Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Citoyenneté

5 protestations pacifiques qui ont conduit à un changement

Les positions pacifiques contre l’inégalité des droits civiques ont été couronnées de succès tout au long de l’histoire et les mouvements non violents peuvent conduire à des changements systémiques significatifs. Plusieurs moments marquants peuvent servir de guide et nous montrer comment agir afin d’obtenir l’égalité pour tous lors de ces temps tumultueux.

Voici cinq manifestations pacifiques qui ont conduit à des changements sociaux et politiques positifs.


La marche du sel

Pendant la période de transition entre la saison des pluies et la saison sèche de 1930, le Mahatma (Mohandas) Gandhi a mené une protestation pacifique contre la loi britannique imposant qu’aucun Indien ne puisse collecter ou vendre du sel dans le pays. Suivi par des dizaines de personnes, Gandhi a marché plus de 380 kilomètres, conduisant les manifestants à la mer d’Arabie pour ramasser une petite poignée de sel dans les eaux boueuses de la mer.

Dix-sept ans plus tard, après cet acte pacifique, mais provocateur, l’Inde a obtenu son indépendance de la Grande-Bretagne.


« La non-violence est une force très puissante si elle est bien comprise et utilisée. » — Mohandas Gandhi

La parade des suffragettes

Le message : « Demander la liberté n’est pas un crime », est toujours d’actualité. Des manifestations pacifiques comme le défilé du suffrage de 1913 ont fait entendre la voix de plus de 5 000 femmes courageuses qui se sont prononcées en faveur du droit à une participation politique égale. Cette protestation peut nous rappeler que des actes pacifiques ont le pouvoir de changer le système.

« Nous sommes ici, non pas parce que nous sommes des contrevenantes; nous sommes ici dans nos efforts pour devenir des législateurs. »Emmeline Pankhurst

La grève des raisins à Delano

Cesar Chavez a plaidé en faveur de boycottages pacifiques, de protestations et d’une grève de la faim éreintante, mais non violente de 25 jours qui a conduit à des changements législatifs pour mettre fin à l’exploitation abusive des travailleurs agricoles américains à la fin des années 60. Il a mené une grève de cinq ans à Delano, en Californie, réunissant plus de 2 000 agriculteurs pour exiger le salaire minimum principalement pour les travailleurs agricoles philippins sous-payés et surmenés. Plus de 17 millions d’Américains ont ainsi boycotté le raisin californien, ce qui a permis d’obtenir des syndicats, de meilleurs salaires et la sécurité pour les travailleurs agricoles.

« Je suis convaincu que le véritable acte de courage, l’acte le plus fort pour l’humanité, est de se sacrifier pour les autres dans une lutte totalement non violente pour la justice. »Cesar Chavez

Le boycottage des autobus à Montgomery

Il y a des moments où les actions pacifiques d’une personne peuvent apporter plus de changements qu’on ne peut l’imaginer. Le refus de Rosa Parks de céder sa place à une passagère blanche dans un autobus à Montgomery, en Alabama, en est un exemple. Son acte de défiance symbolisait la nécessite d’obtenir de meilleurs droits civiques, répandant le message que tous les peuples méritent des sièges égaux. La Cour suprême des États-Unis a statué un an plus tard, en 1956, que la ségrégation dans les autobus publics était inconstitutionnelle.

« Les gens disent toujours que je n’ai pas cédé mon siège parce que j’étais fatiguée, mais ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement, ou pas plus fatiguée que d’habitude à la fin d’une journée de travail. Je n’étais pas vieille, bien que certains m’imaginent âgée à ce moment-là. J’avais 42 ans. Non, la seule fatigue que je ressentais, c’était la fatigue de céder. » — Rosa Parks

La révolution chantante

singing revolution estonia.jpgThe Tallinn Song Festival Grounds where the Singing Revolution took place still bring people together for music and change.
Image: Wikicommons/ToBreatheAsOne

La musique et l’activisme social sont depuis longtemps des « partenaires dans l’action non violente. » Pendant la révolution chantante, l’Estonie s’est sortie du règne sous l’Union soviétique en chantant. En 1988, plus de 100 000 Estoniens se sont rassemblés pendant cinq nuits pour protester contre le régime soviétique. C’était ce que l’on a appelé la révolution chantante. Pour les Estoniens, la musique et le chant étaient un moyen de préserver la culture pendant que le pays (petit, mais féroce) se défendait des invasions allemandes, suédoises, danoises et autres. En 1991, après des décennies de règne soviétique, un pays de seulement 1,5 million d’habitantsa retrouvé son indépendance.

« Terre de mes pères, terre que j’aime / je lui ai donné mon cœur / je lui chante, ma joie suprême / mon Estonie florissante ! »paroles de Mu Isamaa, On Minu Arm

Partagez ces exemples de changement pour rappeler que les manifestations pacifiques fonctionnent. Le véritable changement politique et social découle d’actes de non-violence. Alors que les médias nous bombardent d’histoires d’effusions de sang, les vrais projecteurs devraient être braqués sur ceux qui se tiennent ensemble aujourd’hui pour exiger l’égalité pour tous.