Si vous avez l’impression que le monde est en train de fondre, c’est parce que c’est le cas.

La vague de chaleur qui s’abat actuellement sur l’Europe a entraîné des records de température sur tout le continent et cinq pays ont déclaré l’état d’urgence ou déclenché des alertes rouges.

Au Royaume-Uni, le Met Office a émis sa toute première « alerte rouge pour chaleur extrême » et le pays a atteint 40 degrés Celsius pour la toute première fois. Au moins 12 personnes sont mortes dans des accidents liés à la chaleur.

En France, alors que le pays déjà confronté à la sécheresse, plus de 31 000 personnes ont été évacuées en raison de deux grands incendies de pin qui ont ravagé les régions du sud-ouest et de la Gironde.

En Espagne, où les températures ont atteint 45 degrés Celsius dans certaines parties de l’Andalousie, une série d’incendies de forêt font rage et au moins 510 personnes sont mortes.

Le Portugal, dont 96 % du territoire continental souffrait déjà d’une sécheresse sévère ou extrême à la fin du mois de juin, a connu jusqu’à présent 659 décès liés à la chaleur, soit une personne toutes les quarante minutes, entre le 7 et le 13 juillet.

C’est incontestable : cette canicule, ainsi que les nombreuses autres que nous avons connues ces dernières années, est plus intense en raison du changement climatique.

Selon le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), les vagues de chaleur ont gagné en intensité et en fréquence au cours des cent dernières années.

De fait, la température moyenne de la planète a augmenté de 1,1 degré Celsius depuis les niveaux préindustriels, en grande partie à cause de l’augmentation considérable des émissions de gaz à effet de serre.

Comme l’a souligné la climatologue Friederike Otto : « Je pense que nous pouvons désormais affirmer en toute confiance que chaque vague de chaleur qui se produit aujourd’hui a été rendue plus intense et plus probable en raison du changement climatique. » 

« Nous arrivons presque à un point où la Terre va se débarrasser de l’humanité comme d’une vieille peau, se débarrasser de nous tous », a déclaré Frans Timmermans, un haut responsable de l’UE pour le climat. Appelant à une plus grande action en faveur du climat, il a ajouté : « Il ne s’agit pas de sauver la planète. Il s’agit de sauver l’humanité ».

Des gens meurent. Les feux de forêt font rage. Notre planète s’embrase sous nos yeux. Mais la vague de chaleur qui sévit actuellement en Europe a provoqué d’autres conséquences inattendues, à la fois surprenantes et terrifiantes.

  1. Un pont Victorien à Londres a été enveloppé dans du papier d’aluminium

Après que le Met Office britannique ait émis pour la première fois de son histoire une « alerte rouge pour chaleur exceptionnelle », une municipalité anglaise a pris des mesures inhabituelles.

La municipalité a pris la précaution d’envelopper d’une feuille d’aluminium un pont vieux de 135 ans situé dans l’ouest de Londres, au Royaume-Uni, afin de le protéger des températures record qui ont frappé la capitale et de l’empêcher de se fissurer.

hammersmith_bridge_engineers_in_heatwave.jpegLe pont de Hammersmith enveloppé d’un film isolant argenté en juillet 2022 | Conseil de Hammersmith & Fulham

En raison de sa date de construction et de son statut de pont historique classé Grade II*, il a été enveloppé dans un papier isolant en aluminium qui « reflète le soleil », selon les autorités de Hammersmith et Fulham.

2.             On donne des glaces aux animaux du zoo.

Les animaux de nombreux zoos en Europe ont reçu des sucettes glacées faites de « thé glacé congelé sans sucre, rempli de noix et de graines » et des douches froides pour tenter de les garder au frais.

Bien que cette initiative soit touchante, elle soulève une question : qu’en est-il des animaux qui ne sont pas dans les zoos ?

Comme nous l’avons déjà vu au Pakistan et en Inde, les températures extrêmes, que la crise climatique rend 30 fois plus probables, ont tué des quantités considérables de bétail, ce qui a eu des répercussions sur les niveaux de famine et de pauvreté dans le pays car, pour beaucoup, le bétail est la principale source de revenus.

