Pourquoi les Global Citizens doivent-ils s'en préoccuper ?
Les femmes demeurent confrontées à des niveaux disproportionnés de harcèlement sexuel, de violence domestique et de discrimination à la maison, sur le lieu de travail, dans la vie politique et au sein de la société. En outre, à travers la planète, 130 millions de filles ne sont toujours pas scolarisées et 8800 femmes meurent, chaque jour, de complications évitables pendant la grossesse et l'accouchement. En amont du Forum Génération Égalité, qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet, exhortons les dirigeants à passer à l'action ici en faveur de l'égalité femmes-hommes. 

Dans une semaine seulement se conclura, à Paris, le Forum Génération Égalité, le plus grand sommet mondial pour les droits des femmes depuis 25 ans, sous l'égide de l’ONU Femmes et coprésidé par la France et le Mexique.

Il s’agit là d'une occasion unique d’exhorter la communauté internationale à respecter les engagements pris il y un quart de siècle, lors de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes. Les dirigeants mondiaux s'étaient alors accordés sur le fait que « les droits des femmes sont des droits de l'Homme et les droits de l'Homme sont des droits des femmes. »

Aujourd’hui, pourtant, il n'existe aucun pays dans lequel les femmes jouissent d'une égalité absolue avec les hommes, aussi bien dans la loi que dans la pratique. 

Global Citizen s'est entretenu avec Delphine O, la plus jeune ambassadrice de France et secrétaire générale du Forum Génération Égalité, au sujet de l’importance de promouvoir le leadership des jeunes afin de générer un changement transformateur en matière d'égalité entre les femmes et les hommes.

Une inspiration pour la jeunesse, elle est chargée, à 35 ans seulement, d’organiser cet événement global clé, qui permettra de prendre des mesures concrètes pour promouvoir les droits des filles et des femmes.

Delphine ODelphine O, secrétaire générale du Forum Génération Égalité, est la plus jeune ambassadrice de France.

Global Citizen : Qu'est-ce que ce Forum signifie pour vous ?  

Delphine O : Je suis une féministe assumée. La conscience des inégalités aiguës entre femmes et hommes, dans toutes les sociétés y compris la nôtre, subies au quotidien, est apparue très tôt.  Dans toutes mes expériences professionnelles, j’ai pu constater que les femmes n’étaient pas traitées comme les hommes. Mais je n’étais pas une experte du sujet jusqu’à il y a deux ans. 

Lorsqu’on m’a proposé de devenir ambassadrice et secrétaire générale du Forum Génération Égalité, c’était pour moi une opportunité extraordinaire de faire entrer en cohérence mes convictions et mon activité professionnelle. Ce Forum représente deux années de ma vie : deux années de rencontres avec une multitude d’acteurs et d’actrices engagées pour l’égalité femmes-hommes qui m’ont tellement inspirée !

Qu’est-ce qui vous a donné l'envie de vous impliquer en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes ?

En 2013, je suis partie faire un stage dans une ONG, ActionAId, en Afghanistan. J’y ai travaillé sur la participation des femmes afghanes à la vie politique locale et à l’amélioration de leurs droits.

Je traversais le pays de village en village, dans des zones très reculées, pour recueillir l’expérience de femmes qui étaient devenues « conseillères municipales » : elles siégeaient au conseil des aînés – ou shura – et se battaient pour se faire accepter comme légitimes, voire comme êtres humains à part entière !

J’y ai fait, pour la première fois de ma vie, l’expérience de la sororité : ce sentiment qu’au-delà des différences profondes de nos situations (économique, sociale, etc.), un lien nous unissait dans l’expérience de femmes.

Des années plus tard, en 2017, dans un autre monde, je suis devenue députée du 19e arrondissement de Paris. J’ai fait l’expérience des cercles de pouvoir, très masculins, plus âgés, où un profil comme le mien était encore atypique, et tous les jours, cela m’était rappelé : on me prenait pour la stagiaire de service, on me reléguait au fond de la salle, on me coupait la parole… 

Il n’y a pas de milieu professionnel ou personnel où les stéréotypes ne soient pas encore profondément ancrés.

Forum Génération Égalité 1La directrice d’ONU Femmes Phumzile Mlambo-Ngcuka (gauche) se tient aux côtés de la ministre française chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Elisabeth Moreno.
Image: ONU Femmes/Ryan Brown

Vous êtes la plus jeune ambassadrice de France. Pourquoi est-il fondamental d'impliquer les jeunes dans la prise de décision et le combat en faveur de l'égalité entre les hommes et les femmes ?

C’est toute l’ambition du Forum Génération Égalité, qui est contenue dans son nom ! Nous ne pouvons plus prendre de décisions pour changer l’avenir sans impliquer les jeunes : la Génération Égalité sera la leur.  

Je suis étonnée d’entendre la maturité des jeunes filles et des jeunes garçons, issus des nombreuses organisations de jeunesse du monde entier qui collaborent au Forum, sur les sujets d’égalité. Leur conscience des enjeux de société, par exemple la nécessité d’éradiquer les violences faites aux femmes et le harcèlement sous toutes ses formes, est beaucoup plus avancée que la mienne à leur âge. 

