Global Citizen est une communauté de gens qui vous ressemblent

Des personnes qui veulent en savoir plus sur les défis les plus importants de notre planète et comment y faire face. L'extrême pauvreté prendra fin grâce à vous.

Santé

6 conseils avisés pour prendre soin de votre santé mentale face à un nouveau confinement

Par Christian van Nieuwerburgh, professeur de coaching et de psychologie positive, Université d'East London

Déjà fatigués par la pandémie, beaucoup d'entre nous se sentent mal préparés à un nouveau confinement. C'est pourtant ce que nous devons faire et ce n'est peut-être pas la dernière fois que nous y sommes confrontés.

Le problème, c'est que les effets persistants de la pandémie et les mesures restrictives imposées pour la contenir semblent destinées à nuire à notre santé mentale, en nous privant des choses qui donnent un sens à notre vie et nous procurent du plaisir.

Ce virus, dont on ne voit pas clairement la fin, a un effet négatif important sur notre santé mentale et se traduit pour beaucoup d'entre nous par du stress, de l'anxiété et de l'insomnie.

Que pouvons-nous donc faire face à un nouveau confinement ? Nous devons prendre des mesures proactives pour protéger notre bien-être psychologique. Voici ce qui peut nous aider.

Bien-être psychologique

Notre compréhension la plus complète du bien-être mental nous est fournie par la psychologue américaine et experte en résilience Carol Ryff. Selon son modèle, pour éprouver un sentiment de bien-être mental, il faut :

  • Attribuer un sens à sa vie
  • Se sentir autonome
  • S'épanouir sur le plan personnel
  • Sentir qu'on gère bien sa vie
  • Avoir des relations positives
  • Bien se connaître soi-même

Dans des circonstances normales, les événements quotidiens peuvent souvent nous permettre de préserver votre bien-être psychologique sans trop d'efforts intentionnels : les rencontres fortuites avec des collègues, le regain d'énergie dû à la rencontre de nouvelles personnes, le sentiment d'émerveillement ressenti lors de la découverte d'un endroit agréable, l'excitation suscitée par une soirée entre amis, la satisfaction d'aller au cinéma avec un être cher, ou encore la perspective de vacances à l'étranger qu'on attend avec impatience.

Or, le confinement nous prive de la plupart de ces expériences. Lorsque nos activités sont limitées, notre vie s'en trouve affectée. C'est pourquoi nous devons être plus intentionnels dans la protection de notre bien-être psychologique.

Articles liés 7 octobre 2020 4 obstacles qui entravent l'accès aux services de santé mentale dans le monde

Pour cela, il est possible de créer un plan de bien-être qui répond à vos besoins psychologiques. Vous trouverez ci-dessous quelques idées qui peuvent vous être utiles pour élaborer votre propre plan, en fonction de vos besoins et de votre situation.

1. Penchez-vous sur vos objectifs et la signification que vous leur donnez

Consacrez du temps à la réflexion sur ce qui donne un sens à notre vie. Qu'est-ce qui est le plus important pour vous ? Si vous êtes religieux, comment pouvez-vous tirer parti de votre foi pour vous aider à traverser ces temps difficiles ? Sinon, quelles sont les possibilités qui s'offrent à vous pour réfléchir ou discuter de ce qui donne un sens à la vie ? Le simple fait de trouver du temps pour en parler avec quelqu'un d'autre peut faire toute la différence.

2. Conservez votre autonomie

Trouvez des moyens de conserver un sentiment d'autonomie en dépit du confinement. Comment pouvez-vous continuer à vivre selon vos principes ? Sur quels aspects de votre vie avez-vous un contrôle ? Par exemple, vous avez votre mot à dire sur le temps que vous passez à suivre l'actualité, sur le fait de maintenir un espace de vie rangé, ainsi que sur votre alimentation. Évitez d'être passif. Prenez en main la façon dont vous allez passer votre temps en rédigeant des plans hebdomadaires et des horaires quotidiens : quand vous vous réveillerez ; comment vous passerez vos jours de congé ; le temps que vous consacrerez à l'exercice physique ; quand vous arrêterez de travailler.

Articles liés 27 août 2020 Le Canada alloue 82 millions de dollars à la santé mentale des populations autochtones face à la COVID-19

3. Développez vos compétences personnelles

Non, vous n'avez pas à maîtriser une toute nouvelle langue en plein confinement, mais veillez à prévoir du temps pour l'apprentissage et le développement personnel. Explorez des occasions d'apprendre quelque chose de nouveau ou d'atteindre vos objectifs en matière de santé. Lorsque vous fixez vos objectifs d'apprentissage ou de santé, faites en sorte qu'ils soient réalisables afin de pouvoir suivre vos progrès et célébrer vos succès. Plutôt que d'avoir un seul objectif à long terme, fixez-vous des sous-objectifs et des objectifs hebdomadaires.

4. Gérez votre vie correctement

Veillez à ce que vos activités soient variées et évitez de succomber à la complaisance. Il est conseillé de se réveiller à une heure constante et de s'habiller, même si vous ne quittez pas votre domicile. Si vous n'êtes plus en mesure de maintenir votre routine habituelle, pensez à créer un nouvel horaire qui assure un bon équilibre entre les loisirs, le travail, l'apprentissage et les activités physiques.

5. Veillez à entretenir des relations positives

Malgré les restrictions qui vous empêchent de rencontrer physiquement d'autres personnes, entretenez vos relations personnelles par le biais de la messagerie électronique, des réseaux sociaux, du téléphone ou des applications de chat vidéo. Oui, on en a tous assez de Zoom, mais ne vous en servez pas comme excuse pour éviter d'entrer en contact avec vos proches. Intéressez-vous activement au bien-être des autres, en particulier de ceux qui sont vulnérables au sein de votre communauté. S'il existe un moyen sûr de faire du bénévolat pour aider ceux qui sont dans le besoin, envisagez de vous inscrire auprès d'une organisation caritative locale.

Articles liés 11 août 2020 Les femmes sont les premières à assumer la charge mentale liée au port du masque en France

6. Apprenez à vous connaître

Profitez du confinement pour apprendre à mieux vous connaître. Identifiez vos propres points forts et prenez le temps de les apprécier. Pour ce faire, vous pouvez notamment répondre à un questionnaire en ligne réputé qui vous aide à déterminer quels sont vos points forts. Comptez sur vos points forts pour surmonter le confinement et pensez à des moyens de les utiliser à plus grande échelle lorsque cette pandémie sera terminée.

L'adoption d'une approche proactive pour protéger votre santé mentale en créant un plan de bien-être aura des avantages immédiats. Elle réduira également la probabilité d'une dégradation de votre santé mentale alors que nous continuons à faire face aux conséquences et aux implications considérables de la COVID-19. Par-dessus tout, nous devons reconnaître que nous traversons une période difficile à l'échelle mondiale, que nous soyons directement touchés par le virus ou que nos proches le soient indirectement par les conséquences de la pandémie.

Chacun, à sa manière, fait de son mieux pour faire face au défi considérable que représente la COVID-19. La façon la plus positive et la plus humaine de réagir est de faire preuve de compassion et de bienveillance envers nous-mêmes et les autres.

Cet article est une republication tirée de The Conversation sous une licence Creative Commons. Lire l'article original.