Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

OpinionCitoyenneté

Pourquoi il est important de dire stop à l’intolérance et à la discrimination


Why Global Citizens Should Care
La stigmatisation d’une personne, qu’elle soit liée à sa couleur de peau, son âge, son genre, ou autre n’a pas lieu d’être. Nous souhaitons atteindre l’égalité pour tous d’ici 2030 et cela passe aussi par le respect des autres et la tolérance. Vous pouvez agir pour atteindre tous les objectifs de développement durable ici.

Le dimanche 10 novembre, une manifestation contre l’islamophobie s’est tenue à Paris. La manifestation fut organisée pour appeler à la non-stigmatisation de personnes de confession musulmane et porter l’attention aux violences dont ils font parfois l’objet.

Suite à un incident entre une femme voilée et un élu dans l’enceinte du conseil régional Bourgogne-Franche-Comté, une tribune signée par plusieurs personnalités a été publiée et la manifestation a été organisée.

Dans la tribune, 90 personnalités françaises s’adressent au président Emmanuel Macron en lui demandant « de dire, avec force, que les femmes musulmanes, portant le foulard ou non, et les musulmans en général ont toute leur place dans notre société ; de refuser que nos concitoyens musulmans soient fichés, stigmatisés, dénoncés pour la simple pratique de leur religion et d’exiger solennellement que cessent les discriminations et les amalgames envers une partie de notre communauté nationale. Il en va de l’avenir de notre pays. »

Agissez dès maintenant : Appel aux gouvernements à signer la Charte pour le changement

Ce n’est pas juste cet incident qui a poussé ces personnalités à réagir, ce sont les agressions verbales dans la rue et sur la voie publique répétées.

En effet, selon un récent sondage réalisé par l’Institut français d’opinion publique (IFOP) et commandé par le gouvernement français et la Fondation Jean Jaurès, 42 % des musulmans vivant en France disent avoir fait l’objet d’au moins une discrimination du fait de leur religion.

L’étude fait un état des diverses formes de discriminations vécues par les musulmans et musulmanes vivant sur en France : discriminations à l’embauche or lors de la recherche d’un appartement, comme exemples.

Les discriminations sont notamment plus élevées chez les femmes musulmanes portant un voile. Près de 60 % des femmes dans l’étude ont eu à subir au moins un acte discriminatoire du fait de la visibilité d’un signe extérieur religieux.

Articles liés 6 novembre 2019 À partir de cette semaine, les femmes françaises travaillent gratuitement jusqu’à la fin de 2019

L’institut Pew Research a aussi publié en début d’année un sondage auprès de la population américaine concernant les discriminations dont font l’objet les citoyens de confession musulmane.

Selon les résultats de ce sondage réalisé en mars dernier, 82 % des adultes américains pensent que les musulmans ont au moins une fois fait l’objet d’une discrimination aux États-Unis aujourd’hui. 

Autour du monde, les appels se multiplient pour mettre en lumière ces discriminations.

C’est dans cet esprit qu’une marche contre l’islamophobie peut exister en 2019 parce que les chiffres sont preuves que des discriminations verbales et subtiles existent encore. 

À l’échelle mondiale, des communautés entières sont persécutées à cause de leur religion. L’exemple le plus tristement célèbre de ces dernières années est celui des Rohingyas au Myanmar. Cette violence ethnique a créé l’une des grandes crises humanitaires qui n’est pas encore résolue.

Si nous souhaitons vivre dans un monde dépourvu de discriminations, nous devons nous attaquer à la stigmatisation sous toutes ses formes. Les attaques contre les lieux de cultes et les personnes se multiplient dans le monde entier et nous rappellent que nous devons tous faire des efforts pour vivre ensemble dans un principe de liberté.