Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

A pharmacist prepares the Johnson & Johnson Covid-19 vaccine to administer to health care workers at the government hospital in Klerksdorp, South Africa, Feb. 18, 2021.
Shiraaz Mohamed/AP
Global Citizen vous expliqueLutter contre la pauvreté

Comment mettre fin à la COVID-19 pour tout le monde, partout ?


Pourquoi les Global Citizens doivent-ils s'en préoccuper ?
Des milliards de personnes dans le monde ont été touchées par la pandémie de COVID-19, et des centaines de millions sont confrontées à des défis sans précédent dans leur vie quotidienne. L'Objectif mondial n°3 promeut une vie saine et le bien-être de tous, et la campagne Global Citizen : « Recovery Plan for the World »appelle les dirigeants mondiaux, les entreprises, les philanthropes et les Global Citizens de tous les jours à agir pour mettre fin à la pandémie et retrouver une vie normale. Vous pouvez en savoir plus sur la campagne et passer à l'action avec nous en cliquant ici. 

Depuis janvier 2020, le monde se bat contre un ennemi sans précédent dans l'histoire de l'humanité : la pandémie de COVID-19

Ce virus est transmis par une nouvelle souche de coronavirus (connue scientifiquement sous le nom de SARS-CoV-2) jusqu'alors non identifiée chez les humains, par contact direct, indirect ou étroit avec la salive ou les gouttelettes respiratoires qui sont émises lorsque les personnes infectées parlent, chantent, toussent ou éternuent. 

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la plupart des personnes infectées par la COVID-19 ne souffrent que d'une forme légère de la maladie, mais le virus peut également se révéler très agressif chez certaines personnes. Dans d'autres cas, la maladie peut être mortelle. Les personnes âgées et celles qui souffrent de problèmes médicaux préexistants (hypertension, problèmes cardiaques ou diabète) sont également plus vulnérables au virus.

Le coronavirus a fait des millions de victimes, remettant en cause nos modes de vie et menaçant de retarder de plusieurs décennies nos progrès collectifs. Il accentue également l'extrême pauvreté et bouleverse les systèmes d'alimentation, d'éducation et de santé.

Depuis les premiers épisodes de confinement et de récession socio-économique provoqués par le virus, plus de 109 millions de cas ont été confirmés dans le monde et plus de 2 millions de personnes sont décédées. 

COVID-19-Ending-The-Pandemic-Roadmap-US.jpgRegistered traveling nurse Patricia Carrete, of El Paso, Texas, walks down the hallways during a night shift at a field hospital set up to handle a surge of COVID-19 patients, Feb. 10, 2021, in Cranston, RI.
Image: David Goldman/AP

Il est clair que nous devons mettre fin à la COVID-19 pour tout le monde, partout, et le plus rapidement possible. 

Comment pouvons-nous mettre fin à la COVID-19 pour tout le monde, partout ? 

Nous approfondirons cette question plus loin, mais la collaboration mondiale est le facteur le plus important pour mettre fin à la pandémie de COVID-19, notamment en veillant à ce que chacun, partout, ait accès aux outils nécessaires pour combattre le coronavirus, y compris les vaccins, les traitements et les tests.

Les pays doivent veiller à ce que les vaccins soient distribués équitablement à tous les pays et à toutes les régions, et s'assurer que les populations respectent les directives de sécurité contre le coronavirus publiées par l'OMS. La collaboration est essentielle pour mettre fin à la pandémie et le monde doit travailler ensemble pour décourager le nationalisme vaccinal, à savoir la tendance des pays à revenu élevé à acheter toutes les réserves de vaccins.

Cela peut se faire par la coopération multilatérale, le financement intégral d'une plateforme de collaboration mondiale appelée ACT-Accelerator, la responsabilisation de celles et ceux qui œuvrent pour garantir un accès équitable aux vaccins, notamment la Facilité COVAX et d'autres initiatives similaires, ainsi que la garantie que les autres outils de lutte contre la COVID-19, tels que les tests, les traitements et les équipements de protection individuelle (EPI), restent accessibles dans le monde entier tout au long de la pandémie.

Quels sont les 3 éléments clés à connaître au sujet de la COVID-19 et de ses effets ?

