Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

People who want to learn about and take action on the world’s biggest challenges. Extreme poverty ends with you.

Oprah Winfrey speaks on stage during the Global Citizen Festival: Mandela 100 at FNB Stadium on December 2, 2018 in Johannesburg, South Africa.
Kevin Mazur/Getty Images for Global Citizen
Éducation

Oprah Winfrey est à la recherche de femmes africaines passionnées par le service public


Pourquoi Global Citizens doivent s’en préoccuper
Global Citizen fait campagne sur les objectifs de développement durable des Nations Unies pour mettre fin à l’extrême pauvreté, y compris l’objectif n° 4 pour une éducation de qualité. L’objectif est de promouvoir l’accès universel à l’éducation comme moyen de réduire les inégalités. Vous pouvez vous joindre à nous ici et passez à l’action pour soutenir l’objectif n° 4. 

Oprah Winfrey prête une fois de plus son nom et son influence pour aider à éduquer et rendre davantage autonome les femmes africaines.

La magnat des médias — qui est affectueusement connue sous le nom de Mama Oprah en Afrique du Sud — a annoncé que la Fondation Oprah Winfrey a lancé une bourse entièrement financée visant à rendre autonomes les femmes africaines qui travaillent dans le service public.

Le programme offre l’opportunité aux femmes issues des pays africains d’étudier gratuitement à la Wagner Graduate School of Public Service, un programme spécialisé dans le service public au sein de l’université de New York (NYU) — dans l’espoir de soutenir des solutions dirigées par l’Afrique à certains des problèmes les plus urgents dans le monde.

Agissez dès maintenant : Le Royaume-Uni vient de faire quelque chose d’incroyable pour les enfants en situation de conflits

La bourse pour les femmes africaines dans le service public, nommée The African Women’s Public Service Fellowship, est un partenariat entre Mme Winfrey et NYU. Il couvrira entièrement les frais de scolarité, de logement, les déplacements à destination et en provenance des États-Unis, ainsi qu’une allocation pour les livres et les autres dépenses.

L’objectif de la bourse est « d’ouvrir d’autres opportunités pour les femmes africaines » qui veulent inciter du changement dans les services publics de leurs pays, selon NYU.

L’opportunité n’est pas ouverte, cependant, aux candidates qui cherchent à financer des certificats professionnels avancés et des programmes non diplômants, souligne NYU.

Articles liés 19 juillet 2019 Voici les femmes les plus admirées dans le monde en 2019

Pour être admissibles, les candidates doivent également être citoyennes et résidentes d’un pays africain, avoir un solide dossier universitaire et un engagement avéré envers la fonction publique dans leur pays ou sur le continent.

La bourse est destinée à l’étude de ces programmes chez Wagner : maîtrise en administration publique et gestion à but non lucratif et de politiques publiques ; maîtrise en politique et gestion de la santé ; maîtrise en urbanisme et maîtrise en administration publique pour les dirigeants de la fonction publique.

Les lauréats des bourses doivent également s’engager à rentrer dans leurs pays d’origine lorsque le programme se termine, avec l’objectif d’occuper une position de leader en Afrique dans laquelle elles peuvent « contribuer de manière significative aux défis auxquels l’Afrique est actuellement confrontée », déclare l’université.

Pour déposer leur candidature, les candidates doivent envoyer une dissertation, une vidéo de présentation d’une minute et remplir ce formulaire de demande en ligne d’ici le 2 décembre.

Les candidates qui seront pré-sélectionnées seront invités à passer des entretiens Skype avec le comité de sélection d’ici la mi-février 2020.

Articles liés 18 mars 2019 Les femmes françaises dénoncent le harcèlement dans les transports en commun

La bourse fait partie d’un grand nombre d’autres initiatives éducatives soutenues par la Fondation Oprah Winfrey.

Lors de son allocution au Global Citizen Festival : Mandela 100 qui s’est tenu à Johannesburg en décembre 2018, Mme Winfrey a déclaré que la société pouvait changer si nous jouons tous notre rôle, aussi petit soit-il, en aidant les autres.

« J’ai toujours cru que c’était parce que Madiba était un citoyen d’un monde qu’il a vraiment pu voir comment le pouvoir d’un seul conduit à l’autonomisation de beaucoup de personnes, a-t-elle déclaré. Il savait que quand une société est blessée, on saigne tous ».

Elle a ajouté : « Comme Maya Angelou me l’a appris : votre héritage n’est pas un grand geste qui attend de se réaliser, votre héritage est chaque vie que vous touchez... J’ai construit une école ici même en Afrique du Sud pour aider les filles à devenir les leaders d’une nouvelle Afrique du Sud. Chaque fois que l’une d’elles réussit, c’est ma plus grande récompense. »