Cela prouve à la fois que les tabous tombent, mais aussi, malheureusement, que les jeunes filles sont exposées à ces violences dès le plus jeune âge. Leurs revendications et leur détermination à concrétiser cette égalité sont des moteurs très puissants pour faire bouger les choses. 

Je suis moi-même très honorée d’être la plus jeune ambassadrice nommée à ce poste. J’espère porter leurs voix dans la mission qui m’a été confiée – même si parfois, je me sens vieille par rapport à cette génération !

Le Forum Génération Égalité a été pensé comme un rassemblement centré autour de la société civile. Concrètement, comment un Global Citizen ordinaire peut-il s’impliquer pour promouvoir l’égalité de genre ?

C’est un travail du quotidien qui doit toutes et tous nous mobiliser, car l’égalité entre les femmes et les hommes est l’affaire de 100 % de la société, pas uniquement de 50 % avec les femmes !  

Un Global Citizen peut s’impliquer en lisant pour s’informer, déconstruire les rapports genrés et prendre conscience des stéréotypes qu’il ou elle a intériorisés. Il/Elle pourra, à son tour, informer son entourage, soutenir les filles et les femmes de son entourage victimes de discrimination. 

Chaque jour, une action en faveur de l’égalité est possible, même la plus petite possible : faire preuve de sororité dans le monde professionnel, dénoncer une situation de harcèlement dans un lieu public ou encore aider une jeune fille à prendre confiance en elle.

Un Global Citizen peut s’engager dans des associations de terrain qui font un travail formidable au quotidien. Il peut aussi s’inscrire au Forum Génération Égalité pour participer aux 90 événements qui seront accueillis sur notre plateforme numérique et rencontrer des dizaines de milliers de participants : forumgenerationegalite.fr !

Delphine O.png« Nous ne pouvons plus prendre de décisions pour changer l’avenir sans impliquer les jeunes : la Génération Égalité sera la leur, » souligne Delphine O, secrétaire générale du Forum Génération Égalité.



Qu’attendez-vous de ce Forum ?

La dernière fois que la communauté internationale s’est réunie pour faire progresser l’égalité femmes-hommes, c’était en 1995 lors de la conférence de Pékin. La Déclaration et le Programme d’action qui en ont découlé sont encore, aujourd’hui, les textes de référence pour traiter des droits des femmes à l’international. Toutefois, ces textes ont été insuffisamment mis en œuvre par les États, et les objectifs fixés il y a 26 ans ne sont pas atteints. 

Aucun pays n’a atteint l’égalité, et la crise de la Covid-19 a fait reculer les progrès acquis depuis plusieurs décennies.

Il était plus que temps de se réunir pour renouveler notre détermination politique et fixer de nouveaux objectifs concrets. À Paris, un nouveau plan d’accélération pour l’égalité entre les femmes et les hommes sera lancé et des engagements ambitieux seront pris : le Forum Génération Égalité sera une nouvelle référence historique et lancera une nouvelle dynamique pour accélérer l’égalité durant les cinq prochaines années.

Ce Forum est aussi une nouvelle façon de faire la diplomatie : contrairement aux sommets internationaux traditionnels, les États et les organisations internationales sont assis autour d’une même table avec des activistes de la société civile, des jeunes, des entreprises pour prendre des décisions ensemble. 

Enfin, et avant tout, tous les acteurs du Forum, des plus petits aux plus grands, réaffirmeront avec force aux yeux du monde que les droits des femmes sont universels : en dépit des remises en cause de plus en plus fréquentes par des mouvements conservateurs, ils ne souffrent aucune exception – nulle part, en aucun cas.

Le président Emmanuel Macron a érigé l'égalité entre les hommes et les femmes en une cause majeure de son quinquennat. Quelle est votre opinion sur sa politique en la matière ainsi que la manière dont la France entend faire progresser l'égalité entre les sexes ?

C’est la première fois qu’un gouvernement décide volontairement de faire de ce sujet une priorité, et de l’afficher politiquement. Beaucoup a été fait sur le plan national, notamment grâce au Grenelle des violences conjugales, et à la mobilisation dans de nombreux domaines : le sport, la culture, l’industrie et l’économie, pour mettre en place des mesures concrètes pour lutter contre les violences mais aussi promouvoir l’égalité professionnelle. 

Sur le plan international, la France a adopté une diplomatie féministe en 2018. Cela signifie que le combat pour les droits des femmes est transversal à tous ses domaines d’actions à l’international : le développement bien sûr, mais aussi la défense de l’environnement et de la biodiversité, la sécurité, la politique commerciale, etc. 

Cela signifie aussi mettre l’égalité femmes-hommes à l’ordre du jour de chaque sommet international (G7, G20…), de chaque négociation, chaque résolution de l’ONU, dans toutes les enceintes – en faire un sujet mainstream, et non à part. 

Enfin cela implique, bien sûr, de prendre la décision d’organiser le Forum Génération Égalité pour ONU Femmes et avec le Mexique, ce qui représente un investissement politique, financier et humain conséquent. Cet investissement est nécessaire, car l’égalité ne peut attendre !

Global Citizen Asks

Exiger l’équité

Comment les jeunes peuvent-ils militer pour l'égalité ? La plus jeune ambassadrice de France nous répond.

Par Kamilia Lahrichi