  • Selon les prévisions de la Banque mondiale, jusqu'à 163 millions de personnes pourraient tomber dans l'extrême pauvreté d'ici la fin de l'année, menaçant ainsi d'annuler les progrès déjà accomplis dans la réalisation des Objectifs mondiaux de l'ONU.

  • La contraction de l'économie mondiale est estimée à plus de 9 000 milliards de dollars en 2020, ce qui menace les moyens de subsistance de millions de personnes et ralentit encore les progrès vers la réalisation des Objectifs mondiaux.

  • En date du 19 février 2021, l'Access to COVID-19 Tools Accelerator (ACT-A) doit encore réunir 22 milliards de dollars pour aider à mettre fin à la phase aiguë de la pandémie.

Comment la COVID-19 affecte-t-elle la population mondiale ?

Au cours de l'année écoulée, depuis les premiers épisodes de confinement et de récession socio-économique provoqués par le virus, plus de 109 millions de cas ont été confirmés dans le monde (au moment où nous écrivons cet article) et plus de 2 millions de personnes sont décédées.

Parallèlement, l'impact économique et social de la pandémie a été dévastateur. Selon les estimations, le nombre de personnes sous-alimentées aura augmenté de 132 millions d'ici à la fin de 2020, le COVID-19 affectant les réserves alimentaires dans le monde entier, ainsi que le prix des denrées alimentaires et la capacité des populations à subvenir à leurs besoins.

Des millions d'entreprises dans le monde entier sont soit en train de fermer, soit menacées dans leur existence. Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), près de la moitié des 3,3 milliards de travailleurs dans le monde risquent de perdre leurs moyens de subsistance.

COVID-19-Road-To-Recovery-Economy-ILO.jpgA woman working in a face mask manufacturing shop at a downtown factory poses for a factory. Bulawayo, April 24, 2020.
Image: KB Mpofu/ILO

Les travailleurs de l'économie informelle sont particulièrement vulnérables, car la majorité d'entre eux ne bénéficient pas de protection sociale et n'ont pas accès à des soins de santé de qualité. Certains ont même perdu l'accès à des actifs productifs.

Quel est l'impact de la pandémie sur la vie des personnes ? 

Dans les pays à faible et moyen revenu et dans d'autres pays en développement, les effets de la pandémie ont été disproportionnés. 

La stagnation économique fait passer un nombre croissant de personnes sous le seuil de pauvreté de 1,90 dollar par jour ; des millions d'enfants ne peuvent pas poursuivre leurs études ; les taux de violence sexuelle et sexiste augmentent, alors même que le nombre de personnes ayant accès aux soins de santé diminue et que le niveau de vie dans les pays en développement ne cesse de baisser en raison de la pandémie. 

Les restrictions de mouvement ont provoqué des perturbations dans la chaîne alimentaire mondiale, les agriculteurs et les producteurs n'ayant pas accès aux marchés et aux moyens logistiques nécessaires, ce qui a fait sombrer des millions de personnes dans l'insécurité alimentaire.

La COVID-19 menace non seulement d'éroder les progrès réalisés au cours des dernières décennies pour mettre fin à l'extrême pauvreté, mais elle a également aggravé les inégalités de genre et compromis l'éducation de près de 1,5 milliard de personnes à travers le monde. Elle a également détruit les systèmes de santé mondiaux et entravé d'importantes activités de santé publique telles que la vaccination de routine, les programmes de lutte contre d'autres problèmes de santé urgents comme la tuberculose, le VIH et le paludisme, ainsi que les soins prénataux

Alors, que faut-il faire pour mettre fin à la COVID-19 et retrouver nos vies ? 

Les directives sanitaires mondiales de l'OMS recommandent une couverture vaccinale de 60 à 70 % dans le monde entier pour maîtriser la pandémie et y mettre un terme. En outre, il faut maintenir un accès mondial équitable aux tests, aux traitements et aux équipements de protection individuelle utilisés face à la COVID-19.

Comme nous l'avons appris au cours de la lutte contre la pandémie, nous ne pouvons pas mettre fin à la COVID-19 si l'accès équitable au vaccin pour tous, partout, n'est pas une priorité.  

