnes influentes dans la lutte contre la COVID-19.

En août, les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique ont fait appel à plusieurs personnalités des médias sociaux à la suite d'une recrudescence des cas de COVID-19 chez les jeunes. Des athlètes et des musiciens, tels que la chanteuse Cœur de Pirate, ont également prêté main forte au gouvernement Legault pour encourager les jeunes à rester chez eux en mars.

Si cette nouvelle campagne a été quelque peu critiquée et que sa portée est difficilement mesurable, Mme Verde et ses collègues espèrent qu'elle contribuera au moins à atténuer l'impact de la pandémie sur les Canadiens.

« Honnêtement, je ne sais pas si ça marche, a interrogé Mme Verde. Moi, je fais le message parce que je veux faire ma part. »

Pour plus d'informations sur la façon dont les adolescents et les jeunes peuvent contribuer à ralentir la propagation de la COVID-19, consultez les ressources énumérées sur le site du gouvernement du Canada. Vous pouvez également passer à l'action ici pour aider les Canadiens à rester en bonne santé et à les sensibiliser à l'importance du port du masque.