Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Sylvia Hamer packs free groceries for distribution to the elderly at Hope Community Services, March 13, 2020, in New Rochelle, NY.
John Minchillo/AP
Santé

6 manières dont vous pouvez aider votre communauté à lutter contre le coronavirus


Why Global Citizens Should Care
La pandémie de coronavirus COVID-19 met à l'épreuve la stabilité des systèmes de soins de santé, des filets de sécurité sociale et des liens communautaires dans le monde entier. Les Nations unies appellent les pays à soutenir les communautés dans le besoin par un soutien sanitaire, économique et social. Vous pouvez vous joindre à nous pour agir dans le cadre de notre campagne « Together At Home » ici.

La pandémie de coronavirus COVID-19 bouleverse la vie quotidienne de millions de personnes dans le monde. 

Plus de 194 000 infections ont été confirmées à ce jour et plus de 7 500 personnes sont décédées, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Et ce n’est que le sommet de l’iceberg, avertit l’OMS.  

Alors que la crise sanitaire s’aggrave, d’autres crises apparaissent. Les pertes d’emploi, l’endettement croissant, les expulsions imminentes et l’isolement social ne sont que quelques-unes des perturbations auxquelles les sociétés sont confrontées.  

« Une des conséquences de la pandémie est de mettre à nu le manque d’infrastructures universelles de base qui nous sont destinées à tous, a déclaré Celina Su, titulaire de la chaire Marilyn J. Gittell d’études urbaines au Centre d’études supérieures de la ville de New York, à Global Citizen. La pandémie pourrait finir par exacerber les inégalités et aggraver la pauvreté, mais c’est aussi un canari dans la mine de charbon en nous montrant de manière vraiment tragique où nous pourrions tous nous retrouver si nous n’avons pas autant de chance plus tard ».

« Cela nous montre ce à quoi nous devrions toujours travailler, et pas seulement en temps de crise », a-t-elle déclaré, appelant à un système de santé universel, à la gratuité des gardes d’enfants, aux congés de maladie payés, aux allocations de chômage et à un renforcement du filet de sécurité sociale » 

Face à la crise croissante, les communautés font preuve d’une solidarité inspirante, aident les plus vulnérables à relever les défis et créent des réseaux d’assistance à long terme. 

« En ce moment, nous sommes censés pratiquer la distanciation sociale, mais comment pouvons-nous aussi pratiquer l’entraide sociale et le lien social, tout en nous distanciant physiquement, a déclaré Mme Su. “À quoi cela ressemble-t-il ? » 

Voici six façons pour les communautés de soutenir les gens et comment vous pouvez vous joindre à l’effort de secours.


1. Fonds d’aide

Alors que les gouvernements limitent les rassemblements publics pour ralentir l’épidémie, des entreprises sont fermées et des personnes perdent leur emploi partout dans le monde. 

Beaucoup de ces personnes — en particulier les immigrés sans papiers — ont peu d’économies et pourraient perdre leur maison, manquer de nourriture et être incapables de payer les factures essentielles dans un avenir prévisible.

Dans le monde entier, les gouvernements élaborent des programmes d’aide d’urgence pour alléger le fardeau, mais dans l’intervalle, les communautés créent des fonds de secours alimentés par la foule pour aider les personnes dans le besoin.  

Le C19 Help Squad fournit une aide financière immédiate à des personnes partout aux États-Unis, tandis qu’au Royaume-Uni, les personnes se sont mobilisées pour créer plus de 720 groupes d’entraide, et des sites de financement participatifs comme GoFundMe ont mis en place des pages dédiées.   

Les artistes et les militants font également partie des groupes touchés par l’annulation soudaine d’événements, de spectacles et de productions.

Articles liés 1 avril 2020 Tout ce que vous devez savoir sur le Fonds de solidarité COVID-19 lancé par l’OMS

Le service de streaming musical Spotify a lancé le projet Spotify COVID-19 Music Relief pour aider les musiciens qui ont été touchés par la pandémie. La société verse une somme équivalente à celle des dons, jusqu’à concurrence de 10 millions de dollars, à une série d’associations à but non lucratif qui aident les musiciens. Spotify travaille également avec diligence au lancement d’une fonctionnalité qui permettra aux artistes de collecter des fonds directement auprès de leurs fans pendant cette période difficile. Bientôt, les artistes auront la possibilité de conduire les auditeurs vers la destination de leur choix sur leurs pages de profil d’artiste Spotify. 

