Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

The Global Fund/Nichole Sobecki
AdvocacySanté

Comment le Fonds mondial œuvre pour mettre un terme au sida, au paludisme et à la tuberculose


Pourquoi les Global Citizens devraient s’en préoccuper
Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est une force majeure dans l’élimination et le traitement des maladies les plus dévastatrices du monde. La prochaine conférence de reconstitution des ressources aura lieu en octobre, où le Fonds mondial cherche à obtenir 14 milliards de dollars pour aider à sauver 16 millions de vies au cours des trois prochaines années. Joignez-vous à Global Citizen et passez à l’action à ce sujet maintenant.

Il est rare que des sujets concernant la santé mondiale fassent les manchettes en raison de leurs succès, mais le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme est une exception.  

En 2000, un grand nombre des populations les plus vulnérables de la planète continuaient à être dévastées par le sida, la tuberculose (TB) et le paludisme. Trop peu d’entre eux étaient en mesure de se protéger des moustiques infectés par le paludisme. Des millions de personnes sont mortes de causes liées au sida et la tuberculose était parmi les premières causes de décès dans le monde.

Autour du monde, les pays ont répondu à la nécessité de mettre en place une nouvelle approche aux efforts mondiaux en matière de santé et ont créé une solution unique. 

Qu’est-ce que le Fonds mondial ?

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est une organisation internationale et un partenariat qui a été officiellement créé en 2002, né de la vision de l’ancien Secrétaire général des Nations unies Kofi Annan. 

« La première fois que m’est venue l’idée du Fonds mondial, les gens disaient que je rêvais… Mais j’adore les rêves. Tout commence toujours par un rêve », a dit M. Annan.  

Suite aux discussions qui se sont tenues au cours de l’année 2000, les huit pays avec les économies les plus grandes et avancées de l’époque — connus sous le nom Groupe des huit — se sont engagés en faveur du concept du Fonds mondial lors du Sommet du G8 à Gênes, en Italie, en juillet 2001. Après avoir établi des normes et des directives pour l’organisation, le Fonds mondial a été officialisé en janvier 2002 dans le but de combattre trois des maladies infectieuses les plus mortelles que le monde ait jamais connues.

Afin de vaincre ces épidémies, les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les communautés les plus touchées par ces maladies, ainsi que d'autres bailleurs de fonds doivent travailler ensemble — ce qui se fait au sein du Fonds mondial. 

Plus de 60 pays ont engagé des fonds dans le Fonds mondial depuis sa création et la plupart des financements de l’organisation proviennent de ces pays. Le secteur privé et les partenaires non gouvernementaux ont également largement contribué au fonds, notamment Bill & Melinda Gates Foundation.

Comment fonctionne le Fonds mondial ? 

Le Fonds mondial répartit de manière stratégique les fonds récoltés auprès de ses donateurs aux pays éligibles. Une fois qu’un pays reçoit et met en place une subvention, le Fonds mondial continue de superviser et de suivre les progrès réalisés.

Cet argent provient des gouvernements, du secteur privé et de la société civile dans le cadre d’un partenariat commun.

Articles liés 15 juillet 2019 Selon un rapport, 20 millions d’enfants n’étaient pas vaccinés contre des maladies mortelles en 2018

Avec une approche novatrice en matière d’investissement, le Fonds mondial s’appuie sur ses quatre principes de partenariats, de responsabilité des pays, de financements accordés sur la base de performance et de transparence afin d’être efficaces. Grâce à ses efforts, les cas de sida, de tuberculose et de paludisme ont diminué d’un tiers dans les régions dans lesquelles le Fonds mondial opère depuis 2002, y compris dans la plupart des régions d’Afrique, d’Asie, d’Amérique centrale et du sud, et dans certaines parties de l’Europe et du Moyen-Orient. 

