Quand avez-vous porté la même tenue plusieurs fois ? Vous demandez-vous où sont fabriqués vos vêtements ? Gardez-vous un habit jusqu’à ce qu’il soit complètement usé ou changez-vous de garde-robe à chaque saison ?

Ces questions peuvent sembler pesantes mais elles sont de plus en plus fréquentes car les Global Citizens du monde entier s'intéressent à la manière dont ils peuvent faire leurs achats de manière plus durable.

L'industrie de la mode produit et vend plus de vêtements que jamais. Avec des marques telles que ASOS, Fashion Nova et Zara, qui lancent de nouveaux produits en ligne et en boutique chaque semaine, il y a de fortes chances que vous possédiez des vêtements issus de la « fast fashion ».

L’expression « fast fashion » est un terme accrocheur qui décrit les méthodes ultra rapides et bon marché utilisées par l’industrie de la mode, et qui ont des effets désastreux sur l’environnement. Des pièces tendances sont créées, fabriquées, transportées et vendues en magasin jusqu'à ce qu'une nouvelle tendance survienne et que le cycle se répète. Une étude menée par Labfresh révèle que 57,1 % des déchets textiles en provenance de 15 pays de l’Union européenne se retrouvent dans des décharges.

Si la fast fashion est omniprésente dans notre quotidien, aussi bien sur les réseaux sociaux que dans nos garde-robes, il est difficile de connaître, avec exactitude, l'ampleur des dommages que l'industrie de la mode cause à l'environnement, ce qui complique la tâche de l'industrie pour devenir durable. Selon le média américain Vox, nous disposons de peu de statistiques scientifiques sur le lien entre l'industrie de la mode et le changement climatique, mais nous pouvons clairement constater qu'il existe des problèmes.

En effet, le polyester, la matière la plus utilisée pour fabriquer des vêtements, est composé de plastique, et ne se biodégrade donc jamais complètement. À l’instar des autres formes de plastique qui sont rarement recyclés, le polyester se décompose en microplastiques pendant des années, nuisant à la faune et émettant du dioxyde de carbone dans l'atmosphère.

Par ailleurs, la fast fashion produit bien plus d’émissions de dioxyde de carbone,  entre le transport de marchandises des entrepôts aux magasins à travers le monde. Il n'est donc pas étonnant qu'un rapport publié en 2021 par le Forum économique mondial estime que l'industrie de la mode génère 5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, compte tenu des matériaux utilisés, du mode de fabrication et des opérations de transport.

Certes, le concept de durabilité a le vent en poupe, avec de plus en plus de marques qui tentent de répondre aux exigences environnementales des consommateurs. Cependant, nous ne pouvons pas assurer la durabilité sans transparence. Selon l’Index de Transparence de la Mode, les marques de fast fashion font sérieusement défaut lorsqu'il s'agit de divulguer leurs pratiques en matière de droits de l'homme et de politiques environnementales.

 Il faut d’abord opérer un changement au niveau du secteur de la mode en incitant les commençants à s'approvisionner en matériaux durables et à décarboniser leur chaîne d'approvisionnement. Les Global Citizens à travers le monde peuvent éviter les effets néfastes de la fast fashion en faisant de meilleurs choix de consommation. 

Pour commencer, voici sept façons d’éliminer la fast fashion de votre vie et de passer à l’action pour défendre la planète. 

1. Achetez des marques de mode durables et éthiques

L’une des meilleures façons de s’assurer que nos choix vestimentaires ne nuisent pas à l'environnement est de bien choisir l’endroit où nous achetons nos vêtements. Non seulement votre empreinte carbone sera faible, mais vous contribuerez également à promouvoir des pratiques de travail équitables pour les travailleurs à travers la planète.

En 2019, un compte-rendu d’Oxfam, basé sur des entretiens de travailleurs d’usine de vêtements au Bangladesh et au Vietnam, a révélé que moins de 1 % des personnes interrogées  faisait état de conditions de travail adéquates et de salaires décents.

 Les marques durables accordent une attention particulière à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement lors de la production et de la vente de leurs produits, qu'il s'agisse de l'approvisionnement en matériaux recyclés ou de la garantie d'un salaire équitable pour les travailleurs de l'industrie du vêtement. Avant d’acheter des vêtements, consultez la mission et les valeurs de votre marque préférée pour savoir si elle partage ses politiques sociales et environnementales ou pour connaître son classement dans l'indice de transparence de la mode.

