Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Amazon CEO Jeff Bezos watches a video presentation during an event in Seattle.
Ted S. Warren/AP
ActuCitoyenneté

Les revenus des 10 hommes les plus riches au monde pourraient acheter des vaccins COVID-19 pour tous

Par Sonia Elks

LONDRES, 25 janvier (Fondation Thomson Reuters) — Des milliardaires, dont le PDG d'Amazon, Jeff Bezos, et le fondateur de Tesla, Elon Musk, ont vu leur fortune s'envoler lors de la pandémie de COVID-19, alors que les plus démunis de la planète sont confrontés à des difficultés, a déclaré lundi l'organisation caritative Oxfam, qui réclame des mesures pour lutter contre les inégalités.

Les pays ont « une fenêtre d'opportunité de plus en plus étroite » pour construire une reprise équitable et écologique, selon le rapport « Le virus des inégalités », publié alors que les dirigeants mondiaux se préparent à la réunion virtuelle du Forum économique mondial de Davos.

« Nous allons assister à la plus grande augmentation des inégalités jamais enregistrée », a déclaré Gabriela Bucher, directrice exécutive d'Oxfam International, dans une déclaration alors que l'organisation caritative réclamait une augmentation de l'impôt sur la fortune et une meilleure protection des travailleurs.

« Les économies frauduleuses canalisent les richesses vers une élite riche qui survit à la pandémie dans le luxe, tandis que ceux qui sont en première ligne de la pandémie — les vendeurs, les travailleurs de la santé et les vendeurs sur les marchés — ont du mal à payer leurs factures », a-t-elle ajouté.

La COVID-19 a déclenché une tempête économique qui a frappé le plus durement les pauvres et les personnes vulnérables, les femmes et les travailleurs marginalisés étant confrontés aux pires pertes d'emploi et la Banque mondiale avertissant que plus de 100 millions de personnes pourraient être poussées dans l'extrême pauvreté.

Il faudra peut-être plus de dix ans pour ramener le nombre de personnes vivant dans la pauvreté à son niveau d'avant la crise, a déclaré Oxfam.

Articles liés 8 octobre 2020 Alors que l'extrême pauvreté augmente pour la première fois en 20 ans, les milliardaires ont amassé des billions de dollars ...

Pendant ce temps, la richesse collective des milliardaires du monde a augmenté de 3,9 billions de dollars entre mars et décembre 2020, pour atteindre 11,95 billions de dollars, selon le rapport.

Les dix hommes les plus riches — une liste menée par Jeff Bezos et Elon Musk, et qui comprend également le PDG du groupe de luxe LVMH Bernard Arnault, le PDG de Microsoft Bill Gates et le PDG de Facebook Mark Zuckerberg — ont vu leur valeur nette augmenter de 540 milliards de dollars au cours de la même période, a déclaré Oxfam.

Cette somme serait suffisante pour éviter que quiconque ne tombe dans la pauvreté à cause de la pandémie et pour payer un vaccin pour tous les habitants de la planète, selon les calculs des chercheurs.

La pandémie marque un « tournant » qui a mis en évidence les disparités économiques et renforcé le soutien aux politiques « transformatrices », a souligné Oxfam, qui demande une augmentation des impôts sur la fortune et les sociétés ainsi qu'une protection plus forte des travailleurs.

Articles liés 17 septembre 2020 Des jeunes canadiens fortunés réclament une hausse de leurs impôts pour lutter contre les inégalités

Une taxe temporaire sur les bénéfices excédentaires réalisés par les 32 entreprises mondiales qui ont le plus profité de la pandémie aurait pu rapporter 104 milliards de dollars en 2020, selon Oxfam.

Pour Jayati Ghosh, professeure d'économie à l'université du Massachusetts Amherst, qui faisait partie des économistes interrogés par Oxfam pour le rapport, la coopération internationale serait essentielle pour mettre en œuvre de nombreux changements.

L'administration du nouveau président américain Joe Biden va susciter « plus de volonté »pour une action commune sur des questions telles que la répression des paradis fiscaux et le soutien aux pays en développement, a-t-elle indiqué par téléphone à la Fondation Thomson Reuters.

« Il y a de très, très gros obstacles, mais il y a beaucoup de choses qui peuvent être faites très rapidement », a-t-elle ajouté.

(Article de Sonia Elks @soniaelks ; édition par Helen Popper. Veuillez créditer la Fondation Thomson Reuters, la branche caritative de Thomson Reuters qui se penche sur la vie des personnes qui, dans le monde entier, luttent pour vivre librement ou équitablement. Consultez le site http://news.trust.org)