Le Fonds mondial lui-même ne travaille pas sur le terrain. Au contraire, il responsabilise les organisations locales en leur attribuant les ressources pour lutter contre ces maladies mortelles. Les organisations locales comprennent mieux leurs défis géographiques et culturels spécifiques et s’appuient sur ces connaissances pour obtenir les meilleurs résultats et mettre en œuvre les stratégies les plus efficaces.

L’impact du Fonds mondial à ce jour

Ce partenariat a eu un impact conséquent sur la santé mondiale. À la fin de l’année 2017, le Fonds mondial avait sauvé 27 millions de vies, selon leur rapport de résultats de l’année 2018.

Le rapport met en lumière les progrès concernant la lutte contre le VIH/sida, y compris la distribution de 79,1 millions de tests pour le dépistage du VIH. Grâce à l’amélioration de l’accès aux traitements, le nombre de décès liés au sida est passé de 1,8 million en 2005 à moins de 1 million en 2017.

Articles liés 27 août 2018 Des chercheurs canadiens réussissent à rendre tous les groupes sanguins compatibles

En 2017, 5 millions de personnes ont reçu le traitement contre la tuberculose. Le taux de mortalité global a diminué de 37 % depuis 2000, le Fonds mondial fournissant plus de 65 % du financement mondial pour la tuberculose.

Depuis l’an 2000, les décès dus au paludisme ont diminué de 60 %. Un élément clé de ce succès est l’utilisation de moustiquaires. Le Fonds mondial a fourni 197 millions de moustiquaires aux populations à risque de contracter le paludisme. 

Quelles sont les prochaines étapes pour le Fonds mondial ? 

Bien qu’il puisse y avoir beaucoup de fierté à l’égard de ces réalisations, les défis à relever demeurent de taille. Plus de 6 000 jeunes femmes étaient encore infectées par le VIH chaque semaine en 2017. Au Vietnam, la tuberculose a tué plus de 12 000 personnes en 2017. Et toutes les deux minutes, un enfant meurt du paludisme.

D’après ces statistiques, il est clair qu’il reste du travail à faire dans la lutte contre ces maladies — mais un front uni dans la santé mondiale continuera d’être la clé.

« Le Fonds mondial est l’une des meilleures et des plus généreuses choses que les gens aient jamais faites les uns pour les autres. C’est un moyen fantastique de renforcer les traitements et les outils de prévention dont nous disposons aujourd’hui — pour nous assurer qu’ils atteignent les personnes qui en ont besoin », a déclaré Bill Gates lors de la cérémonie d’ouverture de la 16e Conférence internationale sur le sida à Toronto en 2006.

En 2019, ces propos sont toujours d’actualité. 

La mission audacieuse du Fonds mondial est de mettre fin aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme en continuant sa poursuite pour sauver des vies et habiliter les communautés dans le processus. Afin d’atteindre cet objectif, le Fonds mondial cherche à obtenir 14 milliards de dollars pour sa reconstitution des ressources en 2019. Cela permettrait de sauver 16 millions de vies au cours des trois prochaines années et contribuerait à mettre un terme au sida, au paludisme et à la tuberculose d’ici 2030. 

Vous pouvez faire partie du mouvement d’élimination de ces maladies en menant des actions dès maintenant et en demandant aux dirigeants du monde entier d’engager de nouveaux fonds et d’accroître leur financement pour le Fonds mondial.


Le Global Citizen Festival 2019 à New York sera présenté par Citi et Cisco, en collaboration avec notre partenaire de production Live Nation. MSNBC, Comcast NBCUniversal et iHeart seront les partenaires médias présentateurs et diffuseront une diffusion simultanée en direct du festival sur MSNBC et sur les stations de radio iHeart. Le festival sera également diffusé en direct sur YouTube et Twitter, présenté par Johnson & Johnson.

Les plus grands partenaires du Global Citizen Festival 2019 incluent partenaire en santé mondial et partenaire principal de Global Citizen Johnson & Johnson, et les partenaires principaux P&G, Verizon et NYC Parks.