Ailleurs dans le monde, on a vu des bébés faucons suffoquer en se jetant hors de leur nid, des moules cuire directement dans leur coquille ou encore une ourse noire et ses petits qui, pour se rafraîchir, se sont introduits dans le jardin d’un particulier et ont fait trempette dans sa piscine.

Il est trop tôt pour dire quels seront les effets de cette vague de chaleur en Europe, mais si l’on se réfère aux effets des vagues de chaleur similaires, le pronostic est qu’elle pourrait causer des dommages indicibles aux habitats et à la faune.


3.             Le Tour de France arrose les routes avec de l’eau pour éviter qu’elles ne fondent.


S’il y a quelque chose qui paraît pire que la canicule, c’est bien l’idée de devoir grimper une côte raide en vélo. Pourtant, c’est exactement ce que font les coureurs du Tour de France.

Pour éviter tout accident, les organisateurs du Tour répandent de grandes quantités d’eau sur les sections de l’itinéraire français susceptibles de fondre, afin que les routes restent fraîches et indemnes.


4.             Les pistes d’aéroport fondent

Les vols ont été arrêtés à l’aéroport de Luton à Londres après que la chaleur ait fait fondre la piste d’atterrissage.

L’aéroport a indiqué : « Suite aux températures élevées d’aujourd’hui, un défaut de surface a été identifié ».

Selon Euronews, sur un vol retour en provenance de Sicile, les passagers ont été informés en plein vol par leur commandant de bord qu’ils ne pouvaient pas atterrir à Luton car certaines parties de la piste avaient effectivement fondu.

5.             Les patients à risque sont déplacés vers des chambres orientées nord.

Dans le cadre d’une mesure d’adaptation à court terme, les patients hospitalisés à Berlin et considérés comme « à risque élevé » sont déplacés vers des chambres orientées vers le nord (moins exposées au soleil et donc plus fraîches) ou climatisées.


6.             Les camions de sablage hivernal sont mis en action

Normalement, on ne voit les camions de sablage sur les routes qu’au cours des mois d’hiver les plus froids.

Mais en plus de protéger contre le verglas, ils peuvent également être utilisés pour prévenir les dommages causés aux routes par la chaleur. C’est exactement ce qui se passe dans le Hampshire, au Royaume-Uni, où les camions de sablage déposent du sable et de la poussière de pierre sur les routes, qui agissent comme une éponge pour absorber l’excès de bitume (également connu sous le nom de goudron fondu).

7.             L’Allemagne distribue de la crème solaire aux sans-abri

Faute de pouvoir se réfugier dans leur propre lieu de vie, les sans-abri sont accueillis dans un nouveau projet à Schöneberg, à Berlin. Ici, ils peuvent se doucher et se reposer de 10 heures à 20 heures tous les jours. Ils reçoivent également de la nourriture, des boissons, des bouteilles thermiques, des vêtements, des sacs de couchage et des protections solaires.

8.   Cette ville allemande arrose les arbres avec l’eau des piscines

La ville de Münster, en Allemagne, a lancé une campagne d’arrosage très particulière pour ses arbres, en utilisant l’eau d’une piscine couverte.

Comme la piscine devait être réparée et rénovée, 500 000 litres d’eau étaient gaspillés.

Au lieu de laisser cette eau se perdre, elle a été déchlorée et transportée par camions-citernes pour arroser les quelque 7 000 arbres de la ville.


Les vagues de chaleur vont continuer à s’intensifier tant que les niveaux de gaz à effet de serre continueront à s’accumuler. Nous devons agir maintenant. Rendez-vous sur notre page Agir pour le climat MAINTENANT pour prendre des mesures urgentes afin de maintenir les combustibles fossiles dans le sol, de protéger les communautés vulnérables et de faire entendre votre voix en faveur de la planète.

News

Défendre la planète

Vague de chaleur : 8 choses surprenantes et terrifiantes qui se sont produites en Europe à cause de la chaleur

Par Erica SánchezNora HolzAntoine Le Seigle  et  Tess Lowery