Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Ben Lowe/ Unsplash
Environnement

Le Népal interdit le plastique à usage unique dans la région de l’Everest


Pourquoi les Global Citizens doivent s’en préoccuper
Les déchets plastiques, s’ils ne sont pas recyclés ou gérés correctement, deviennent souvent un polluant nocif pour l’environnement qui affecte la vie terrestre et marine. Selon les Nations Unies, la réduction de la pollution plastique est essentielle pour établir et maintenir la durabilité dans le monde entier. Joignez-vous à nous pour passer à l’action et protéger la planète ici

Le mont Everest a servi de dépotoir pour les alpinistes au cours des 66 dernières années, avec plus de 27 tonnes de déchets qui s’accumulent sur le sommet le plus haut du monde. Malgré les efforts de nettoyage du gouvernement, de groupes de volontaires et d’individus consciencieux, il reste encore des tonnes de déchets — en particulier des déchets plastiques.

Le gouvernement népalais a annoncé qu’il prendrait le problème à bras le corps, en interdisant l’achat, la vente et l’usage d’articles en plastique à usage unique d’une épaisseur inférieure à 30 microns (0,0012 pouce ou 0,03 millimètre) dans la région de Khumbu. L’interdiction, qui entrera en vigueur au début de l’année prochaine, vise à réduire les déchets de plastiques à usage unique comme les bouteilles de boissons gazeuses, les ustensiles, les tasses et les pailles.

« Si nous commençons maintenant, cela nous aidera à garder notre région, l’Everest, et les montagnes propres sur le long terme », a dit à l’AFP, Ganesh Ghimire, responsable administratif de la municipalité rurale de Khumbu Pasang Lhamu.

Agissez dès maintenant : Protégeons nos océans : Prévenez la pollution plastique des océans !

Cependant, l’interdiction ne s’appliquera pas aux bouteilles d’eau en plastique, qui contribuent peut-être le plus à la pollution plastique sur la planète, probablement en raison d’un manque d’approvisionnement en eau sur la montagne. 

« Nous consultons tout le monde sur les solutions possibles pour les bouteilles d’eau en plastique. Nous allons bientôt trouver une solution pour cela », a déclaré M. Ghimire à CNN.

M. Ghimire a également révélé que ce n’est pas la première fois que le gouvernement tente de régler le problème. En 1999, le gouvernement a introduit une interdiction similaire, qui a finalement échoué en raison d’une mauvaise mise en œuvre. Jusqu’à présent, aucune conséquence punitive n’a été annoncée pour ceux qui n’adhèrent pas à la nouvelle loi.  

Articles liés 23 mai 2019 La France souhaite recycler 100 % des plastiques d’ici 2025

À compter de 2014, le gouvernement a également tenté de tenir les alpinistes financièrement responsables de la propreté de la montagne en imposant une caution de 4 000 $ qui n’est remboursée que si chaque alpiniste ramasse au moins 8 kg de déchets de la montagne pour les éliminer correctement. Seulement la moitié de tous les grimpeurs ont été en mesure de relever le défi.

Pourtant, à travers une campagne de nettoyage, le gouvernement a retiré près de 11 tonnes de déchets plus tôt cette année avec l’aide de bénévoles.

La hausse des températures au niveau mondial entraîne la fonte des glaciers, les déchets laissés sur place ont maintenant presque entièrement refait surface. Cette situation soulève de plus en plus de préoccupations environnementales quant à la pollution potentielle des sources d’eau dans la basse vallée.

Articles liés 10 juin 2019 Le Canada interdira le plastique à usage unique dès 2021

Plus de 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année dans le monde, dont plus de 8 millions de tonnes finissent dans les océans du monde. Au lieu d’être recyclés, la plupart des déchets plastiques débordent des décharges et se retrouvent dans les plans d’eau par ruissellement. La pollution de l’eau par les plastiques nuit à la vie marine et aux oiseaux et peut contaminer les aquifères et d’autres sources d’eau potable, contribuant ainsi à la crise mondiale de l’eau.

Alors que la pollution plastique et ses effets deviennent de plus en plus répandus et troublants, les gouvernements du monde entier adoptent des interdictions de plastique à usage unique. Bien que l’inefficacité de l’interdiction dépende de son application par le gouvernement, c’est un pas dans la bonne direction pour l’avenir de l’environnement naturel du Népal et de la vaste vie qui en dépend.