Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Santé

L'OMS alerte quant aux taux de transmission « alarmants » de la COVID-19 en Europe


Pourquoi les Global Citizens doivent s'en préoccuper
Le coronavirus a affecté des millions de personnes dans le monde entier ; il a mis les systèmes de soins de santé à rude épreuve, perturbé l'éducation et nui à l'économie. En stoppant la propagation du virus, on peut éviter que des millions de personnes ne sombrent dans la pauvreté pendant la pandémie. Rejoignez-nous et passez à l'action pour stopper la propagation de la COVID-19 ici.   

Les cas de COVID-19 étant en augmentation en Europe, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'inquiète d'une deuxième vague dans la région. 

Le Dr Hans Kluge, directeur régional de l'OMS en Europe, a averti que la résurgence du virus pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

Lors d'une conférence de presse à Copenhague jeudi, le Dr Kluge a qualifié la situation dans la région d'alarmante et a déclaré qu'elle « devrait servir de réveil pour nous tous » selon CNN. 

Selon l'OMS, plus de la moitié des pays européens ont signalé une augmentation de 10 % des nouveaux cas au cours des deux dernières semaines. La région a signalé 300 000 nouveaux cas en une semaine. 

« Bien que ces chiffres reflètent un dépistage plus étendu, ils montrent également des taux de transmission alarmants dans toute la région », a déclaré le Dr Kluge.  

Au cours des deux derniers mois, les cas de coronavirus ont augmenté régulièrement, a expliqué le Dr Kluge. Le nombre de cas signalés en Europe durant la première semaine d'août a dépassé celui enregistré en juin, période où le nombre de cas était le plus faible.

Articles liés 28 mai 2020 Comment agir dès maintenant pour garantir que tout le monde ait droit aux traitements anti-COVID-19

Jeudi, l'Espagne a signalé 11 291 nouveaux cas et 162 décès, tandis que la Grande-Bretagne a fait état de 4 322 nouveaux cas et de 27 décès vendredi. En France, 10 593 nouveaux cas et 50 décès ont été signalés jeudi. 

Les pays de la région ont assoupli les mesures d'isolement et de distanciation sociale au cours de l'été, ce qui, selon le Dr Kluge, explique en partie l'augmentation du nombre de cas.  

« Au printemps et au début de l'été, nous avons pu constater l'impact des mesures de confinement strictes. Nos efforts, nos sacrifices, ont porté leurs fruits, a affirmé le Dr Kluge. En juin, le nombre de cas a atteint un niveau record. »

Articles liés 11 septembre 2020 5 pays qui ont réagi efficacement à la COVID-19

Le Dr Kluge a souligné le fait que les connaissances sur la manière de contenir le virus s'étaient considérablement améliorées depuis l'arrivée de l'épidémie en Europe. 

« Nous l'avons déjà combattue par le passé et nous pouvons le faire à nouveau », a-t-il déclaré

Le 20 août, le Dr Kluge a également livré une déclaration lors d'une conférence de presse en ligne au nom de l'OMS. Il y a exhorté les gouvernements à appliquer les restrictions recommandées par les experts de la santé, à gérer l'approche de la saison de grippe et à trouver des moyens innovants de soutenir l'économie. 

Il a souligné l'importance de s'attaquer rapidement au virus. La pandémie a bouleversé les systèmes éducatifs comme jamais auparavant, mais la lutte contre le virus permettra à 1,6 milliard de jeunes dans 190 pays de retourner à l'école.

Dr Kluge a également rappelé que les récentes vagues de pandémie — qui touchent les personnes les plus vulnérables en Europe, comme les réfugiés et les groupes marginalisés — illustraient la nécessité d'un effort collectif pour lutter contre la propagation du virus.