Les concerts et les festivals de musique sont réputés pour avoir un impact négatif sur l’environnement, que ce soit la quantité d’émissions de carbone nécessaires à l’organisation d’un concert et à l’accueil du public, ou encore la pollution par les plastiques à usage unique issus de la consommation de nourriture et de boissons sur place. C’est donc sans surprise que ces répercussions aient engendré une prise de conscience mondiale afin de rendre ces événements plus durables.

Global Citizen a entendu cet appel à l’action, c’est pour cette raison que nous avons mis en œuvre des stratégies afin de garantir la protection de l’environnement lors du Global Citizen Live à Paris ce 25 septembre et dans toutes les autres villes ayant accueilli l’événement.

Au fil des ans, nous avons adopté plusieurs mesures afin que la durabilité soit au cœur de nos priorités pendant nos festivals. Notre concert événement du week-end dernier n’a pas dérogé à la règle.

La préservation de la planète a été un axe crucial de la campagne Global Citizen Live et la protection de l’environnement est un enjeu fondamental pour notre organisation. C’est pour cela qu’il est important pour nous de faire tout notre possible pour donner la priorité à la planète, et ce, à tout moment. Lors de notre événement à Paris tout particulièrement, les solutions écoresponsables que nous avons intégrées à l’organisation du Global Citizen Live étaient à la fois durables et innovantes.

Voici 3 solutions que nous avons adoptées pour donner la priorité à la planète lors du Global Citizen Live à Paris.

1. Les 100 arbres utilisés pour l’événement seront replantés dans la ville

Sur la scène du festival à Paris, créant une merveilleuse toile de fond naturelle et végétale pour toutes les prestations, se trouvaient 100 arbustes illustrant la nécessité de planter des arbres afin de lutter contre le changement climatique.

Ces jeunes arbres avaient une double fonction : ils ont non seulement permis de créer une superbe scénographie, mais ils seront replantés dans la ville afin de remplir leur mission cruciale de réduction des émissions.

2. Coca-Cola a mené une initiative de recyclage

L’une des principales sources de pollution lors des concerts et festivals est l’emballage des boissons et de la nourriture consommées sur place. C’est pour cette raison que Coca-Cola, partenaire de Global Citizen, a mis en place une stratégie de recyclage lors de l’événement à Paris.

Sur le Champ-de-Mars étaient installées des poubelles spécifiques dans lesquelles les spectateurs pouvaient jeter leurs bouteilles en plastique afin qu’elles soient recyclées après le concert. Des équipes ont également été mobilisées par Coca-Cola afin de vider les poubelles en question, de récupérer et de ramasser les bouteilles abandonnées qui n’avaient pas été jetées correctement et de récupérer toutes les bouteilles vides laissées sur le site à la fin du festival.

Coca-Cola est même allée plus loin, en plaçant 60 agents près des zones de collecte, afin d’expliquer au grand public quelles poubelles utiliser pour jeter certains déchets, de manière à optimiser les efforts de recyclage. Des pancartes étaient également installées sur le site afin de rappeler aux spectateurs de jeter leurs déchets plutôt que de les abandonner sur place.

img_8467.jpg__4032x3024_q85_crop_subject_location-2016,1517_subsampling-2_upscale.jpgLe Champ-de-Mars après Global Citizen Live à Paris

3. Tous nos événements font l’objet d’une compensation carbone

Nous avons déjà compensé les émissions du Global Citizen Festival à New York en 2019, ainsi que celles du concert One World: Together at Home de 2020. Nous comptons faire de même pour la diffusion pendant 24 h du Global Citizen Live (et ce pour tous nos événements, pas uniquement à Paris).

Cela signifie que nous prévoyons de compenser les émissions de gaz à effet de serre produites par notre événement mondial en réduisant nos émissions grâce à d’autres projets et dispositifs.

Global Citizen collabore notamment avec South Pole, une entreprise leader en matière de compensation carbone et de conseil sur le climat, afin d’identifier des projets à forte incidence dans les secteurs de la gestion forestière et de l’agriculture durable dans lesquels nous pouvons investir.

Les compensations dans lesquelles nous avons investi ont permis de financer le projet Envira Amazonia Tropical Forest Conservation, au Brésil, qui œuvre pour protéger les forêts tropicales, préserver la riche biodiversité et réduire les émissions de carbone.

Vous pouvez rejoindre la campagne Global Citizen Live en passant à l'action ici pour défendre la planète et vaincre la pauvreté, et faire partie d'un mouvement porté par des citoyens du monde entier qui agissent de concert avec les gouvernements, les entreprises et les philanthropes pour changer les choses.

GCL_2021_PARIS_ADMAT_IG_Post.png


Global Citizen Life

Défendre la planète

Comment nous avons pensé le Global Citizen Live à Paris pour qu’il soit durable

Par Khanyi Mlaba