La fondation Soze, basée aux États-Unis, s’est associée à la TaskForce et à Invisible Hand pour lancer un fonds d’aide aux artistes et aux militants, qui a déjà permis de collecter plus de 21 000 dollars pour accorder des subventions illimitées de 250 dollars aux candidats sélectionnés sur une base continue. 

Certaines entreprises qui ont été contraintes de fermer pour empêcher les rassemblements publics mettent également en place des fonds de secours pour leurs employés et pour s’assurer qu’ils pourront reprendre le travail une fois la pandémie passée.  

Vous pouvez chercher des moyens d’aider les membres de votre communauté qui ont des difficultés financières en effectuant des recherches sur les médias sociaux, les sites de financement par la foule ou sur Google pour trouver des fonds locaux.  

2. Les banques alimentaires

Les banques alimentaires sont une source essentielle de stabilité pour toute communauté confrontée à une crise — qu’il s’agisse d’une tempête tropicale, d’une récession économique ou d’une pandémie.

À mesure que la pandémie s’aggrave, les banques alimentaires du monde entier vont être confrontées à une demande accrue et à une diminution du nombre de bénévoles. 

Vous pouvez faire un don aux banques alimentaires locales de votre région pour aider les familles dans le besoin et, si vous en êtes pleinement capable, vous pouvez vous porter volontaire auprès d’elles pour aider à trier et à livrer les denrées.

Articles liés 25 mars 2020 3 choses que vous pouvez faire pour contribuer à diminuer la propagation du coronavirus

3. La garderie

Alors que les écoles ferment partout dans le monde, les parents s’efforcent de trouver des moyens de surveiller leurs enfants pendant la journée — c’est particulièrement vrai pour les personnes travaillant dans des secteurs essentiels tels que les soins de santé et l’alimentation.  

Une fois de plus, les communautés se mobilisent pour soutenir les personnes en difficulté. 

Les personnes qui travaillent soudainement à domicile indéfiniment créent des crèches improvisées et les garderies traditionnelles allongent leurs heures d’ouverture pour répondre à la demande.

Vous pouvez aider en recherchant en ligne et sur les médias sociaux des initiatives de garderie improvisées dans votre communauté que vous pouvez soutenir si vous êtes en bonne santé et capable de le faire, et en allant vers les amis, la famille et les voisins qui peuvent avoir besoin d’un soutien supplémentaire.

Articles liés 17 mars 2020 Pourquoi les mesures de confinement sont essentielles pour lutter contre la propagation du coronavirus

4. L’apprentissage à distance

Les élèves qui sont actuellement chez eux doivent également maintenir leurs travaux scolaires pendant la pandémie afin de pouvoir reprendre là où ils se sont arrêtés une fois la pandémie passée. 

Pour les élèves dont les connexions Internet ne sont pas fiables, qui n’ont pas de domiciles fixes et qui subissent d’autres perturbations, cela sera extrêmement difficile.  

Le quatrième objectif de développement durable des Nations unies est d’assurer une éducation universelle de qualité d’ici 2030. Une partie de cet objectif consiste à offrir aux élèves un lieu d’apprentissage stable et cohérent, et la pandémie actuelle compromet cette variable qui était auparavant certaine pour de nombreux élèves. 

Certains fournisseurs d’accès à Internet offrent des connexions sans fil gratuites aux élèves afin de leur permettre de poursuivre leurs cours. Divers éducateurs proposent également des leçons virtuelles et des contenus éducatifs pour aider les élèves à suivre les cours étant à la maison.  

Des organisations à but non lucratif comme Scholastic, Save the Children et l’UNICEF se mobilisent pour aider les étudiants pendant cette période. Vous pouvez faire un don à ces organisations ou soutenir des éducateurs indépendants pour promouvoir l’éducation à mesure que la pandémie progresse.