Vaccine-Equity-COVID-19-Road-To-Recovery.jpgA healthcare worker prepares a dose of the Oxford-AstraZeneca vaccine for COVID-19 in Rio de Janeiro, Brazil, Jan. 23, 2021.
Image: Bruna Prado/AP

Ce que l'on appelle le « nationalisme vaccinal » (vous pouvez en savoir plus à ce sujet ici) fait obstacle à cette évolution. Au début de ce mois, selon le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, seuls 10 pays ont administré 75 % de l'ensemble des vaccins dans le monde, alors que 130 pays n'ont pas encore reçu une seule dose.

Pourtant, d’après la Bill & Melinda Gates Foundation, garantir un accès équitable aux vaccins dans le monde entier permettrait de sauver deux fois plus de vies que si les vaccins étaient d'abord distribués dans les pays à revenu élevé.

Si l'ACT-Accelerator — une plateforme mondiale sur laquelle vous pouvez vous renseigner ici —  est entièrement financé, les pays à faible et moyen revenu recevront 500 millions de tests de diagnostic, 245 millions de traitements et 1,8 milliard de doses de vaccins grâce à l'initiative COVAX de l'ACT-A.

Malheureusement, à l'heure actuelle, seuls 30 % des 38 milliards de dollars nécessaires pour aider à mettre fin à la phase aiguë de la pandémie ont été réunis. 

Bien que 38 milliards de dollars semblent considérables, pour mettre ce besoin de financement en perspective, l'économie mondiale perd 500 milliards de dollars chaque mois en raison des effets de la pandémie. Il suffirait de 36 heures pour que ces 38 milliards de dollars soient entièrement remboursés une fois que les mouvements et les échanges internationaux réguliers seront rétablis et que le monde sera à nouveau sur la voie de la croissance économique. 

Ce chiffre représente également moins de 1 % des 13 000 milliards de dollars que les gouvernements du G20 ont consacrés à la relance de leurs économies nationales en réponse aux conséquences de la pandémie, sans même parler de la lutte contre la maladie elle-même. 

Plus la pandémie durera longtemps, plus il faudra de temps au monde pour revenir à la « normale » d'avant la pandémie, et peut-être même plus longtemps pour récupérer les progrès perdus à cause de la COVID-19. 

Qui sont les principaux acteurs qui s'attaquent à la COVID-19 en ce moment ?

Partout dans le monde, de nombreuses organisations et organismes multilatéraux collaborent pour mettre fin à la COVID-19. 

L'une des principales plateformes réunissant les organisations pour mettre fin à la pandémie est l'ACT-Accelerator, une initiative unique qui rassemble les principales organisations de santé mondiales, les scientifiques, les entreprises, la société civile, les philanthropes et les gouvernements.

L'ACT-A, créée pour soutenir la distribution équitable des tests, des traitements et des vaccins nécessaires pour vaincre la COVID-19, a été lancée par des organisations telles que la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), Gavi, l’Alliance du Vaccin, le Fonds mondial, FIND, Unitaid, Wellcome Trust, la Banque mondiale et l'Organisation mondiale de la santé, ainsi que par la Bill & Melinda Gates Foundation. 

Quelles mesures pouvons-nous prendre pour nous débarrasser de la COVID-19 pour tous et partout ? 

Nous pouvons tous contribuer à stopper la COVID-19 et à retrouver une vie normale de plusieurs façons. Le moyen le plus immédiat pour les individus de faire une différence dans la lutte contre la propagation du virus est de s'assurer qu'ils suivent les conseils de santé, comme le lavage des mains, le port d'un masque et la distanciation sociale. Il est également essentiel qu'ils se fassent vacciner dès qu'ils en ont la possibilité.

Mais les Global Citizens peuvent aussi faire beaucoup plus, par exemple en soutenant la campagne Global Citizen : Recovery Plan for the World et en passant à l'action pour appeler les gouvernements, les entreprises, les philanthropes et les agences mondiales à travailler ensemble pour mettre fin à la COVID-19.

L'effort mondial pour mettre fin à la COVID-19 doit également être entièrement financé, ce qui signifie que les gouvernements, les entreprises et les philanthropes doivent soutenir les efforts multilatéraux de lutte contre la pandémie. Vous pouvez nous rejoindre en passant à l'action dès maintenant pour appeler les dirigeants mondiaux à financer l’effort de lutte contre la COVID-19 ici.