41772143535_9315a9223d_k.jpgMarche de travailleuses d'usine au Bangladesh, pour des salaires décents, des protections maternité, la liberté d'association et la fin des violences sexistes au travail, le 1er mai 2018. Flickr/US AID/Musfiq Tajwar


2. Achetez moins souvent et de meilleure qualité

Les marques de fast fashion ont réussi à nous convaincre que nous avons toujours besoin des articles dernier cri dans notre garde-robe pour trouver le bonheur. Pourtant, ces pièces sont généralement fabriquées à partir de matériaux bon marché qui ne durent pas, ce qui nous oblige à en racheter. Pour combattre la fast fashion, il faut être très exigeant avec les vêtements que l’on porte.

 Avez-vous vraiment besoin de trois t-shirts noirs en tissu fin que vous possédez ? Pourquoi ne pas en acheter un fabriqué à partir de coton 100 % issu de pratiques durables ? Vous serez non seulement mieux habillé, mais vous vous sentirez aussi mieux dans ce que vous portez !

3. Faites don ou vendez vos vêtements peu portés

Quand votre jean préféré devient trop petit ou que vous avez quitté un climat froid et que vous avez plus de pulls qu'il n'en faut, donnez une seconde vie à vos vêtements. Des centres de dons et refuges aux boutiques d'occasion, il y a une multitude d’options pour redistribuer les vêtement dont vous n’avez pas besoin, sans nuire à l'environnement. Assurez-vous simplement que vos habits soient propres et en bon état.

4. Organisez un échange de vêtements

Si vous n’êtes pas prêt.e à donner des vêtements qui ne vous plaisent plus, essayez de partager votre garde-robe avec des ami.e.s. Les échanges de vêtements peuvent être un excellent moyen d’avoir de nouveaux vêtements sans ouvrir votre portefeuille. 

Peut-être avez-vous porté la même veste en jean tous les jours et avez-vous envie d’emprunter le pull de votre ami.e ? Avez-vous une paire de chaussures neuves qui leur fait envie depuis des mois ? De plus, aucun échange n’est irréversible : il est toujours possible de changer d’avis et d’échanger à nouveau vos vêtements !

5. Achetez ou louez des vêtements d'occasion

Si vous aimez faire du shopping pour rafraîchir votre garde-robe, optez pour les vêtements de seconde main. Les friperies, partout dans le monde, offrent des pièces uniques et vintage et , de plus en plus de commerçants adoptent le concept du seconde-main pour combattre la fast fashion.

Une étude publiée par le journal scientifique finlandais Environmental Research Letters en 2021 indique que louer des vêtements serait plus néfaste pour l’environnement que de les jeter, surtout en prenant en compte les impacts du transport et du nettoyage à sec. Pourtant, des membres de l’industrie de la location de vêtements ont réfuté ces résultats, affirmant que la location de vêtements peut ralentir la consommation des clients et rallonger la vie de vêtements qui auraient autrement terminé dans une décharge, réduisant ainsi les émissions de carbone.

 Il n'y a pas une seule option qui rendra l'industrie de la mode durable, mais plutôt une combinaison de plusieurs possibilités qui peuvent réduire ses effets néfastes sur l'environnement. La création de friperies et de magasins de location en ligne permet aux consommateurs de prendre position contre la surproduction et de réduire leur empreinte carbone .

6. Recycler les vêtements et les textiles

Certaines marques sont conscientes de leur impact négatif sur l’environnement et prennent des mesures pour réduire leur empreinte carbone. Madewell, Levi’s et H&M, par exemple, offrent aux consommateurs la possibilité de recycler leurs vêtements usés.

Une fois récupérés, vos vieilles chaussettes et vos jeans déchirés peuvent être réutilisés pour fabriquer de nouveaux vêtements ou être transformés en isolant pour les maisons. Vérifiez si votre centre de recyclage le plus proche ou votre magasin préféré dispose d’un système de collecte de vêtements et textiles. 

7. Réutilisez vos vieux vêtements

Quand avez-vous fabriqué quelque chose de A à Z pour la dernière fois ? Si vous ne trouvez pas de programme de recyclage ou de récupération des vêtements usés, pourquoi ne pas prendre l’initiative et créer du nouveau à partir du vieux ?

Les vieux t-shirts peuvent se transformer en chiffons de nettoyage et, par la même occasion, éliminer les essuie-tout. Vous pouvez également vous lancer dans la fabrication de peluches ou de poupées, ou confectionner des édredons ou des écharpes à partir de ce que vous avez déjà chez vous.


Vous pouvez rejoindre la campagne Global Citizen Live en passant à l'action ici pour défendre la planète et vaincre la pauvreté, et faire partie d'un mouvement porté par des citoyens du monde entier qui agissent de concert avec les gouvernements, les entreprises et les philanthropes pour changer les choses.

GCL_2021_GLOBAL_ADMAT_IG_Post_FR.png

Global Citizen Life

Défendre la planète

7 moyens durables de lutter contre la fast fashion

Par Jaxx Artz