Articles liés 16 mars 2020 Coronavirus : 4 leçons à tirer de la présente crise de santé publique mondiale

5. L’accompagnement à distance 

La distanciation sociale est nécessaire pour enrayer la pandémie. Elle va également être épuisante sur le plan émotionnel pour les personnes qui, dans le monde entier, seront coupées de leur cercle social.  

En Italie, les gens ont spontanément organisé des concerts depuis leurs balcons, tandis que les DJs et les musiciens enregistrent des performances en direct sur les réseaux sociaux.   

Global Citizen a lancé la série de concerts en direct #TogetherAtHome qui permet aux musiciens de partager des performances intimes et de créer un sentiment de communauté. Jusqu’à présent, Chris Martin et John Legend se sont produits, et de nombreux autres sont prévus dans les prochains jours. Consultez nos médias sociaux pour savoir qui sera le prochain à se produire, et branchez-vous !  

Vous pouvez contribuer à atténuer le sentiment d’isolement en vous renseignant sur leurs amis et les membres de leur famille, et en rejoignant des communautés en ligne pour offrir de la compagnie aux personnes seules. 

6. Livrer des biens de première nécessité et des médicaments 

Il est conseillé aux personnes qui ont le COVID-19 ou qui sont très vulnérables aux complications qui en découlent de se tenir à l’écart des zones surpeuplées. Cela pose un dilemme évident : comment vont-ils obtenir de la nourriture et des fournitures médicales ? 

Heureusement, les bénévoles se mobilisent pour répondre à la demande et aider les personnes qui ne peuvent pas utiliser les services de livraison habituels pour des raisons financières ou autres. 

Dans le Colorado, des étudiants ont créé un service appelé « Shopping Angels » pour faire les courses et les livrer aux personnes âgées. Au Royaume-Uni, des groupes d’entraide livrent des médicaments aux personnes dans le besoin. En France, la plateforme Voisins Solidaires propose un kit pour favoriser l’entraide entre voisins.

Articles liés 24 mars 2020 What Coronavirus Means for Europe’s Refugees and How You Can Help

Vous pouvez vous joindre à ces efforts soit en livrant des fournitures aux personnes âgées de votre entourage, soit en soutenant les groupes qui fournissent ce service — consultez les sites Internet et les médias sociaux pour vous renseigner sur les groupes de votre communauté. 

« Les plus vulnérables n’ont pas toujours de smartphones ou d’accès à Internet, nous devons donc trouver différents nœuds de connexion, a déclaré Mme Su. Nous devons déterminer quels sont leurs besoins et si nous pouvons connecter les ressources existantes aux besoins existants, et là où il y a des besoins au-delà de ce que nous pouvons fournir en tant que communautés, nous devons articuler ces besoins aux élus ».

Si les efforts des communautés pour se soutenir mutuellement sont essentiels, nous avons également besoin d’une action des gouvernements pour garantir que tous les pays ont la capacité et les ressources nécessaires pour atteindre les personnes qui ont besoin d’aide.

Vous pouvez vous joindre à l’action de Global Citizen pour demander aux gouvernements d’attribuer davantage de ressources à la lutte contre la pandémie par le biais de notre campagne « Together At Home » ici. Vous pouvez également prendre d’autres mesures, comme vous informer sur COVID-19 et sur les moyens de rester en bonne santé, ou encore soutenir et diffuser dans les médias sociaux le Fonds de solidarité COVID-19 de l’Organisation mondiale de la Santé. 

Mme Su a déclaré que nous pouvons également profiter de cette occasion pour réimaginer le contrat social, pour réfléchir aux façons dont nous sommes tous interconnectés et à la manière dont nous pouvons faire en sorte que la société fonctionne mieux pour nous tous au lendemain de la crise.  

« Nous devons changer notre mentalité », a déclaré Mme Su. Nous sommes tous dans le même bateau. Cette pandémie montre qu’aucun d’entre nous ne mérite [de souffrir] ». 

Elle a ajouté : « Cette crise consiste à se demander ce que nous voulons tous pour l’avenir, et quelles leçons nous pouvons tirer pour les crises futures afin de mieux prendre soin les uns des autres et de penser à la solidarité ». 

Vous pouvez voir toute la couverture de Global Citizen sur le COVID-19 ici.